ODD 13

Prendre des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions

L’ODD13 a pour objectif de renforcer la résilience et la capacité d’adaptation des pays face aux aléas et catastrophes climatiques ainsi que d’amener les différents acteurs à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Cette ambition se traduit à chaque échelle : internationale, nationale et locale via notamment la sensibilisation des citoyens et la mise en place de systèmes d’alertes rapides.

Favoriser les énergies à faible teneur en carbone

 

En France, selon le gestionnaire du réseau de transport d’électricité (RTE) en 2022 est déjà largement décarbonée à 89% (lien Web).Dans le but de réduire son empreinte carbone, Mines Saint-Étienne mène une politique de réduction de ses consommations énergétiques traduite par la mise en place en 2022 d’un Plan sobriété (document pdf). Un suivi régulier du plan d’action et  des indicateurs est effectué et relayé auprès des personnels et des étudiants.

Parallèlement, un suivi mensuel des consommations énergétiques effectué sur plusieurs années (document pdf) permet de voir l’évolution des consommations.

 

Depuis 2016, Mines Saint-Étienne s’est inscrite dans une démarche intitulée « Rénovation des Grandes Écoles », dans le cadre de la transition énergétique et en partenariat avec deux autres grandes écoles de la Métropole stéphanoise (ENISE et École d’architecture de Saint-Étienne). La volonté est d’atteindre des objectifs d’efficience environnementale pour les sites d’enseignement supérieur du territoire Stéphanois. (lien web).

A titre d’exemples :

  • La nouvelle chaufferie, construite en 2021 et mise en service en 2022 (article) a fait l’objet d’un cahier des charges prenant en compte des critères non seulement de performance énergétique, mais également des exigences environnementales, sociétales et économiques (Béton bas carbone, insertion professionnelle, minimisation, tri et recyclage des déchets de chantier, circuit court pour les matériaux, utilisation d’engins à motorisation électrique et d’outillage à nuisance sonore modérée…).

  • Notre campus Aix-Marseille-Provence, à Gardanne, est équipé d’une centrale solaire photovoltaïque de 900 kWc, (lien webFacebook) installée sous forme d’ombrières de parking (2748 panneaux sur une surface de 4 525 m²). Ce partenariat avec la société Quadran, Groupe Direct Énergie, permet une production moyenne de l’ordre de 1 364 MWh par an, ce qui correspond à la consommation domestique de 426
    ménages. Ainsi, notre centrale a produit, en date de décembre 2022, 6 820 MWh cumulés et a permis d’éviter l’émission de 3 324 tonnes de dioxyde de carbone depuis sa mise en production. Le bilan annuel 2022 donne une production de 1 163 MWh, équivalente de celle de 2021 (bilan pdf). 

Date de création : 2021
Date de révision : 2022

Un engagement pour l’éducation de tous sur les enjeux liés au changement climatique

   

Programmes et campagnes d’éducation locaux sur les risques liés au changement climatique

En 2022, le jeu sérieux Cit’in crise a été mis en œuvre pour réaliser une campagne d’éducation à la gestion des risques d’inondation liés aux changements climatiques (lien web). Lors de la session tenue en Savoie, plus d’une vingtaine d’élus ou de personnels communaux ont été confrontés à une situation concrète de gestion de crise inondation.

Plusieurs animations de ce type se sont déroulées durant l’année 2022 (lien web).

     

Mines Mines Saint-Étienne participe également, avec 5 autres établissements d’enseignement supérieur de la région,  à un programme de formation en Sciences de l’Évaluation Environnementale et des Risques (SEER). Cette formation de niveau master avec une mention « risques et environnement » vise à préparer des professionnels capables de porter des projets stratégiques dans les domaines de l’environnement et des risques, se destinant à des carrières en entreprises, bureaux d’études, sociétés de services, collectivités locales ou territoriales, organismes ou structures de recherche publics ou privés (lien web).

Date de création : 2022
Date de révision : 2023

     

Plan d’action sur le climat, partagé avec les collectivités locales

Conformément à la loi relative à la Transition Énergétique pour la Croissance Verte, Saint-Étienne Métropole a mis en place un « Plan Climat pour la période 2019 -2025 » qui prend en compte la qualité de l’air et l’adaptation au changement climatique (lien web).

Les objectifs du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) est de

  • réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) et les consommations d’énergie,
  • améliorer la qualité de l’air en réduisant les émissions de polluants atmosphériques,
  • adapter le territoire au changement climatique,
  • augmenter la production d’énergie renouvelable.

Mines Saint-Étienne, qui entend être actrice de son territoire, est bien évidemment signataire du PCAET (lien web).

Date de création : 2022
Date de révision : 2023

 

Planification coopérative des catastrophes liées au risque climatique

Plusieurs projets de « recherche intervention » portent sur la planification coopérative des catastrophes climatiques en collaboration avec les collectivités locales.

Risque d’inondation et changement climatique

Lors du 15ème Forum d’Information sur les Risques Majeurs (7 & 8 décembre 2022) sur le thème “Anticiper collectivement pour devenir plus résilients face au changement climatique“, Cit’In Crise a reçu le Prix thématique « Modernisation de la culture du risque, sensibilisation et information des populations » (lien web).

Le projet de recherche « Cit’in crise », lancé en 2018, s’inscrit dans une réflexion portant sur l’implication du citoyen en temps de crise inondation. Il propose, par la mise en place d’un dispositif ludique de simulation à la gestion de crise inondation de sensibiliser au risque inondation les élus, le grand public ainsi que les scolaires (écoles et collèges). Pour cela, le jeu permet de donner vie à une commune fictive mais représentative du contexte hydrologique du Rhône, lors d’une crue de ce dernier (lien web). Chaque année, plusieurs sessions de simulation (l’année 2021 a vu la tenue de 38 animations auprès de 356 personnes (lien web)  sont organisées en partenariat et avec des collectivités locales pour sensibiliser aux risques d’inondation dans un contexte de changement climatique.

Antérieurement, un autre projet en partenariat avec l’ARS-Ile de France proposait en 2017, un modèle de simulation qui évaluait le plan d’urgence sanitaire ainsi que sa résilience pour la région Ile-de-France en cas d’inondation majeure. (article scientifique).

Résilience urbaine au changement climatique

Le Projet de recherche « Canicula  », lancé en 2020, développe un outil de web mapping permettant une géolocalisation des ménages et bâtiments les plus vulnérables aux vagues de chaleur. Il est issu d’un couplage des données accessibles sur le parc bâti  (solution Geobuilding) avec les composantes sociologiques des habitants (âge, revenus, précarité, …). L’application GeoResilient issue du Projet de recherche « Canicula » a pour objectif la mise en place d’un observatoire local (territoire stéphanois) de suivi et de prévention des vagues de chaleur (lien web).

En 2021 ces outils, développés au sein de Mines Saint-Étienne, ont été valorisés par la Start-Up URBS au travers d’outils innovants nommés SIRIUS et IMOPE qui couplés, permettent un diagnostic précis des enjeux de la surchauffe urbaine (lien web).

Date de création : 2021
Date de révision : 2023

   

Informer sur les changements climatiques à destination des collectivités locales et régionales

Informer à l’aide du concept d’îlot rafraîchissant éducatif 

Ce dispositif est un démonstrateur d’ilots rafraichissants pédagogiques réalisé à destination des aménagements urbains (collectivités locales).

Dans le cadre d’un projet d’étudiants encadré par Alicja Tardy, enseignante chercheur, et soutenu par Veolia, Mines Saint-Étienne a mis au point ce concept d’îlot rafraîchissant éducatif (lien web).

Le démonstrateur d’îlot rafraîchissant pédagogique a également été exposé, au World Urban Forum qui s’est tenu du 26 au 30 juin 2022, à Katowice, dans la zone « science » (lien webphoto). Cet îlot pourrait être déployé par des collectivités locales de différents pays. 

Cette solution facile à mettre en œuvre permet de lutter contre les îlots de chaleur et regroupe de nombreux avantages : éducatif, écologique, modulaire, réglable en fonction des besoins, facile à monter et démonter, facile à entretenir, alimentée par de l’eau pluviale (photo).

Un prototype d’îlot rafraîchissant éducatif réalisé par l’équipe de Veolia a été installé en avril 2021 dans l’école élémentaire du cours Fauriel à Saint-Étienne. Il s’accompagne d’un projet pédagogique expérimental pour la formation de la nouvelle génération aux changements climatiques.

    

Informer sur les effets du changement climatique des régions Karstiques

Depuis plusieurs années, Frédéric Paran, chercheur à l’École de Mines de Saint-Étienne, participe à plusieurs études sur la problématique de l’eau en milieu Karstique dans un contexte de changement climatique. Il communique régulièrement les résultats de ces travaux (en conférence ou à travers des ouvrages et des rapports) à destination des acteurs locaux et de la communauté scientifique.

  • Conférence EuroKarst 2022, Málaga Espagne : Prédiction des interactions futures entre karst et fleuve face aux changements climatiques à partir des scénarios du GIEC : application à un bassin fluvial méditerranéen français (Cèze), 2022 (article)
  • Connaître et quantifier les échanges hydrauliques karst / rivière Recommandations méthodologiques Retour d’expérience d’études menées sur les gorges de la Cèze (30), Edition: Sauvons l’eau, Agences de l’eau, 2022 (ouvrage).
  • Rapport de synthèse : Caractérisation des échanges entre eaux superficielles (rivière) et eaux souterraines en domaine karstique, Exemple d’un affluent du Rhône, la Cèze (30), 2021 (rapport).

Date de création : 2022
Date de révision : 2023

 

Des partenariats forts avec les ONG pour sensibiliser aux enjeux climatiques

Les associations

Pour la troisième année, Mines Saint-Étienne a organisé sa « Rentrée climat » en partenariat avec l’association « La Fresque du Climat ».

De septembre à novembre 2022, Mines Saint-Étienne a fait sa troisième « Rentrée Climat » sur ses différents campus (lien web) pour tous les nouveaux étudiants. Premier temps fort de leur cursus autour d’une activité ludique mais sérieuse, qui a éveillé certains de nos nouveaux étudiants à la nécessité d’intégrer l’enjeu climatique dans leur choix de cursus pédagogique et leur futur métier.

Pilotée par Natacha Gondran, chargée de mission « Transition écologique » de Mines Saint-Étienne, pour les cycles ICM et ISMIN, et Emmanuel Delafoy, ingénieur tuteur au sein de l’ISTP, pour les cycles en formation sous statut salarié. Cet exercice de 4 heures a permis à 664 étudiants des cycles ICM, ISMIN et formations sous statut salarié, de réaliser La Fresque du Climat, grâce à une quarantaine d’animateurs formés parmi les membres de nos personnels (Mines Saint-Étienne et ISTP), nos étudiants et nos doctorants.

Déjà en 2021, le premier après-midi de cours de nos nouveaux étudiants Ingénieur Civil des Mines (première année et admis sur titre en seconde année) avait été consacré à la Fresque pour le climat.  Ce sont 184 étudiants, 22 animateurs (étudiants 2A, personnels, chercheurs de l’École) et 3 Alumni (Pierre BUESO, Josué Bulot et Loïc Cellier) qui ont participé à cet atelier.

Dans le cadre du parcours de formation interne à notre établissement et dans l’optique de sensibiliser l’ensemble de son personnel aux enjeux climatiques, la délégation DD RS de Mines Saint-Étienne a mis en place la réalisation de fresques du climat ouvertes à tous les membres du personnel (administratifs, techniques, enseignants chercheurs, doctorants…). Cette initiative, en place depuis début 2022,  a permis la tenue de plusieurs sessions sur les différents sites des campus, grâce au réseau de Fresqueurs engagés et dynamiques (membres du personnel). Ainsi, plus d’une quarantaine de personnes a pu bénéficier de ce dispositif, à ce jour (lien web).

Depuis 2021, Mines Saint-Étienne s’inscrit également dans une démarche Numérique Responsable. Afin de sensibiliser l’ensemble de ces élèves et personnels, Mines Saint-Étienne a participé au “Cyber World CleanUp Day“, la semaine du 14 au 19 mars 2022. Le Cyber World CleanUp Day est une journée de sensibilisation à l’empreinte environnementale du numérique par l’action, qui a eu lieu en mars de chaque année. L’objectif est de générer une prise de conscience en invitant le personnel à agir concrètement en nettoyant ses données. Ce challenge a été ponctué de plusieurs actions menées sur nos campus (document pdf).

Date de création : 2021
Date de révision : 2023

 

Les collectifs de chercheurs

L’objectif des chercheurs membres de l’École Urbaine de Lyon est de mobiliser autour des enjeux du changement global auquel nous sommes tous confrontés.

Mines Saint-Étienne est co-fondatrice de l’École Urbaine de Lyon dont l’une des ambitions est de « porter sur la scène nationale et internationale la pensée et le savoir spécifique de l’aire métropolitaine lyonnaise en matière d’urbanisme, d’architecture, d’environnement et d’expérimentations urbaines ».

Dans ce cadre, nos enseignants chercheurs participent « À l’École de l’Anthropocène », un grand rendez-vous annuel qui se veut une « Université ouverte, mondiale, sur le changement Global ». (lien École de l’Anthropocène).

A titre d’exemples, en 2022, Michelle Mongo a participé à la « Rentrée Anthropocène » lors d’une table ronde et s’est exprimée sur « Repenser l’habitat d’aujourd’hui à travers les Innovations Contraintes par les Ressources ». En janvier 2021 Natacha Gondran, chercheuse et professeure en évaluation environnementale au sein de Mines Saint-Étienne et membre de l’UMR 5600 EVS a participé au séminaire « Anthropocène et enseignement » (Vidéo https://youtu.be/iMtcKLElpik) et, en octobre 2020, à la « Rentrée Anthropocène »  sur la problématique des limites planétaire : Tribune « Apprendre à reconnaître ses limites, un défi pour l’Humanité » (lien web).

Date de création : 2022
Date de révision : 2023

 

Réduction des émissions pour une neutralité carbone

Dans sa feuille de route vers la transition écologique (2021) (Document pdf) l’Institut Mines-Télécom (IMT) définit des objectifs pour parvenir à des éco-campus dans toutes ses écoles membres, dont Mines Saint-Étienne fait partie. En terme de lutte contre le réchauffement climatique, cela se traduit par la mise en œuvre d’une politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), dans une optique de neutralité carbone.

Ainsi, en 2021, toutes les entités de l’IMT ont finalisé leur bilan carbone et définissent un plan d’action comme point de départ d’une trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 3% par an ; En 2022, l’IMT développe un plan d’action vers les campus responsables en visant la réduction  d’empreintes environnementales, sociales et de biodiversité. Conseil d’administration du 24 juin 2021 (Document pdf).

Cela donnera lieu à un plan d’actions pluriannuel suivi et piloté en lien avec la Stratégie Nationale Bas Carbone (lien web).

Mines Saint‐Étienne réalise régulièrement (conformément à la loi) son bilan des émissions de gaz à effet de serre (voir le dernier rapport publié en 2023 (données 2022) (document pdf), précédent rapport publié en 2021 (document pdf) (données 2019). De la même façon, les laboratoires hébergés par Mines Saint‐Étienne réalisent également leur bilan carbone comme le Laboratoire Georges Friedel en 2022 (document pdf). Dans sa stratégie développement durable et responsabilité sociétale (document pdf), Mines  Saint‐Étienne s’engage  à  réduire  ses émissions de gaz à effet de serre, avec un objectif traduit par membre de l’École (personnels et étudiants).  Compte tenu de l’engagement de l’État, des évolutions techniques et technologiques, Mines Saint-Étienne met tout en œuvre pour tendre le plus possible vers la neutralité carbone à un horizon 2030-2040.  L’indicateur suivi portera sur les émissions de gaz à effet de serre directes  et  indirectes  de  l’École, divisées par  le nombre d’étudiants, en formation initiale sous statut étudiant, ajouté au personnel.

Ainsi, pour identifier et suivre les principaux postes d’émissions et hiérarchiser les actions à mettre en place, Mines Saint‐Étienne réalise régulièrement (conformément à la loi) son bilan des émissions de gaz à effet de serre (voir le dernier rapport publié en 2023 (données 2022) (document pdf). Face au bilan des émissions de gaz à effet de serre, Mines Saint-Étienne met en œuvre un plan de transition dans l’optique de réduire ses émissions et de tendre vers la neutralité carbone.

Date de création : 2021
Date de révision : 2023

Principales publications

  1. Mongo, M., Belaïd, F., Ramdani, B. (2021). The effects of environmental innovations on CO2 emissions: Empirical evidence from Europe. Environmental Science and Policy, 1181-9
  2. Suzanne, E., Absi, N., Borodin, V. (2020). Towards circular economy in production planning: Challenges and opportunities. European Journal of Operational Research, 287(1) 168-190
  3. Masmoudi, O., Delorme, X., Gianessi, P. (2019). Job-shop scheduling problem with energy consideration. International Journal of Production Economics, 21612-22
  4. Jradi, S., Chameeva, T.B., Delhomme, B. and 1 more (…) (2018). Tracking carbon footprint in French vineyards: A DEA performance assessment. Journal of Cleaner Production, 19243-54
  5. Albertí, J., Brodhag, C., Fullana-i-Palmer, P. (2019). First steps in life cycle assessments of cities with a sustainability perspective: A proposal for goal, function, functional unit, and reference flow. Science of the Total Environment, 6461516-1527

Date de création : 2022
Date de révision : 2022

Dernières actualités

  • Le lundi 10 juin, un atelier participatif a été organisé pour les personnels et étudiants des établissements d’enseignement supérieur situés sur le tracé de la future ligne de transport en commun M6+. Cet atelier, qui a réuni une dizaine de … Lire la Suite →
  • Après le jeudi 2 mai, sur notre campus Provence, c’était ce jeudi 16 mai, le tour de notre campus stéphanois de vibrer au rythme des pédales et des clés à molette lors d’un atelier participatif organisé dans le cadre de … Lire la Suite →
  • Le jeudi 2 mai, le campus Provence de Mines Saint-Étienne s’est mobilisé pour l’événement « Mai à Vélo« , une initiative nationale visant à promouvoir l’usage du vélo au quotidien. C’est la deuxième année consécutive que l’école participe à cet événement d’envergure, … Lire la Suite →
  • Le 12 avril dernier, une nouvelle session de la fresque du climat s’est déroulée à Mines de Saint-Étienne, rassemblant une dizaine de participants pour une après-midi d’échanges et de partages. Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude envers ces participants … Lire la Suite →
  • Pour la troisième année consécutive, Mines Saint-Étienne a participé aux journées mondiales du nettoyage informatique du 11 au 16 mars 2024.Ces journées se sont concrétisées par une opération de nettoyage menée en parallèle au « Festival du numérique responsable » de Mines Saint-Etienne. … Lire la Suite →
  • /*! elementor – v3.20.0 – 26-03-2024 */ .elementor-widget-image{text-align:center}.elementor-widget-image a{display:inline-block}.elementor-widget-image a img[src$= ».svg »]{width:48px}.elementor-widget-image img{vertical-align:middle;display:inline-block} Une émission réalisée dans le cadre du festival du « numérique responsable » de Mines Saint-Étienne. Pour le numérique comme pour bon nombre d’activités humaines, la question se pose des usages et … Lire la Suite →