ODD7

Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable

L’ODD7 a pour objectif de répondre aux besoins en matière d’énergie, tout en garantissant le caractère durable de la production de cette énergie. Cet objectif est à portée transversale et impacte d’autres domaines tels que la lutte contre le changement climatique, les modes de production et de consommation, le logement, etc.

Des bâtiments énergétiquement exemplaires

Appliquer voire devancer la norme

C’est l’objectif que s’est fixé Mines Saint-Etienne lors de la création de sa politique en 2018. Depuis cette date, chaque cahier des charges de travaux de rénovation et de construction neuve intègre des exigences qui reposent sur la Réglementation Thermique Française (RT 2012), en termes d’efficacité énergétique. A titre d’exemple, la rénovation du fenêtrage du bâtiment historique de notre école, classé monument historique, stipule un Coefficient thermique Uw pour les menuiseries devant être inférieur ou égal à 1,3 (document pdf). Cette exigence est supérieure à la réglementation nationale et entre dans le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE). De la même façon, le cahier des charges de l’isolation des toitures, pour des travaux lancés en 2019, intégrait des critères énergétiques (document pdf).

Selon les mêmes engagements, le dernier né de nos centres de recherche, qui se trouve sur le Campus Santé Innovation de Saint-Etienne (lien web) a bénéficié d’une conception élaborée selon des critères d’excellence en matière de développement durable (relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement, toit végétalisé, choix intégré des procédés et produits de construction, gestion de l’énergie (BBC Effinergie RT 2005), gestion de l’eau, maîtrise des conforts, santé, gestion de l’exploitation, entretien, maintenance) (visite virtuelle). Le Campus Santé Innovation a fait, à ce titre, l’objet d’une fiche spécifique du Centre d’échanges et de ressources bâtiments & aménagements durables en Auvergne‑Rhône‑Alpes (document pdf).

Une stratégie de rénovations prioritaires

Un « schéma directeur campus du futur » a été mis en place pour la période 2015 – 2025. Il permet d’avoir une vision de la situation des bâtiments existants et de définir des cibles en matière de rénovation et d’efficacité énergétique (Document page 17). Sur cette base, Mines Saint-Etienne conduit actuellement un plan de rénovation énergétique de ses bâtiments. En 2019 et 2020, d’importantes travaux d’isolation des toitures des bâtiments du site historique ont été effectués, grâce à des matériaux performants. Un groupe frigorifique a été remplacé pour améliorer ses performances énergétiques et un nouveau système d’éclairage économe et évolutif, par des ampoules LED, a été mis en place pour mettre en valeur la façade de notre bâtiment historique (Article France Bleu).

Processus de gestion du carbone et de réduction des émissions carbones

Bilan carbone et réduction des émissions

Pour identifier et suivre les principaux postes d’émissions et hiérarchiser les actions mises en place, Mines Saint‐Etienne réalise régulièrement (conformément à la loi) son bilan des émissions de gaz à effet de serre (voir le rapport de l’évaluation 2018). Dans sa stratégie développement durable et responsabilité sociétale (lien web), Mines  Saint‐Étienne  s’engage  à  réduire  ses émissions de gaz à effet de serre par membre de l’École (personnels et étudiants)  de 28 %  entre 2017 et 2030.  A l’horizon 2026, l’objectif de réduction est porté à 20 %. L’indicateur suivi portera sur les émissions de gaz à effet de serre directes et indirectes de l’École, divisées par le nombre d’étudiants, en formation initiale sous statut étudiant, ajouté au personnel hébergé.

Ces bilans des émissions de gaz à effet de serre permettent de mettre en avant nos progrès ainsi que les améliorations à envisager, que ce soit en termes de suivi ou de récolte des données (Bilan carbone 2018). (Bilan carbone 2010-2017).

Mines Saint‐Etienne produit de l’énergie positive

Notre campus Georges Charpak Provence, à Gardanne, a inauguré le 15 novembre 2018 (lien webFacebook) une centrale solaire photovoltaïque de 900 kWc, installée sous forme d’ombrières de parking (2748 panneaux sur une surface de 4 525 m²).

Ce partenariat avec la société Quadran, Groupe Direct Énergie, permet une production moyenne de l’ordre de 1 600 MWh par an, ce qui correspond à la consommation domestique de 500 ménages. Ainsi, notre centrale a produit, en date de septembre 2021, 4 883MWh cumulés et a permis d’éviter l’émission de 2 380 tonnes de dioxyde de carbone depuis sa mise en production.

Mines Saint‐Etienne participe également à la plateforme tournesol.eco, (communiqué) qui a pour vocation d’utiliser la transition énergétique comme levier pour développer la consommation responsable. Une monnaie numérique low‐tech et ludique, le « Tournesol » valorise les actions à impact positif mesurables et récurrentes, comme la production d’électricité d’origine renouvelable. Ensuite, les « Tournesols » permettent d’accéder à des offres promotionnelles sur des produits responsables.

Cette initiative permet aussi aux usagers campus Georges Charpak Provence de contribuer en valorisant des actions ou événements écoresponsables, pour générer des « Tournesols » supplémentaires. Les étudiants et le personnel sont donc impliqués dans la transition écologique et peuvent être acteurs en faisant évoluer leurs habitudes de consommation grâce à cette monnaie à impact positif.

Plan d’efficacité énergétique pour réduire la consommation globale d’énergie

Depuis 2016, Mines Saint-Etienne s’est inscrite dans une démarche intitulée « Rénovation des Grandes Ecoles », dans le cadre de la transition énergétique et en partenariat avec deux autres grandes écoles de la Métropole (ENISE et école d’architecture de Saint-Etienne). La volonté est d’atteindre des objectifs l’efficience environnementale pour les sites d’enseignement supérieur du territoire Stéphanois.
Le cabinet INDDIGO a été mandaté pour nous accompagner dans la mise en place de cette mission « AMO Développement Durable – Plan de rénovation » qui s’est déroulée, pour le volet « énergie », en quatre phases structurantes (image) .

  1. Réaliser un audit – technique, usages et occupation des locaux des établissements (sur la base des données existantes);
  2. Intégrer les attentes des Maîtres d’Ouvrage, afin de définir et préciser les objectifs de performances énergétiques et environnementales;
  3. Elaborer un plan d’action pour atteindre ces objectifs avec chiffrage, définition de la stratégie et des priorités;
  4. Planifier sur 5 ans la mise en place des scénarios.

Les deux premières phases ont permis de réaliser un audit technique, des usages et de l’occupation des locaux ainsi qu’un examen énergétique qui ont déterminé les secteurs où les gains énergétiques étaient les plus pertinents (document pdf, document pdf). Sur cette base,  le cabinet INDDIGO a proposé, un plan d’actions budgété afin de réduire efficacement les consommations énergétiques. (document pdf).

C’est cette démarche d’audit qui a permis d’identifier les actions prioritaires d’isolation et d’efficacité énergétique qui sont actuellement mises en place sur le bâtiment historique de Mines Saint-Etienne.

Enfin, en complément du suivi des consommations en électricité (image) et en gaz (image), et dans une optique d’amélioration continue, une campagne d’instrumentation programmée en 2021, en lien avec un projet de recherche, permettra de mesurer et de quantifier les différents secteurs de consommation concernant les bâtiments historiques.

 

 

 

 

Mines Saint‐Etienne acteur de son territoire en matière d’énergie

Au bénéfice de l’industrie et des entreprises innovantes…

Les activités de recherche du Centre SPIN – Génie des Procédés de Mines Saint-Etienne sont fortement orientées vers l’efficacité énergétique des procédés industriels, mais également sur les matériaux à impact CO2 réduit (ciments à haute performance et faible impact CO2 (photo), matériaux composites biosourcés, …), et sur le captage du CO2 (lien web).

De nombreuses activités du Centre Microélectronique de Provence (lien web) abordent également le sujet de la consommation énergétique des équipements électroniques (Energy harvesting, Interfaçage entre les sciences du vivant et l’électronique organique) (article IMTech, photo).

L’équipe MicroPacks et le Centre Microélectronique de Provence (département Électronique Flexible) accompagnent, au sein de Team@Mines Saint-Étienne, la start-up TECMOLED (lien web, article Panoramines) qui développe une technologie innovante de diodes électroluminescentes à base de semi-conducteurs organiques basée sur la technologie OLED brevetée (photo).

 

Et au bénéfice des collectivités locales…

En matière de recherche plusieurs initiatives pilotées par l’Institut Henri Fayol sont en rapport avec l’aide à la décision pour les collectivités locales.

  • L’application GeoBuilding, intégrée à notre plateforme Territoire (lien web), permet de fournir les éléments pour cibler des bâtiments à rénover en priorité dans le cadre des démarches de massification de la rénovation du parc bâti ancien. Elle a été mise en œuvre sur la commune de Saint-Etienne et déployée sur l’ensemble de la métropole stéphanoise en 2018.
  • L’outil Imope, permet de croiser des données pour mieux cibler les actions d’amélioration de l’habitat et de diminution des émissions de CO2. Il propose une interface de visualisation des bâtiments à rénover offrant ainsi un outil d’aide à la décision pour les collectivités en quête de solutions pour leur politique urbaine dans le but d’accélérer la dynamique de rénovation énergétique sur leur territoire. Imope a remporté le Prix de l’innovation urbaine 2020 du « Monde »-Cities dans la catégorie « Energie » (article Le Monde, article Courrier International).

Sur le plan local, Mines Saint-Etienne siège au Conseil d’administration de l’agence Locale de l’Energie et du Climat du département de la Loire (ALEC42), où elle est représentée à par Jonathan VILLOT, enseignant chercheur (lien web).

La start-up URBS, spécialisée dans l’intelligence artificielle au service de la rénovation énergétique (article Le Monde) est issue de TEAM@MSE (lien web), notre dispositif de soutien scientifique dédié à la maturation technologique de projets d’innovation et d’entrepreneuriat. URBS a été lauréate du prix Innovation Bercy-IMT 2019 (lien web), du Réseau Entreprendre Loire 2019, des Victoires de l’innovation 2019, organisées par La Tribune – Le Progrès (article). Elle a participé au CES Las Vegas (article La Tribune) en janvier 2020, après une fin d’année très active : présence au Salon des Maires et des Collectivités locales et à la rencontre Ecotech Energie à Paris (lien web). 


Mais aussi au plan national

L’Assemblée Nationale, dans sont rapport d’information sur la rénovation thermique des bâtiments, met en exergue l’expérience IMOPE comme un « outil innovant au service des besoins de rénovation thermique sur un territoire donné » (Rapport N°3871, p146). 

Mines Saint-Etienne participe au projet RESILITERRE, retenu par l’ADEME dans le cadre de son appel à projets TEES 2019 (Transitions écologiques, économiques et sociales), qui a pour objectif de favoriser l’appropriation par les acteurs des territoires des enjeux de précarité énergétique dans le logement et de la mobilité à partir de trois territoires  de Saint-Etienne Métropole, de Roanne Agglomération et la Communauté de communes d’Ambert située dans le parc naturel régional du Livradois Forez (lien web).

Dans le cadre du Pôle de compétitivité « Chimie-Environnement Auvergne-Rhône-Alpes » (AXELERA), Mines Saint-Etienne est mobilisée dans la définition des objectifs du programme  « Usine Eco- Efficiente » pour l’amélioration de l’efficience des systèmes de production qui ambitionne de  développer des procédés plus sobres en énergie, en matières premières, en minimisant les rejets (lien web). Jean-Michel Herri, Directeur du Centre SPIN de Mines Saint-Etienne est membre du Conseil d’Administration d’AXELERA (lien web). 

 

Principales publications

  1. Giovannitti, A., Thorley, K.J., Nielsen, C.B. and 5 more (…) (2018). Redox-Stability of Alkoxy-BDT Copolymers and their Use for Organic Bioelectronic Devices. Advanced Functional Materials, 28(17)
  2. Sopha, H., Salian, G.D., Zazpe, R. and 4 more (…) (2017). ALD Al2O3-Coated TiO2 Nanotube Layers as Anodes for Lithium-Ion Batteries, ACS Omega, 2(6) 2749-2756
  3. Zimmermann, J., Porcarelli, L., Rödlmeier, T. and 3 more (…) (2018). Fully Printed Light-Emitting Electrochemical Cells Utilizing Biocompatible Materials. Advanced Functional Materials, 28(24)
  4. Duclos, L., Svecova, L., Laforest, V. and 2 more (…) (2016). Process development and optimization for platinum recovery from PEM fuel cell catalyst. Hydrometallurgy, 16079-89
  5. Rust, P., Picard, G., Ramparany, F. (2016). Using message-passing DCOP algorithms to solve energy-efficient smart environment configuration problems. IJCAI International Joint Conference on Artificial Intelligence, 2016-468-474