L'école

Les collections de géologie

Contact

Bernard Guy  [http]
Tél. : +33 4 77 42 01 64
bernard.guy@mines-stetienne.fr

Depuis sa fondation en 1816, l’École des Mines de Saint-Étienne a rassemblé diverses collections de géologie. Celles-ci avaient dans le passé un rôle déterminant pour l’enseignement : ne dit-on pas que les écoles des mines se créaient au XVIIIe et XIXe siècle autour de collections ? Pour Saint-Étienne, ce furent des prêts et dons de la part de l’École
des Mines de Paris qui constituèrent le noyau de départ.
Au fil des ans, des collections variées se sont développées, et les dons des ingénieurs anciens élèves de l’École travaillant dans des mines du monde entier y contribuèrent.
Aujourd’hui, l’École possède plusieurs dizaines de milliers d’échantillons regroupés dans les collections suivantes :

  • Collections de minéralogie.
  • Collections de roches sédimentaires, magmatiques et métamorphiques.
  • Collections de minerais de mines célèbres provenant du monde entier.
  • Collections de paléontologie animale et végétale, avec en particulier un ensemble de fossiles végétaux servant à la définition de l’étage européen du Stéphanien (à la fin du Carbonifère ; nommé Gzhélien dans la classification internationale).
    Les collections du houiller sont multiples, avec en particulier un dépôt de divers sondages des bassins français par la Société des Houillères HBCM.
  • Collection de modèles cristallographiques en bois.
  • Collections de météorites (marquis de Mauroy).
  • Collections constituées par d’anciens professeurs et chercheurs de l’École des Mines (collections Grüner, Neltner, Termier, Demay, etc.). Ce sont le plus souvent des collections d’intérêt régional (Massifs du Pilat et du Lyonnais, Massif Central), mais aussi des collections d’échantillons provenant du Maroc où ont longtemps travaillé les professeurs et ingénieurs de l’École des mines de Saint-Étienne).

Si les collections ont une valeur essentiellement didactique, il existe quelques échantillons de grande valeur pour leur rareté et leur aspect esthétique qui ont été exposés dans le passé dans les murs de l’École. D’anciens catalogues faisant des inventaires partiels de ces collections existent.

Après divers déménagements, les collections ont été installées il y a quelques années dans un nouveau local ; elles y font l’objet d’une remise en ordre et d’un nouvel inventaire. Ce travail est rendu possible par la contribution d’une équipe constituée de bénévoles extérieurs parmi lesquels Jean Chalier et Yves Masson du Club minéralogique stéphanois pour la collection de minéraux ; Jean Rieu, professeur honoraire de l’École des Mines de Saint-Étienne, pour la collection de modèles en bois et de permanents de l’École plus particulièrement Marc Doumas  [http] et Florence Dujardin, du Centre SPIN.

Ces collections sont vivantes (accueil de visites, prêts, participation à des expositions, etc.).