MINES Saint-Étienne

International

Une école de classe internationale

Classements

Selon le classement international de référence Times Higher Education World University Ranking (THE), Mines Saint-Étienne fait partie du top des 250 meilleures écoles d’ingénieurs au monde et la 2e école d’ingénieurs française hors Paris. C’est aussi un des 770 établissements d’enseignement supérieur internationaux figurant au palmarès « IMPACT » du Times Higher Education, dédié au développement durable (2020).

Le Label « Bienvenue en France » décroché en 2019 avec deux étoiles, garantit la qualité de l’accueil des étudiants internationaux.

En 2018, nous avons obtenu le label « Certificate for Quality in Internationalisation » : CeQuInt. Cette certification induit la mise en œuvre d’une démarche qualité suivie sur plusieurs années en faveur de l’internationalisation de nos formations.

Politique

L’international  imprègne nos programmes de formation et de recherche. Nous concentrons nos efforts sur des partenariats complets qui couvrent formation (échanges d’étudiants et enseignement), recherche, collaboration industrielle,  culture scientifique. Parmi nos partenaires, nous avons des conventions de double-diplôme avec des universités parmi les meilleures au monde dont Séoul National University (Corée), Universidad de Los Andes  (Colombie), PUC Chile au Chili, Ecole Polytechnique de l’Université de Sao Paulo, Ecole Polytechnique de Montréal et Mc Gill (Canada), Politecnico di Torino (Italie),…

Rayonnement

Élève de classe préparatoire, futur doctorant ou étudiant international, en vous ouvrant nos portes, nous vous ouvrons le monde :

  • tous nos élèves-ingénieurs doivent effectuer une mobilité internationale pour valider leur diplôme, la mobilité de nos doctorants est très encouragée.
  • toutes nos formations sont ouvertes aux étudiants internationaux.

“C’est ma première fois à l’étranger et Saint-Étienne est une ville conviviale, je m’y suis vite adaptée. En outre, je suis très satisfaite de ma nouvelle école, du programme proposé, du personnel à l’écoute, des étudiants des différentes nationalités et de mes professeurs compréhensifs. Mon séjour en France cette année a été une agréable expérience et ce, grâce aux conditions favorables assurées par mon école, Mines Saint-Étienne.”

Wiam O., Maroc, cursus ICM (partenariat avec l’École nationale supérieure des mines de Rabat)

Chaque année, 4 de nos chercheurs passent plusieurs mois à l’étranger pour développer des collaborations d’envergure avec des universités comme Yale, Berkeley, Princeton, Pennstate University, Mc Gill, PoliMilano, Tampere University, EPFL, TU Wien, PoliMontréal…  

Nos laboratoires ont une longue tradition d’accueil  de chercheurs de rang international comme les  professeurs Andrej Atrens (Queensland University, Australie), Anne Robertson (Pittsburg University, USA), Alberto Salleo (Université de Stanford, USA), Jay Humphrey (Yale University, USA)…

Témoignages

« Anne Robertson, professeure à l’Université de Pittsburgh en Pennsylvanie, est une des chercheuses les plus actives et les plus réputées au monde dans le domaine de la biomécanique des anévrysmes cérébraux: http://www.engineering.pitt.edu/annerobertson/. Elle a publié plus d’une centaines d’articles et reçu de nombreuses distinctions. Elle est à la tête de plusieurs projets financés par le NIH aux Etats-Unis, pour améliorer la prise en charge des anévrysmes cérébraux.

Au cours de son séjour, elle a donné une remarquable conférence sur ses travaux. Son séjour à Mines Saint-Etienne a permis de mettre en place une collaboration sur la biomécanique des anévrysmes aortiques. Nous développons ensemble des techniques qui permettent d’estimer la résistance des tissus vivants et d’envisager de nouvelles applications, notamment sur le traitement de pathologies de la vessie. Nous avons également défini une stratégie pour les échanges d’étudiants internationaux, avec signature de conventions entre Mines Saint-Etienne et l’Université de Pittsburgh. »

Stéphane Avril, enseignant-chercheur au centre CIS

« Dans le cadre des travaux de recherche que mène le centre SPIN en analyse d’image, une collaboration entre Mines Saint-Étienne et Benemérita Universidad Autónoma de Puebla (BUAP) au Mexique a été initiée en 2017. Plusieurs actions ont été réalisées (co-tutelle de thèse, échanges d’enseignants-chercheurs comme conférencier invité, vacataire d’enseignement… ), et notamment l’accueil du Prof. Rafael Lemuz Lopez (BUAP) à Mines Saint-Etienne pour une période d’un mois. Celle-ci a permis de poursuivre et de renforcer les travaux de recherche communs en cours et d’initier de nouveau projets collaboratifs. »

Johan Debayle, enseignant-Chercheur au centre SPIN

En 2015, Mines Saint-Étienne a obtenu deux bourses du European Research Council (ERC) en soutien à deux projets de cinq ans sur la rupture d’anévrisme de l’aorte au sein du laboratoire Sainbiose. Pierre Badel recevait ainsi une starting grant (bourse jeune chercheur) de 1,5 € million, et Stéphane Avril une consolidator grant (bourse de consolidation d’une équipe de recherche) de 2 € millions. Si 2020 marque la fin de leurs bourses et des projets de recherche qui leur sont associés, un travail de tout premier plan a été accompli (en savoir +)