ODD12

Établir des modes de consommation et de production durables

L’ODD 12 pré­voit une consom­ma­tion et une pro­duc­tion durables qui uti­lisent effi­ca­ce­ment les res­sources, réduisent le volume de déchets ali­men­taires et autres déchets à l’échelle mon­diale et éli­minent les déchets toxiques et autres pol­luants en toute sécu­ri­té. Il sou­ligne éga­le­ment l’importance de ren­for­cer les moyens scien­ti­fiques et tech­no­lo­giques des pays en déve­lop­pe­ment pour leur per­mettre de s’orienter vers des modes de consom­ma­tion et de pro­duc­tion plus durables. 

Une politique d’achats éthique et durable

La poli­tique d’a­chat de Mines Saint‐​Etienne est por­tée par la Directrice du Service Achats-Marchés, Nathalie Gérardi, éga­le­ment membre de la délé­ga­tion au déve­lop­pe­ment durable et à la RSE. Depuis 2018, Mines Saint‐​Etienne a inté­gré des clauses sociales et envi­ron­ne­men­tales dans sa poli­tique d’a­chats publics (livret pdf). En 2019, Mines Saint‐​Etienne a révi­sé sa poli­tique de régle­men­ta­tion des achats publics pour inclure un appro­vi­sion­ne­ment éthique et durable en pro­duits ali­men­taires pour les ser­vices de restauration.


Ainsi, pour les pres­ta­tions Traiteur,  les cahiers des clauses par­ti­cu­lières (CCP Traiteur St-Etienne pdf, CCP Traiteur Gardanne pdf) sti­pulent  :

  • que les entre­pre­neurs doivent être en mesure de four­nir des ali­ments végé­ta­riens et végé­ta­liens sur demande et sans frais sup­plé­men­taires (sec­tion 2.1),
  • de pro­po­ser notam­ment des den­rées équi­va­lentes ou com­plé­men­taires (en fonc­tion des pra­tiques de la pro­fes­sion et de leur évo­lu­tion, des sai­sons, des dis­po­ni­bi­li­tés des pro­duits en cir­cuit court etc.),
    - qu’un équi­libre ali­men­taire glo­bal, une faible teneur en pro­téines, des quan­ti­tés réduites de matières grasses, de sucres et de sel seront pri­vi­lé­giés (sec­tion 2.1.2),
  • l’o­bli­ga­tion d’un tri sélec­tif des déchets (sec­tion 2.1.2 b),
  • l’en­ga­ge­ment notam­ment à uti­li­ser autant que pos­sible des pro­duits de sai­son, ain­si que des pro­duits issus de l’agriculture bio­lo­gique et du com­merce équi­table (sec­tion 2.1.2 d).

 

Mines Saint‐​Etienne produit de l’énergie positive

Notre cam­pus Georges Charpak Provence, à Gardanne, a inau­gu­ré le 15 novembre 2018 (lien web, Facebook) une cen­trale solaire pho­to­vol­taïque de 900 kWc, ins­tal­lée sous forme d’om­brières de par­king (2748 pan­neaux sur une sur­face de 4 525 m²).

Ce par­te­na­riat avec la socié­té Quadran, Groupe Direct Énergie, per­met une pro­duc­tion moyenne de l’ordre de 1 600 MWh par an, ce qui cor­res­pond à la consom­ma­tion domes­tique de 500 ménages. Ainsi, notre cen­trale a pro­duit, en date de sep­tembre 2021, 4 883MWh cumu­lés et a per­mis d’éviter l’émission de 2 380 tonnes de dioxyde de car­bone depuis sa mise en production.

Mines Saint‐​Etienne par­ti­cipe éga­le­ment à la pla­te­forme tournesol.eco, (communiqué) qui a pour voca­tion d’utiliser la tran­si­tion éner­gé­tique comme levier pour déve­lop­per la consom­ma­tion res­pon­sable. Une mon­naie numé­rique low‐​tech et ludique, le « Tournesol » valo­rise les actions à impact posi­tif mesu­rables et récur­rentes, comme la pro­duc­tion d’élec­tri­ci­té d’origine renou­ve­lable. Ensuite, les « Tournesols » per­mettent d’accéder à des offres pro­mo­tion­nelles sur des pro­duits responsables.

Cette ini­tia­tive per­met aus­si aux usa­gers cam­pus Georges Charpak Provence de contri­buer en valo­ri­sant des actions ou évé­ne­ments éco­res­pon­sables, pour géné­rer des « Tournesols » sup­plé­men­taires. Les étu­diants et le per­son­nel sont donc impli­qués dans la tran­si­tion éco­lo­gique et peuvent être acteurs en fai­sant évo­luer leurs habi­tudes de consom­ma­tion grâce à cette mon­naie à impact positif.

Une politique de gestion des déchets intégrée qui a permis des gains économiques pertinents

Informer et sensibiliser

Afin de mieux sen­si­bi­li­ser ses col­la­bo­ra­teurs au déve­lop­pe­ment durable, Mines Saint‐​Etienne a mis en place sur son site intra­net un espace inti­tu­lé « Éco‐​citoyenneté ». Il per­met notam­ment de dif­fu­ser en interne des infor­ma­tions pra­tiques sur le tri, le recy­clage et la ges­tion des déchets (fichier pdf).

Gérer les déchets dangereux…

Une mini‐​déchetterie dans laquelle 7 caté­go­ries de déchets traités.

Depuis le début des années 1990, Mines Saint‐​Etienne a mis en place une ges­tion et des pro­cé­dures d’é­li­mi­na­tion des déchets chi­miques et dan­ge­reux (procédures pdf),  sui­vies en 2012  par l’é­la­bo­ra­tion d’une poli­tique ges­tion des déchets asso­ciée à l’im­plan­ta­tion d’ins­tal­la­tions spé­ci­fi­que­ment dédiées (fichier img). Les déchets dan­ge­reux et les équi­pe­ments électriques/​ élec­tro­niques sont sui­vis et éli­mi­nés dans des filières agréées.

 

 

… et les déchets ména­gers et assimilés 

Poubelles triples

Afin d’en­cou­ra­ger les usa­gers à effec­tuer le tri de leurs déchets, les pou­belles clas­siques ont été enle­vées des bureaux. Des pou­belles col­lec­tives à trois bacs (ordures ména­gères /​ déchets recy­clables /​ papiers, car­tons) ont été mises en place dans des lieux stra­té­giques (seuil des étages, cou­loirs, coins de convi­via­li­té, salles de détente, etc.). (fichier img).

Mines Saint‐​Etienne a par ailleurs com­mu­ni­qué sur ces ini­tia­tives lors de la Journée Mondiale du Recyclage 2021.

… et limi­ter les déchets plastiques

Dans une optique d’a­mé­lio­ra­tion conti­nue, suite à la pre­mière obten­tion du Label « DD‐​RS » déli­vré par la Conférence des Grandes Ecoles, des clauses sur l’u­ti­li­sa­tion mini­male d’emballages jetables et plas­tiques comme cri­tère de sélec­tion ont été inté­grées dans tous ses règle­ments d’a­chats publics (tableau pdf).

Par ailleurs, les conte­nants plas­tiques jetables sont pro­gres­si­ve­ment éli­mi­nés et les col­la­bo­ra­teurs ont reçu des mugs pour rem­pla­cer les gobe­lets plas­tiques jetables et en 2021 une gourde métal­lique (fichier img).

 

…les déchets électroniques

La poli­tique de renou­vel­le­ment des maté­riels infor­ma­tiques a per­mis d’al­lon­gé la durée de vie des équi­pe­ments pro­fes­sion­nels : les ordi­na­teurs por­tables doivent être uti­li­sés pen­dant au moins 5 ans avant renou­vel­le­ment et les postes fixes pen­dant au moins 8 ans. Ces dis­po­si­tions ont for­te­ment réduit la pro­duc­tion de déchets électroniques.

Dans le cadre de l’o­pé­ra­tion « École Ingénieuse et Solidaire » (lien web) lors de la crise de la Covid‐​19, du maté­riel infor­ma­tique sor­ti du domaine (réfor­mé), a été recy­clé et mis à dis­po­si­tion de familles non équi­pées. Ainsi, 23 ordi­na­teurs ont été trai­tés, dés­in­fec­tés et recon­di­tion­nés par la DSI pour être don­nés à des jeunes non équi­pés par l’intermédiaire d’associations.

 

Un tableau de bord

Depuis 2008, Mines Saint‐​Etienne mesure et contrôle annuel­le­ment sa pro­duc­tion et son recy­clage de déchets sur ses cam­pus de Saint‐​Etienne et de Provence par l’in­ter­mé­diaire de tableaux de bord déve­lop­pés en interne et gérés par la cor­res­pon­dante au déve­lop­pe­ment durable (fichier ST-Etienne pdf) (fichier Gardanne pdf) .

Tableau de bord de ges­tion des déchets pour le cam­pus de Saint Etienne