L'école

Distinctions initiatives et personnel de l’École

Prix de la Fondation L’Oréal

L’École des Mines de Saint‐​Étienne est fière de comp­ter sa 1ère lau­réate au pro­gramme de la Fondation L’Oréal et de la Commission Nationale fran­çaise pour l’UNESCO. Docteur du dépar­te­ment bio­élec­tro­nique, Anna‐​Maria PAPPA fait par­tie des 30 jeunes cher­cheuses dis­tin­guées pour l’excellence de leur pro­jet. Elle tra­vaille sur une pla­te­forme de diag­nos­tics in vitro pour connaître et anti­ci­per les effets des anti­bio­tiques sur les bac­té­ries, afin d’éviter le déve­lop­pe­ment de résis­tances à ces der­niers. Ces tests ont deux inté­rêts : l’originalité du cou­plage entre la bio­lo­gie et l’électronique et une tech­nique inno­vante qui réduit le nombre d’étapes de tests, pour des résul­tats sen­sibles et fiables à moindre coût.

Anna‐​Maria PAPPA a sou­te­nu sa thèse en 2017 et a rejoint la pres­ti­gieuse Université de Cambridge et le Dpt of Chemical Engineering and Biotechnology, en tant que Research Associate.

Contribution au MOOC Mixité dans les métiers du numérique

Ce MOOC, por­té par l’Institut Mines‐​Télécom Business School, favo­rise la mixi­té dans les métiers du numé­rique. En ligne depuis 2018 sur la pla­te­forme FUN, il a été déve­lop­pé par l’enseignante-chercheure Chantal Morley, membre du groupe de recherche Gender@Telecom. Agnès Crépet, res­pon­sable inno­va­tion péda­go­gique à Mines Saint‐​Etienne, témoigne dans ce MOOC de son par­cours de femme à pro­fil tech­nique dans l’IT.

Après une 1ère vali­da­tion du concept à par­tir du pro­to­type déve­lop­pé à Télécom SudParis sous forme de SPOC (Small Online Private Course), le Prix Ingénieuses 2016 de la Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI) lui a été décer­né pour sa contri­bu­tion à l’enseignement de l’égalité femmes‐​hommes. L’analyse de son impact sur des élèves fait émer­ger les résul­tats sui­vants en fin de par­cours :

  • une moti­va­tion accrue à tra­vailler dans le numé­rique (80 % étu­diantes)
  • une décou­verte des effets néfastes des sté­réo­types liés à l’informatique (89 % par­ti­ci­pants)
  • une vue plus inclu­sive du domaine du numé­rique (75 % par­ti­ci­pants)

Projet actuel : « pas­ser à l’échelle », atteindre un public plus large pour construire et dif­fu­ser une culture de la mixi­té via un MOOC. L’école montre donc sa volon­té d’œuvrer en réseau avec d’autres éta­blis­se­ments sur la pro­mo­tion de l’égalité.