Recherche

Structures fédératives de recherche

MINES Saint-Étienne est très impliquée dans deux structures fédératives de recherche.

IFRESIS : SFR INSERM n°143

Structure Fédérative de Recherche en Sciences et Ingénierie de la Santé

Directrice : Marie-Hélène Lafage–Proust.

IngéLySE : Fédération de recherche en ingénierie de Lyon – Saint Étienne – FR CNRS 3411

Le site de Lyon-Saint-Étienne possède une des plus grandes concentrations de laboratoires de recherche en sciences de l’ingénierie de France. Afin de mettre en valeur ce potentiel unique et de structurer une recherche résolument ouverte sur les défis socio-économiques et technologiques d’aujourd’hui et de demain, les laboratoires d’ingénierie des deux métropoles de Lyon et Saint-Étienne, avec le soutien du CNRS, des universités et des grandes écoles d’ingénieurs du site, se sont rassemblés au sein de la Fédération IngéLySE.

Cette fédération de recherche regroupe, sous la tutelle de l’INSIS du CNRS et de l’Université de Lyon, 24 laboratoires représentant près de 2300 chercheurs, enseignants-chercheurs, personnels techniques et doctorants. Il s’agit là du plus grand ensemble d’unités de recherche du pays couvrant la majorité des disciplines scientifiques constitutive du socle de base des Sciences de l’Ingénierie.
Cette Fédération propose une large ouverture sur les interfaces avec la Chimie, la Physique, l’Informatique, la Santé et les Sciences de l’Homme et de la Société :
Matériaux et Mécanique, Fluides, Procédés, Acoustique, Bio-ingénierie, Thermique, Micro et nanoélectronique, micro et nanosystèmes, Photonique, Electromagnétisme, Energie électrique, mais aussi Télécommunications, Imagerie, Génie Industriel, Logistique…

En chiffres

  • 2 Universités: Université Lyon 1, Université Jean Monnet de Saint-Étienne.
  • 7 grandes écoles de l’alliance AEILyS: INSA Lyon, ECL, Mines Saint-Étienne, CPE Lyon, ENISE, ECAM, ENTPE.
  • 2300 personnes: 130 chercheurs CNRS, 670 enseignants chercheurs, 400 agents techniques et administratifs, 1100 doctorants et post-doctorants.
  • 270 thèses par an.
  • 36 M€ / an de ressources propres.
  • 1200 articles dans des revues internationales par an.
  • 30 brevets /an.
  • Institut Carnot l@L, 7 Equipex, 4 Labex, 1 Institut pour la transition énergétique.
  • 12 start-ups, 7 chaires industrielles, 5 Labcoms.

Sur la période 2009-2014 : 3 bourse de l’European Research Council, 1 médaille de l’Innovation CNRS, 5 médailles de bronze CNRS, 8 membres Institut Universitaire de France, 11 prix internationaux.

Contact : Sylvain Drapier.