Recherche

Structures fédératives de recherche

MINES Saint‐​Étienne est très impli­quée dans deux struc­tures fédé­ra­tives de recherche.

IFRESIS : SFR INSERM n°143

Structure Fédérative de Recherche en Sciences et Ingénierie de la Santé

Directrice : Marie‐​Hélène Lafage–Proust.

IngéLySE : Fédération de recherche en ingénierie de Lyon – Saint Étienne – FR CNRS 3411

Le site de Lyon‐​Saint‐​Étienne pos­sède une des plus grandes concen­tra­tions de labo­ra­toires de recherche en sciences de l’ingénierie de France. Afin de mettre en valeur ce poten­tiel unique et de struc­tu­rer une recherche réso­lu­ment ouverte sur les défis socio‐​économiques et tech­no­lo­giques d’aujourd’hui et de demain, les labo­ra­toires d’ingénierie des deux métro­poles de Lyon et Saint‐​Étienne, avec le sou­tien du CNRS, des uni­ver­si­tés et des grandes écoles d’ingénieurs du site, se sont ras­sem­blés au sein de la Fédération IngéLySE.

Cette fédé­ra­tion de recherche regroupe, sous la tutelle de l’INSIS du CNRS et de l’Université de Lyon, 24 labo­ra­toires repré­sen­tant près de 2300 cher­cheurs, enseignants‐​chercheurs, per­son­nels tech­niques et doc­to­rants. Il s’agit là du plus grand ensemble d’unités de recherche du pays cou­vrant la majo­ri­té des dis­ci­plines scien­ti­fiques consti­tu­tive du socle de base des Sciences de l’Ingénierie.
Cette Fédération pro­pose une large ouver­ture sur les inter­faces avec la Chimie, la Physique, l’Informatique, la Santé et les Sciences de l’Homme et de la Société :
Matériaux et Mécanique, Fluides, Procédés, Acoustique, Bio‐​ingénierie, Thermique, Micro et nano­élec­tro­nique, micro et nano­sys­tèmes, Photonique, Electromagnétisme, Energie élec­trique, mais aus­si Télécommunications, Imagerie, Génie Industriel, Logistique…

En chiffres

  • 2 Universités : Université Lyon 1, Université Jean Monnet de Saint‐​Étienne.
  • 7 grandes écoles de l’alliance AEILyS : INSA Lyon, ECL, Mines Saint‐​Étienne, CPE Lyon, ENISE, ECAM, ENTPE.
  • 2300 per­sonnes : 130 cher­cheurs CNRS, 670 ensei­gnants cher­cheurs, 400 agents tech­niques et admi­nis­tra­tifs, 1100 doc­to­rants et post‐doctorants.
  • 270 thèses par an.
  • 36 M€ /​ an de res­sources propres.
  • 1200 articles dans des revues inter­na­tio­nales par an.
  • 30 bre­vets /​an.
  • Institut Carnot l@L, 7 Equipex, 4 Labex, 1 Institut pour la tran­si­tion énergétique.
  • 12 start‐​ups, 7 chaires indus­trielles, 5 Labcoms.

Sur la période 2009–2014 : 3 bourse de l’European Research Council, 1 médaille de l’Innovation CNRS, 5 médailles de bronze CNRS, 8 membres Institut Universitaire de France, 11 prix internationaux.

Contact : Sylvain Drapier.