Recherche

Chaire en mathématiques appliquées

Optimisation et QUantification d’Incertitudes pour les Données Onéreuses (OQUAIDO)

Site web dédié : oquaido.emse.fr.

L’utilisation de plus en plus fré­quente de la simu­la­tion numé­rique néces­site de déve­lop­per des méthodes mathé­ma­tiques pour exploi­ter au mieux ces simu­la­teurs et les don­nées qu’ils pro­duisent. L’union fai­sant la force, la chaire en Mathématiques appli­quées Oquaido « Optimisation et QUantification d’Incertitudes pour les Données Onéreuses » por­tée par l’École des Mines de Saint‐​Étienne réunit des par­te­naires aca­dé­miques et des par­te­naires de recherche tech­no­lo­giques par­ta­geant un inté­rêt com­mun sur ces thé­ma­tiques :

  • l’Institut Camille Jordan – UMR 5208 (École Centrale de Lyon – CNRS) ; le Laboratoire I3S « Informatique, signaux sys­tèmes de Sophia Antipolis – UMR 7271 (Université de Nice Sophia Antipolis – CNRS) ; l’Institut de Mathématiques de Toulouse – UMR 5219 (Université de Toulouse III Paul Sabatier – CNRS) pour les aca­dé­miques ;
  • l’Institut de Radioprotection de de Sûreté Nucléaire, le Bureau de Recherches Géologiques et Minières ; Safran Tech ; IFP Energies Nouvelles, le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives et Storengy pour les acteurs de la recherche tech­no­lo­gique.

Les par­te­naires de la chaire tra­vaillent conjoin­te­ment sur des cas test issus du monde indus­triel. Ces cas test ont été choi­sis pour leur dif­fi­cul­té à être trai­tés avec des méthodes clas­siques et donc pour la recherche amont qu’ils appellent.

Un pas vers l’ou­ver­ture des grands ver­rous scien­ti­fiques sui­vants est atten­du :

  • les entrées caté­go­rielles ;
  • les codes sto­chas­tiques ;
  • les entrées/​sorties fonc­tion­nelles ;
  • le grand nombre d’en­trées ;
  • les contraintes spé­ci­fiques (posi­ti­vi­té, mono­to­nie, non‐​stationnarités…) ;
  • les gros volumes de don­nées.

Olivier Roustant (pro­fes­seur à MINES Saint‐​Étienne) est res­pon­sable de cette chaire. Il reçoit le concours de Rodolphe Le Riche, éga­le­ment enseignant‐​chercheur aux MINES de Saint‐​Étienne.