Recherche

6 domaines d’excellence

S’appuyant sur ses axes d’excellence tra­di­tion­nels, L’École des mines a struc­tu­ré sa recherche en six grands domaines pour répondre aux pré­oc­cu­pa­tions socié­tales et indus­trielles actuelles :

  • l’énergie et les pro­cé­dés (nucléaire, gaz‐​pétrole, filière hydro­gène, gazéi­fi­ca­tion du bois) ;
  • les maté­riaux opti­mi­sés pour les indus­tries aéro­nau­tique, auto­mo­bile, nucléaire (Carbon Light Energies) ;
  • le génie indus­triel (sys­tèmes d’information, logis­tique, infor­ma­tique) ;
  • l’envi­ron­ne­ment (mana­ge­ment envi­ron­ne­men­tal, déve­lop­pe­ment durable) ;
  • la micro­élec­tro­nique (sup­ports souples, packa­ging, solu­tions com­mu­ni­cantes sécu­ri­sées) ;
  • la san­té (bio­mé­ca­nique et bio­ma­té­riaux, ima­ge­rie, ges­tion hos­pi­ta­lière).

La démarche d’investigation scien­ti­fique de MINES Saint‐​Étienne est inter­dis­ci­pli­naire et trouve ses racines dans ses domaines his­to­riques que sont les maté­riaux, les pro­cé­dés, l’énergétique, l’informatique et le génie indus­triel. Cette inter­dis­ci­pli­na­ri­té se concré­tise spé­ci­fi­que­ment au tra­vers de trois pro­jets phares (maté­riaux, desi­gn et créa­tion indus­trielle ; indus­tria­li­sa­tion durable des ter­ri­toires ; bio­mé­ca­nique des tis­sus).

Les liens tis­sés entre recherche fon­da­men­tale et recherches par­te­na­riales sont autant d’atouts pour favo­ri­ser l’innovation.