Actualités

| Institut Henri Fayol |

1er Test “grandeur nature”  de CIT’IN CRISE : simulation du fonctionnement d’une « cellule de crise » communale face aux inondations

Lors de la fête de la science à Fourques (Gard), les 13 et 14 octobre CIT’IN CRISE a passé son premier test “grandeur nature”  lors de 5 sessions de jeu dans le cadre d’une animation proposée par les écoles des Mines d’Alès/St Etienne et les Petits Débrouillards.

Le temps d’une crise, les « joueur », endossent le rôle d’acteurs principaux impliqués dans la gestion communale de crise inondation (maire, agents des services techniques, préfet…).

Cette simulation est un produit du projet « PRECISION » qui propose d’amener le citoyen à découvrir, et jouer le temps d’une gestion de « crise inondation », afin qu’il trouve une place prépondérante, c’est-à-dire, comme « actant sensibilisé », informé et formé, faisant face à la catastrophe.

La version finale du jeu CIT’IN CRISE pourrait être proposée d’ici l’été 2019 à tous les territoires qui sont sujet aux inondations.

Reportage France 3 JT Local 19-20 – Gardois du 15/10/2018. (de 2’25’’ à 4’35’’)

Pour en savoir plus contactez l’équipe de projet PRECISION à Mines Saint Etienne : PIATYSZEK Eric , TARDY Alicja


Campus numérique « hors les murs »

Le 24 septembre 2018, L’institut Fayol et sa nouvelle plateforme technologique IT’M Factory, a accueilli, dans ses locaux, Juliette Jarry, vice-présidente de la Région Auvergne Rhône-Alpes déléguée au numérique, Samy Kefi Jérôme, conseiller régional délégué au numérique en charge de l’e-administration et adjoint au maire de Saint-Etienne et Nicole Peycelon, conseillère régionale de la Loire, 1ère vice-présidente de la commission Formation continue et apprentissage, afin de procéder à la signature officielle de la Charte de labellisation Campus Région du Numérique.
Le Label « Campus Région hors-les-murs » et sa « Charte », conclue entre la Région et l’organisme labellisé, offrent une reconnaissance des initiatives correspondant aux objectifs poursuivis par le Campus Région.

Reportage de TL7, le 24 septembre

22 nouvelles formations “hors-les-murs” ont reçu la labellisation “Campus Région”: des initiatives innovantes, en lien avec les entreprises et les besoins économiques du territoire, pour accélérer l’accès aux métiers du numérique et faciliter la transformation de l’économie en Auvergne-Rhône-Alpes.


CIT’IN CRISE simulation du fonctionnement d’une « cellule de crise » communale face aux inondations

Le jeudi 6 septembre l’Ecole Nationales Supérieure des Mines de Saint-Etienne a expérimenté le simulateur de gestion de crise inondation CIT’IN CRISE. Un premier test avait eu lieu le 9 juillet à l’Ecole des Mines d’Alès.

CIT’IN CRISE a pour objectif de fournir aux citoyens une (première) « expérience » de gestion de crise inondation sur le territoire communal par le biais d’une simulation en temps réel.

Le temps d’une crise, les « joueur », endossent le rôle d’acteurs principaux impliqués dans la gestion communale de crise inondation (maire, agents des services techniques, préfet…).

Cette simulation est un produit du projet « PRECISION » qui propose d’amener le citoyen à découvrir, et jouer le temps d’une gestion de « crise inondation », afin qu’il trouve une place prépondérante, c’est-à-dire, comme « actant sensibilisé », informé et formé, faisant face à la catastrophe.

CIT’IN CRISE est également déployé lors de journées d’animation, où simulation de crise (action phare de ces journées) est enrichie par des rencontres publiques, des reportages vidéos/audios de vulgarisation scientifique.

Le projet PRECISION réunit des partenaires relevant de la recherche, de structure de production et de culture scientifique, d’associations d’éducation à l’environnement et au développement durable et des collectivités territoriales afin de favoriser une démarche complète partant de la connaissance scientifique, jusqu’à la création d’un outil et d’actions concrètes sur le terrain et leur diffusion au plus grand nombre.

CIT’IN CRISE est le fruit du partenariat entre l’Ecole Nationales Supérieure des Mines de Saint-Etienne, et l’IMT Mines Alès.

CIT’IN CRISE sera testé “grandeur nature” lors de la fête de la science à Fourques (Gard), les 13 et 14 octobre lors de 5 sessions de jeu (à partir du samedi 10H00) dans le cadre d’une animation proposée par les écoles des Mines d’Alès/St Etienne et les Petits Débrouillards.

Pour en savoir plus contactez l’équipe de projet PRECISION à Mines Saint Etienne : PIATYSZEK Eric , TARDY Alicja


Soutenance de thèse : Jean-Charles Croix

soutenance de thèse, prévue le Mardi 9 Octobre prochain, a 14h en Amphi A022 (Espace Fauriel)

Titre : A new decomposition of Gaussian random elements in Banach spaces with application to Bayesian inversion

Le jury sera composé des personnes suivantes:

– Josselin Garnier, Professeur a l’Ecole Polytechnique (Rapporteur),
– Antoine Ayache, Professeur a l’Université Lille 1 (Rapporteur),
– Anthony Nouy, Professeur a Centrale Nantes (Jury),
– Mikhail Lifshits, Professeur à l’Université de Saint-Petersbourg (Jury),
– Mireille Batton-Hubert, Professeur aux Mines Saint-Etienne (Directrice de thèse),
– Xavier Bay, Maître Assistant aux Mines Saint-Etienne (co-encadrant),
– Eric Touboul, Ingénieur de recherche aux Mines Saint-Etienne (co-encadrant),

Pour en savoir plus


Retour sur la journée DEFII Fayol 2018 « La transition numérique pour les entreprises et le territoire »

L’Institut Henri Fayol était particulièrement heureux d’inviter les entreprises, industriels et acteurs socio-économiques à participer, le 28 mai 2018, à une après-midi consacrée à l’innovation et aux entreprises (atelier DEFII Défi-Entreprise-Fayol-Industrie-Innovation), pour échanger autour de retours d’expériences,  sur la thématique « Le numérique, défis et opportunités pour les entreprises et les territoires ».

Retrouvez les rendus de la journée DEFII 2018

 


Soutenance de thèse : Jalila Elbousserghini

L’intégration de la Responsablité Sociale de l’Entreprise dans la vision stratégique des dirigeants de PME. Cas des PME marocaines labellisées RSE. Thèse réalisée sous la direction de Sandrine Berger-Douce (Institut Fayol) et Youssef Jamal (Université Hassan II de Casablanca) dans le cadre d’une cotutelle internationale.
La soutenance se tiendra le mardi 26 juin 2018 à 16h à l’Université Hassan II de Casablanca (Maroc).

Le jury sera composé de :
– M. Mohamed Benhrimida, Professeur, Université Hassan II de Casablanca, Examinateur
– Mme Sandrine Berger-Douce, Professeure HDR, Mines Saint-Etienne, Directrice de thèse
– M. Jean-Marie Courrent, Professeur HDR, Université deMontpellier, Rapporteur
– M. Jean-Michel Degeorge, Maître-assistant HDR, Mines Saint-Etienne, Examinateur
– M. Youssef Jamal, Professeur, Université Hassan II de Casablanca, Co-directeur de thèse
– M. Tarik Kasbaoui, Professeur, Faculté pluridisciplinaire de Eljadida, Rapporteur
– Mme Emilie Lanciano, Maître de conférences HDR, Université Jean Monnet, Examinatrice
– Mme Samira Oukarfi, Professeure, Université Hassan II de Casablanca, Examinatrice.

Pour en savoir plus


Inauguration de la plateforme technologique IT’M Factory

La nouvelle plateforme technologique IT’M Factory a été inaugurée le 14 juin sur le site Fauriel École des Mines de Saint-Étienne, en présence de nombreux invités, institutionnels, entreprises et partenaires du projet. qui ont découvert les différents scénarii préparés par les équipes de l’Institut Henri Fayol. Pascal Ray, directeur Mines Saint-Étienne et Vincent Nourrisson, président de l’UIMM Loire ont ouvert la cérémonie, commentée par Frédéric Grimaud, pilote de la mise en œuvre opérationnelle de ce beau projet de #MinesSaintEtienneTech qui a permis la réussite de cette journée.


Prix Chercheur 2018

Félicitations à Sophie Peillon (Management responsable et innovation) lauréate du Prix Chercheur 2018 du Réseau de Recherche sur l’Innovation lors du Forum Innovation (RNI Congress – Innovation Forum VIII) les 4 et 5 juin pour sa contribution “Product service Systems: exploitation or exploration strategies ?”

Résumé : Cet article traite de la question des logiques d’innovation sous-jacentes au développement de systèmes produit-service (SPS) par les entreprises industrielles : la servicisation résulte-t-elle d’une stratégie d’exploitation, d’une stratégie d’exploration ou d’une forme d’ambidextrie organisationnelle ? Nous faisons l’hypothèse que la logique d’innovation dépend fortement du type de SPS et de stratégie de servicisation menée par l’entreprise. En particulier, plus le changement de business model sous-tendu par la servicisation est important, et plus il repose sur une stratégie d’exploration. La contribution théorique de cette recherche nous parait double : d’une part, elle permet de montrer l’intérêt des notions d’exploitation et d’exploration dans le cadre des travaux sur la servicisation des entreprises industrielles. D’autre part, elle propose, et valide en partie, l’hypothèse selon laquelle le développement de SPS orientés produits, usage ou résultat repose sur des logiques différenciées en termes d’exploitation et d’exploration.

Le Réseau de Recherche sur l’Innovation a été créé en 2006 à l’initiative de chercheurs en économie et gestion de l’innovation de plusieurs unités de recherche en France et dans le monde.

Plus de 600 chercheurs et praticiens, 48 institutions de recherche, 26 pays représentés, 10 collectivités territoriales, 24 entreprises.

 

 


SAVE THE DATE ! 28-29 mai 2018

« La transition numérique pour les entreprises et le territoire »

Madame, Monsieur,

L’Institut Henri Fayol est particulièrement heureux d’inviter les entreprises, industriels et acteurs socio-économiques à participer, le 28 mai 2018, à une après-midi consacrée à l’innovation et aux entreprises (atelier DEFII Défi-Entreprise-Fayol-Industrie-Innovation), pour participer à des retours d’expériences, débats et expression de vos besoins sur la thématique « Le numérique, défis et opportunités pour les entreprises et les territoires ».

Le 29 mai 2018 sera consacré à la Restitution du projet « Enjeux de la transition numérique pour les PME du territoire », qui vise à cerner les enjeux de la transition numérique dans les PME-PMI du territoire Loire Haute-Loire et à proposer un accompagnement pragmatique constitué d’un diagnostic et de pistes d’actions.

Vous trouverez les le détail des journées dans le Flyer SAVEDate_journeeDEFFI_FAYOL_Mines Saint Etienne-28-29-mai-2018

 


Offre de Post-doc en Science de la Donnée et Ontologies pour les données énergétiques statistiques (F/H)

CONTEXTE
La Chaire VALADoE (2018-2022) est un projet innovant impliquant IMT Atlantique, Mines Saint-Étienne, Télécom ParisTech. Elle vise à capter et à décliner toutes les formes de valeur ajoutée digitale autour de la gestion des données de l’énergie (thermique, électrique, potentiellement couplées), au service des sites industriels et des territoires. Cette structure a pour objectif de faire converger les connaissances issues du monde académique et le savoir-faire d’industriels du monde l’énergie.
Ce projet innovant de recherche devrait démarrer fin 2018 pour une durée de 4 ans, et permettre d’accompagner les acteurs (industries, PME et collectivités) vers une transformation ‘smart’ des réseaux énergétiques et d’une évolution du marché des services énergétiques dans un contexte de transformation numérique et de réindustrialisation des territoires.
L’institut Henri Fayol de Mines Saint-Étienne est un centre de recherche qui associe un panel de compétences complémentaires autour des Mathématiques pour l’aide à la décision, de l’Informatique et des Systèmes Intelligents, des Performances des systèmes de production et des territoires et du génie industriel. Ce dernier apportera son savoir-faire sur la conception et la modélisation des systèmes énergétiques en réseaux, les nouveaux paradigmes des TIC, la mesure, la gestion de l’information, le contrôle et l’automatisation, ainsi que les approches socio-technologiques des différentes solutions technologiques du monde de l’énergie.
La personne sera recrutée sur un poste de Maître Assistant Associé, qui pourra être transformé en post-doctorat dans le cadre du projet VALADoE.

ACTIVITES
La personne recrutée travaillera avec les chercheurs de l’équipe Mathématiques Appliquées (GMI) et l’équipe Informatique et Systèmes Intelligents (ISI). Selon son profil, il participera soit : A/ à l’identification et propositions de méthodes mathématiques pour représenter, caractériser, et qualifier la donnée, à l’aide de méthodes issues de l’analyse de données, du traitement du signal, des séries chronologiques… soit B/ à l’identification et propositions de modèles et technologies de représentation des connaissances pour les domaines mentionnés ci-dessus.
L’objectif in fine est d’identifier le haut potentiel d’information que constitue la source de données liée au déploiement massif de capteurs, et ainsi valoriser la donnée pour mieux décider, optimiser et simuler la gestion de la ressource énergétique.

Consulter l’offre


Responsabilité sociétale des entreprises : quelles méthodes de comptabilité pour prendre en compte le développement durable?

Présentation de la méthode CARE puis échanges avec Jacques Richard*, professeur émérite à l’Université Paris Dauphine

Compte-rendu du séminaire de l’atelier 2 de l’UMR 5600 Environnement Ville Société / Institut Fayol de Mines Saint-Etienne

1er décembre 2017, Mines Saint-Etienne

Jacques Richard est professeur de gestion à l’université Paris-Dauphine, Expert-Comptable et Commissaire aux comptes associé au Groupe Alpha spécialisé dans l’aide aux comités d’entreprise, il est membre du Conseil National de la Comptabilité et du Comité de la Réglementation Comptable. Auteur ou coauteur de plus d’une trentaine d’ouvrages, il a publié des livres en Anglais, Allemand,Russe, Japonais, Suisse, Français ; il est notamment l’auteur de Comptabilité Générale (Dunod) qui en est à sa 8ème édition et coauteur de The International Encyclopaedia of Management (Routledge) ainsi que de Comptabilité et développement durable (Economica).

Depuis une quinzaine d’année, Jacques Richard s’intéresse au lien entre comptabilité et développement durable : la gestion quotidienne d’une entreprise est basée sur la comptabilité. Comment une entreprise pourrait-elle réellement prendre en compte les capitaux naturel et social si elle n’effectue pas de bilan comptable sur ces sujets ? Par exemple, les normes comptables obligent l’entreprise à intégrer dans son bilan annuel l’amortissement de ses machines. L’obligeant ainsi à prendre en compte dans son bilan annuel le fait que son activité dégrade les machines. Mais qu’en est-il de la prise en compte de la dégradation du capital naturel et humain ? Rien n’est prévu à ce sujet dans les normes comptables internationales (les IFRS).

La méthode CARE a pour objectif d’éviter le clivage entre la gestion financière et la gestion environnementale et sociale. Elle prend pour base la comptabilité en coûts historiques et vise à estimer les coûts de maintien et de restauration des fonctions environnementales sous la contrainte que les trois capitaux – financier, naturel et humain, – soient conservés séparément et non globalement. Ce modèle est basé sur l’idée que l’organisation est tenue de « réparer » la dégradation des capitaux (financier, humain et naturel) dont elle est responsable (Rambaud et Richard, 2015).

L’exposé de Jacques Richard rappelle que des questions éthiques se cachent derrière les choix de méthodologie comptable. Il plaide pour la prise en compte, par la comptabilité, des problématiques environnementales et sociales, mais encourage également les chercheurs en sciences pour l’environnement à s’intéresser d’avantage aux méthodologies comptables afin de réellement intégrer les questions environnementales dans les outils qui guident réellement les choix des décideurs.

Richard J Comptabilité et développement durable Ed Economica (2012)

Richard J et Plot E (2014) La gestion environnementale . Ed La Découverte

Richard J « The dangerous dynamics of capitalism : from static towards futuristic IFRS accounting » (2015b Critical Perspectives on accounting (CPA),30,9-34

Rambaud A et Richard J (2015) « The triple depreciation line instead of the triple bottom line: toward a genuine integrated reporting » CPA, Dec.

Rambaud A La valeur d’existence en Comptabilité Thèse Université Paris Dauphine (2015).

Richard J « Refonder l’entreprise » in Vol 19 du Centre Français de Droit Comparé (2015a,175-216)

Description de la méthode CARE
Support de présentation : Comptabilité et cogestion environnementale (le modèle CARE)


Proposition de thèse

Prise en compte de l’incertitude multi échelle pour l’aide à la décision

Dépôt des candidatures par email à  exbrayat@emse.fr  avant le 10 mai 2017

Contexte scientifique et objectifs
Les sciences environnementales et notamment l’évaluation des risques naturels utilisent largement la modélisation numérique pour des phénomènes physiques comme les écoulements gravitaires (torrent ou avalanches). L’utilisation intensive de ces modèles à base de résolution numérique de systèmes d’EDP (dits modèles complets), pose le problème de la propagation des incertitudes traitées comme la partie stochastique des grandeurs d’intérêt ; cependant ces codes ne fonctionnent qu’avec des paramètres et/ou variables issues d’estimations empiriques ou qualitatives par dire d’expert. Lorsque cette information n’est plus assimilable à une donnée fréquentiste observable (soit : la variabilité et la confiance ne sont plus de type probabiliste) des choix de représentation de la composante imprécise de l’information doivent être faits. Pour ces données qualitatives ordinales ou non, de nature souvent imprécises ou vagues on parle d’incertitude épistémique.
Plusieurs travaux, récents (Tacnet 2009, Carladous 2017) montrent que les théories des possibilités, et du Raisonnement Évidentiel pour représenter l’imperfection de l’information, la propager et aider à décider, sont applicables en gestion de risque et d’efficacité d’ouvrages. L’usage classique des codes déterministes ne permet pas d’intégrer d’autres formes d’incertitude. De récents travaux ont permis d’intégrer par des modèles dits hydrides à la fois des distributions de probabilités et de possibilités (Baudrit 2005, Despouy et al. 2012). D’autre part, l’utilisation de plusieurs simulateurs utilisant des données imparfaites peut être vue comme un consortium d’ ‘experts’ (dits sources de données) dont on peut attendre soit une convergence, soit une redondance soit un conflit de résultats. Les techniques dites de fusion permettent alors de fournir un degré d’ignorance sur les différentes convergences d’avis.
Il s’agit alors dans ce projet de thèse d’intégrer l’imprécision ou/et l’incertitude multi échelle dans le cadre de l’aide à la décision : 1) au niveau de son utilisation dans des simulateurs (propagation d’incertitude) mais aussi 2) sa traçabilité (son devenir dans et au travers de la simulation à base de raisonnement ou d’EDP) 3) ainsi que l’exploitation de cette information pour l’aide à la décision en sortie de modèles.

Consultez l’offre


Proposition de thèse

Evaluation multicritère et multi-objectif des performances à l’échelle locale des entreprises au regard des Meilleures Techniques Disponibles

IMPORTANT : Le dossier de candidature devra comprendre un CV, une lettre de motivation, au minimum une lettre de recommandation et les coordonnées de contact pour recommandation.

Ce projet de thèse s’inscrit dans la thématique « Evaluation environnementale / MTD » du département Génie de l’Environnement et des Organisations. Il fait suite aux travaux de recherche sur la période 2013–2016 engagés avec des industriels (EDF) et institutions françaises (INERIS) et européennes (bureau de l’IPPC – Séville) sur l’identification des techniques dites MTD à l’échelle nationale et internationale.

Ce travail de thèse fera appel à différentes compétences scientifiques transverses à l’institut Henri Fayol :

  • Evaluation environnementale et MTD / département Génie de l’Environnement et des organisations
  • Analyse multicritère et multiobjectifs, traitement et analyse de données, optimisation et construction de scénarios de référence.

Dépôt des candidatures par email à laforest@emse.fr avant le 23 avril 2017

Consultez l’offre (PDF)


Offre d’emploi

Concours maître-assistant en Génie Industriel spécialité Supply Chain Management

L’École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne (MSE), École de l’Institut Mines Télécom, sous tutelle du Ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique est chargée de missions de formation, de recherche et d’innovation, de transfert vers l’industrie et de culture scientifique, technique et industrielle.

Le poste sera rattaché au département Génie de l’Environnement et des organisations qui s’inscrit dans une perspective de performance économique, environnementale et industrielle des Systèmes et Organisations.

L’ambition du département est d’apporter des solutions nouvelles en matière de modélisation, d’évaluation, de simulation et d’analyse des processus industriels et des systèmes territoriaux dans un double contexte d’industrie et de ville durables. L’originalité du département réside dans la double compétence et la double vision entre Sciences de l’Environnement et Sciences du Génie Industriel. Cette approche bi-disciplinaire est structurée en 4 thèmes relevant majoritairement de l’atelier 2 – Flux, Circulation, Matières, Energies, Déchets et Territoires de l’UMR 5600 (Environnement, Ville et Société). Les verrous scientifiques associés sont : évaluation de la performance durable d’un modèle économique ; organisation, planification et gestion des chaînes logistiques avec une logique collaborative et multi-acteurs ; définition et création d’indicateurs de pression ou d’impact environnementaux lisibles et compréhensibles, et adaptation aux différentes échelles et objets ; identification de la vulnérabilité des organisations et de leur pouvoir de résilience.

  • Thème « Evaluation des pressions et des impacts environnementaux »
  • Thème : « Résilience et soutenabilité du territoire »
  •  Thème « Chaines logistiques et territoire »
  •  Thème « Mutation industrielle vers le service »

Pour renforcer les compétences de ce département, l’école des mines recrute un Maître Assistant en Génie Industriel dans la spécialité Supply Chain management.

Date limite de candidature : 23 avril 2017.

Consultez la fiche de poste (PDF)


Offre d’emploi

Concours maître-assistant en sciences de gestion – spécialité systèmes d’information / innovation

La personne recrutée s’impliquera activement dans les équipes pédagogiques en charge des filières de formation. À ce titre, la conception de nouvelles activités et le développement de pédagogies innovantes, notamment grâce aux fonctionnalités du numérique, sont partie intégrante de la mission d’enseignement.
Le candidat devra être en mesure de délivrer ses enseignements et éventuellement de concevoir des MOOC en anglais. Un volume horaire minimal annuel sera à assurer. Les activités de conception, d’encadrement et d’animation sont prises en compte dans celui-ci.

Critères d’évaluation de la personne recrutée Activités d’enseignement, insertion dans le projet de l’équipe, du centre et du laboratoire de recherche, contribution au projet stratégique de l’Ecole, production scientifique (qualité et nombre de publications dans des
revues de rang A au sens de l’HCERES), recherche partenariale (partenariats industriels directs, recherche collaborative, accompagnement de start-ups …) et partenariats internationaux constitueront les principaux éléments d’évaluation du maître-assistant recruté.
Celui-ci devra être capable de soutenir une Habilitation à Diriger des Recherches dans les 5 à 7 années suivant son recrutement.

Date limite de candidature : 23 avril 2017.

Consultez la fiche de poste (PDF)


Offre d’emploi

Concours maître-assistant en informatique

Les thématiques de recherche en informatique qui sont développées à l’Institut Fayol portent sur la représentation et le raisonnement sur les connaissances pour l’accès aux contenus et données, la coordination et l’adaptation de services, la confiance et la confidentialité dans la société numérique. Ces recherches sont déclinées dans le domaine des systèmes d’informations, du Web et de l’Internet des Objets, dans le contexte des systèmes industriels, des systèmes intelligents pour la gestion d’énergie, des transports et/ou des villes.

Dans le cadre du département « Informatique et Systèmes Intelligents » de l’Institut Henri Fayol et de la thématique « Connected Intelligence » du Laboratoire Hubert Curien les missions suivantes seront confiées au candidat :

  • réalisation de travaux de recherche en liaison approfondie avec le milieu économique et académique des résultats obtenus ;
  • contribution au développement de contrats et de projets en partenariat avec des universitaires et des entreprises, au niveau régional, national et à l’international ;
  • co-encadrement de thèses ;
  • participation active aux transferts de connaissances et de technologie ;
  • préparation de séminaires, colloques, congrès.

Date limite de candidature : 23 avril 2017.

Consultez la fiche de poste (PDF)