MINES Saint-Étienne

Ingénieur Civil des MINES

Le diplôme géné­ra­liste his­to­rique de l’École
Membre de l’Institut Mines‐​Télécom (IMT), Mines Saint‐​Étienne forme depuis 200 ans des lea­ders et diri­geants capable de rele­ver les défis de leur époque, grâce à un pro­gramme de réfé­rence, à la pointe de l’innovation.

Ingénieur inter­dis­ci­pli­naire, un métier à part entière
Devenir Ingénieur Civil des Mines à Saint‐​Étienne ne consiste pas à acqué­rir une poly­va­lence par empi­le­ment de connais­sances et com­pé­tences multiples.
La bonne recette de l’Ingénieur Civil des Mines consiste à déve­lop­per des qua­li­tés et atti­tudes pri­mor­diales de chef d’orchestre, avec une vision inté­grée et une maî­trise glo­bale de son métier.

Challenge your­self, desi­gn the future
En inté­grant le pro­gramme ICM, vous pre­nez en main votre des­tin et vous vous don­nez les moyens de culti­ver votre poten­tiel.
Les entre­prises ne se contentent plus de simples diplô­més capables de résoudre des pro­blèmes savants. Elles recherchent des per­son­na­li­tés com­plètes, avec un solide bagage scien­ti­fique mais éga­le­ment et sur­tout un sens cri­tique, des qua­li­tés humaines affir­mées. Le pro­gramme ICM de Mines Saint‐​Étienne vous offre les moyens de deve­nir qui vous êtes et d’atteindre l’excellence que les recru­teurs attendent.

Une porte ouverte sur le monde
Faites de l’international un atout réel­le­ment différenciant !
Vivez 2 expé­riences de mobi­li­té à l’étranger, l’une en séjour aca­dé­mique, l’autre en stage, maî­tri­sez 2 langues vivantes de façon pro­fes­sion­nelle (une 3est pos­sible).

L’international at home.
La recon­nais­sance inter­na­tio­nale de Graduate School dont béné­fi­cie Mines Saint‐​Étienne est aus­si un visa pour le monde : chaque année plus de 25 % des étu­diants sont des élèves étran­gers en pro­ve­nance de plus de 20 pays dif­fé­rents. Ceci per­met de décou­vrir des cultures très dif­fé­rentes (asia­tiques, euro­péennes, ibé­ro amé­ri­caines…) et de réa­li­ser des tra­vaux de groupe mul­ti­cul­tu­rels depuis… Saint‐​Étienne. 25 % des cours de 2e et 3e année sont dis­pen­sés en anglais.

Téléchargez nos plaquettes

Plaquette ICM

Programme de formation

Plaquette Alpha

Retrouvez nos dernières infos sur :

Transition éner­gé­tique… Changement cli­ma­tique… Mondialisation… Instabilités géo­po­li­tiques… Le XXIe siècle s’ouvre sur des défis de grande ampleur.

Économie cir­cu­laire… Investissements res­pon­sables… Écoconception… Qualité de vie… Le monde est à la recherche de nou­veaux modèles de développement.

Les emplois de demain et la pros­pé­ri­té des nations dépen­dront de sys­tèmes de pro­duc­tion et de ser­vices qui res­tent pour l’essentiel à inven­ter. Pour rele­ver ces défis du XXIe siècle, pour trans­for­mer les risques en oppor­tu­ni­tés, les socié­tés modernes ont plus que jamais besoin d’ingénieurs qui ima­ginent, entre­prennent, créent et trans­forment. 

Développez les 7 qualités de l’ICM pour vous démarquer dans le monde professionnel

Avec la for­ma­tion ICM, l’Ecole réaf­firme son ambi­tion de for­mer de futurs lea­ders et diri­geants avec un pro­fil inter­na­tio­nal au ser­vice du déve­lop­pe­ment éco­no­mique et indus­triel de notre pays.

Les entre­prises recrutent des per­sonnes et pas des diplômes : elles recherchent des hommes et des femmes qui soient des per­son­na­li­tés com­plètes, avec un solide socle scien­ti­fique, mais aus­si et sur­tout des qua­li­tés humaines affirmées.

Devenir Ingénieur Civil des Mines à Saint‐​Etienne ne consiste donc pas à empi­ler des connais­sances et com­pé­tences mul­tiples, mais bien à déve­lop­per des qua­li­tés et atti­tudes de chef d’orchestre, avec une vision inté­grée et une maî­trise glo­bale de son métier.

Un tra­vail de concer­ta­tion étroit avec les entre­prises a per­mis de déga­ger 7 qua­li­tés pri­mor­diales, à la fois com­plé­men­taires et interdépendantes :

Interdisciplinarité

Savoir relier les connais­sances entre elles, mana­ger la com­plexi­té et pilo­ter des pro­jets transverses.

Ouverture

S’ouvrir aux autres et sur le monde, en culti­vant sa curio­si­té, son sens de l’observation et ses qua­li­tés relationnelles.

Discernement

Faire preuve d’esprit cri­tique et de finesse d’analyse pour se for­ger sa propre opi­nion et prendre les bonnes déci­sions, au bon moment.

Audace

Oser entre­prendre, inno­ver et créer ; explo­rer et se confron­ter à de nou­veaux défis.

Responsabilité

Agir en lea­der éclai­ré et éclai­rant, res­pec­ter les valeurs éthiques, mesu­rer l’impact de ses déci­sions et savoir rendre compte.

Engagement

Emporter l’adhésion et for­cer le suc­cès par son enthou­siasme, son sens de l’action, son cou­rage et sa persévérance.

Agilité

S’adapter à toutes les situa­tions du monde pro­fes­sion­nel sans appré­hen­sion ; anti­ci­per et maî­tri­ser l’imprévu.

La péda­go­gie ICM : l’étudiant au centre, les savoirs au ser­vice de l’éducation de la personne

À Mines Saint‐​Étienne, les savoirs sont au ser­vice de l’éducation de la per­sonne. Le cur­sus ICM est un pro­gramme où vous êtes invi­té à mûrir votre pro­jet per­son­nel et pro­fes­sion­nel. Vous êtes au centre de nos pré­oc­cu­pa­tions. En choi­sis­sant d’in­té­grer notre école, vous pre­nez en main votre des­tin en vous don­nant les moyens de deve­nir l’au­teur de votre parcours. 

Une péda­go­gie inno­vante pour vous révéler

Pendant vos 3 années à l’é­cole des Mines de Saint‐​Étienne, vous pro­fi­te­rez de condi­tions inéga­lées pour déve­lop­per vos com­pé­tences et culti­ver votre poten­tiel. Au‐​delà de l’acquisition d’un solide socle scien­ti­fique, vous aurez la chance de pou­voir diri­ger votre par­cours selon vos aspi­ra­tions en fai­sant de très nom­breux choix et en construi­sant peu à peu votre pro­jet professionnel.

Les avan­cées scien­ti­fiques se suc­cèdent tou­jours plus rapi­de­ment. Dans 5 ans, vos connais­sances acquises aujourd’hui seront à renou­ve­ler. Apprenez à apprendre !

Véritable « labo­ra­toire de la vie réelle », votre cur­sus aux Mines de Saint‐​Étienne vous appor­te­ra les moyens de révé­ler les talents que vous por­tez en germe et d’atteindre ain­si l’excellence atten­due par les recruteurs.

Devenir, agir, partager 

Rejoignez une école à taille humaine où tout le monde se ren­contre et cha­cun compte. Donnez du sens à votre for­ma­tion, grâce à une péda­go­gie de la déci­sion et de la res­pon­sa­bi­li­té :

  • un par­cours entiè­re­ment indi­vi­dua­li­sé avec 24 choix à faire. Vous déci­dez ain­si de 80 % de votre parcours ;
  • un plan­ning heb­do­ma­daire com­pre­nant au mini­mum 3 demi‐​journées de libre pour vos pro­jets et votre tra­vail personnel ;
  • 40% des cours ouverts à plu­sieurs pro­mos pour s’enrichir et s’entraider ;
  • un taux d’encadrement excep­tion­nel : 1 pro­fes­seur pour 5 élèves ;
  • de nom­breuses mises en situa­tions moti­vantes et enga­geantes comme 37 semaines de stages et unpro­jet fil rouge chaque semestre : 50 % du temps de tra­vail leur sont consacrées ;
  • un accom­pa­gne­ment per­son­na­li­sé avec 8 rendez‐​vous tout au long de votre cur­sus pour vous aider à éva­luer votre pro­gres­sion et à faire les bons choix ;
  • une capi­ta­li­sa­tion constante de votre par­cours, y com­pris vos expé­riences asso­cia­tives, via un port­fo­lio, car­net de route très utile pour votre future inté­gra­tion pro­fes­sion­nelle, et cou­ron­née par le grand oral pro­fes­sion­nel ; 400 alum­nis sont mobi­li­sés dès le 1erjour pour vous offrir conseils et témoignages ;
  • une péda­go­gie tour­née vers l’ac­tion avec des acti­vi­tés sti­mu­lant direc­te­ment votre par­ti­ci­pa­tion sur des pla­te­formes de recherche, de pro­duc­tion et de pro­to­ty­page gran­deur réelle (Mines Saint‐​Étienne Tech)
  • une expo­si­tion pour tous à la recherche, à l’inno­va­tion et à l’entre­pre­neu­riat ;
  • une place pri­vi­lé­giée à la for­ma­tion humaine, aux défis socié­taux et à l’ouverture à l’entreprise et au monde : 30% des cours sont dédiés aux huma­ni­tés ;
  • l’opportunité d’expérimenter de nou­velles pra­tiques péda­go­giques d’éducation aux sciences (La main à la pâte) à la Rotonde, seul centre de culture scien­ti­fique, tech­nique et indus­trielle héber­gé dans une école d’ingénieur ;
  • des temps forts uniques comme le voyage d’intégration, 4 jours d’aventures par­ta­gées, de dépas­se­ment de soi et de soli­da­ri­té ou le pro­gramme « expe­rience your­self » pour vous don­ner les moyens d’aller au bout d’un de vos rêves.

Après une classe préparatoire : le Concours commun Mines‐Ponts

Prestigieux, sélec­tif, voie royale pour accé­der au cur­sus ICM, le Concours com­mun Mines‐​Ponts est orga­ni­sé conjoin­te­ment par 10 grandes écoles d’ingénieurs (Mines Paristech, Mines Nancy, Mines Saint‐​Étienne, Télécom Paris, IMT Atlantique, ENSTA Paris, ENSAE Paris, Ponts Paristech, ISAE‐​Supaéro, Chimie Paristech).

Il est ouvert aux élèves en fin de deuxième année des classes pré­pa­ra­toires aux grandes écoles des filières MP, PC, PSI, PT et TSI et offre de 138 places à l’École des Mines de Saint‐Étienne.

Renseignement concernant le concours

Le site internet du concours commun Mines-ponts, vous indi­que­ra la pro­cé­dure à suivre, vous don­ne­ra toutes les dates utiles et vous per­met­tra de vous ins­crire en ligne. Cette ins­crip­tion obli­ga­toire a lieu de début décembre à mi‐janvier.

Après un parcours universitaire

L’admission sur titres est ouverte aux meilleurs étu­diants fran­çais et étran­gers issus de l’université :

  • niveau L3 pour une admis­sion en 1ère année ;
  • niveau M1 pour une admis­sion en 2e année.

En France

Les can­di­da­tures doivent être déposées en ligne pour tous les can­di­dats à l’exception de ceux appar­te­nant à une ins­ti­tu­tion pour laquelle il existe un accord par­ti­cu­lier entre leur ins­ti­tu­tion et l’École des Mines.

Ce recru­te­ment per­met d’accéder à 15 écoles d’ingénieurs (les écoles du concours com­mun Mines‐​Ponts ain­si que l’École Polytechnique, Arts et métiers, ESPCI, SupOptique, ENAC). Mines Saint‐​Étienne pro­pose 5 places en L3 et 5 places en M1.

Voir la vidéo de Campus Channel consa­crée à cette voie d’admission.

Partenariat avec un établissement étranger (double diplôme)

Les élèves des institutions partenaires doivent s’adresser au ser­vice de la sco­la­ri­té de leur ins­ti­tu­tion pour consti­tuer leur dossier.

Admission en double diplôme manager‐​ingénieur avec l’EM Lyon

L’école est liée à l’École de Management de Lyon par une conven­tion faci­li­tant le recru­te­ment d’étudiants de l’EM Lyon en der­nière année en vue d’une double com­pé­tence « ingé­nie­rie » et « management ».

Admission en 2e année en double diplôme pharmacien‐ingénieur

Modalités

  • Sur dos­sier et entre­tien pour les étu­diants en fin de 4e année de la filière ingé­nieur de la facul­té de phar­ma­cie de Lyon.
  • Pour les étu­diants issus des autres facul­tés de phar­ma­cie, la vali­da­tion d’une for­ma­tion pré­pa­ra­toire d’au moins 30 ECTS en mathé­ma­tiques, phy­siques et infor­ma­tique via une for­ma­tion en ensei­gne­ment à dis­tance de la licence sciences et tech­no­lo­gie de l’UPMC dis­pen­sée via le CNED, avant la 4e année, sui­vi d’un dos­sier et d’un entretien.

Entre 5 et 8 places sont offertes chaque année.

En savoir plus.

Contact

Jérémie Pourchez
Coordonnateur des filières ingé­nie­rie et santé
Tél . : 04 77 42 01 80
jeremie.pourchez@mines-stetienne.fr

Admission en 2e année en double diplôme médecin‐ingénieur

Modalités

Validation d’une for­ma­tion pré­pa­ra­toire d’au moins 30 ECTS en mathé­ma­tiques, phy­siques et infor­ma­tique via une for­ma­tion en ensei­gne­ment à dis­tance de la licence sciences et tech­no­lo­gie de l’UPMC dis­pen­sée via le CNED, avant l’année DCEM 3.

L’admission à l’École des mines de Saint‐​Étienne conduit à 2 années d’interruption après le DCEM2 afin d’intégrer le cur­sus ingé­nieur civil des mines.

Chaque année, 1 ou 2 places sont offertes.

En savoir plus.

Contact

Jérémie Pourchez
Coordonnateur des filières ingé­nie­rie et santé
Tél . : 04 77 42 01 80
jeremie.pourchez@mines-stetienne.fr

Après une expé­rience pro­fes­sion­nelle : la VAE

La for­ma­tion tout au long de la vie est une néces­si­té et devient une réa­li­té pour les sala­riés qui sou­haitent évo­luer pro­fes­sion­nel­le­ment : la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), droit indi­vi­duel créé par la loi de moder­ni­sa­tion sociale du 17 jan­vier 2002, est la troi­sième voie d’ac­cès au diplôme ICM.

Contact

Marc Roelens
Responsable sco­la­ri­té ICM
Tél. : 04 77 42 01 73
marc.roelens@mines-stetienne.fr

Auditeurs libres /​ élèves en échange

Le cur­sus ICM peut aus­si accueillir des élèves ne pré­pa­rant pas le diplôme ICM :

  • des élèves en échange, issus d’institutions par­te­naires (en France et à l’étranger), vali­dant une par­tie de leur sco­la­ri­té dans le cadre d’un échange aca­dé­mique (un semestre, deux semestres, année com­plète avec stage) ; ces élèves doivent être auto­ri­sés par leur ins­ti­tu­tion d’origine à effec­tuer une mobi­li­té à Mines Saint‐Étienne ;
  • des audi­teurs libres, ne sui­vant que cer­tains cours du programme.

Partenaires en France

Partenaires à l’étranger

L’École a signé des conven­tions avec des éta­blis­se­ment du monde entier.

Les partenariats à l'international

Les années de for­ma­tion sont dési­gnées en semestres : semestres 5 et 6 en 1ère année ; semestres 7 et 8 en 2e année ; semestres 9 et 10 en 3e année.

Une année de césure peut être réa­li­sée entre la 1ère et la 2e année, ain­si qu’entre la 2e et la 3e année.

Le cursus « classique »

Vous effec­tuez vos trois années à l’école, avec éven­tuel­le­ment un semestre en deuxième année en mobi­li­té à l’étranger. Les élèves admis sur titre en deuxième année effec­tuent ce cur­sus à par­tir de leur entrée à l’école.

Le cursus « aménagé »

Une mobi­li­té avec échange de cré­dits peut se réa­li­ser dans un autre éta­blis­se­ment si la spé­cia­li­té n’existe pas à l’École de Mines, par exemple le BTP, l’aéronautique, la robotique…

La troi­sième année s’effectue alors dans une école par­te­naire en France : réseau Mines‐​Télécom, les écoles du concours Mines‐​Ponts, l’EM Lyon ou l’ENTPE).

Les cursus « Double‐Diplôme »

Des conven­tions lient l’École des mines de Saint‐​Étienne à des uni­ver­si­tés et écoles fran­çaises ou étran­gères. Les élèves de cer­taines d’entre elles peuvent pos­tu­ler pour venir pré­pa­rer un double diplôme aux mines de Saint‐​Étienne et réciproquement.

Institutions partenaires en France

Ingénieur Sciences Po, avec l’Institut d’Études Politiques de Paris

Les élèves sou­hai­tant effec­tuer un Master à Sciences Po après la troi­sième année à l’école, béné­fi­cient d’une pro­cé­dure sim­pli­fiée d’admission.

Universités étrangères partenaires

Des partenariats pri­vi­lé­giés avec des uni­ver­si­tés étran­gères per­mettent d’obtenir un double diplôme en réa­li­sant sa troi­sième année dans l’une d’elles.

Cursus « Entrepreneur »

Le pro­gramme de troi­sième année est adap­té pour per­mettre le déve­lop­pe­ment d’un pro­jet entre­pre­neu­rial. Les élèves ont éga­le­ment la pos­si­bi­li­té de suivre en 3A le mas­ter Entrepreneuriat (com­mun UJM /​ IAE).

Cursus « Recherche »

En troi­sième année, vous pou­vez effec­tuer un Master par­mi ceux pro­po­sés à l’école (lien). Vous pour­rez ensuite pour­suivre vers un doc­to­rat (lien).

Cursus « Admission sur titre en 2A »

Les élèves admis sur titre en deuxième année effec­tuent le cur­sus « classique ».

Cursus « Pharmacien – ingénieur »

Après une 4e année vali­dée de Pharmacie, vous inté­grez le cur­sus « clas­sique » en deuxième année. A l’issu de votre diplôme ICM, vous sou­te­nez votre thèse de pharmacie.

Cursus « Médecin – ingénieur »

Après vali­da­tion d’une for­ma­tion pré­pa­ra­toire d’au moins 30 ECTS en mathé­ma­tiques, phy­siques et infor­ma­tique avant l’année DCEM 3, vous pou­vez inté­grer le cur­sus « clas­sique » en deuxième année. À l’issue de votre diplôme ICM, vous achè­ve­rez votre for­ma­tion en méde­cine. En effet l’admission à l’École des mines de Saint‐​Étienne conduit à 2 années d’interruption après le DCEM2 afin d’intégrer le cur­sus ingé­nieur civil des mines.

Le pro­gramme com­porte plu­sieurs types d’activités pédagogiques.

  • Le tronc com­mun dans les 4 grands domaines scien­ti­fiques (mathé­ma­tiques, infor­ma­tique, phy­sique, sciences éco­no­miques et de gestion).
  • Les langues vivantes : 2 obli­ga­toires dont l’anglais, une 3e
  • Les cours au choix : les « tool­boxes » (outils et méthodes pour l’ingénieur) ; 5 choix à effec­tuer par­mi 35 possibilités.
  • Les cours d’ou­ver­ture sur le monde (inter­cul­tu­rel, déve­lop­pe­ment durable, huma­ni­tés) et sur les enjeux de l’en­tre­prise (métier, com­pé­tences, sec­teurs d’ac­ti­vi­tés) : 8 modules répar­tis sur les 3 années.
  • Le par­cours de pro­fes­sion­na­li­sa­tion consti­tué de 2 majeures dis­ci­pli­naires et d’un défi socié­tal d’avenir.
  • Les stages : 1 par an.
  • Les pro­jets fil rouge : 1 par semestre à par­tir du S6.
  • L’accompagnement per­son­na­li­sé : 8 rendez‐​vous tout au long de cur­sus pour aider chaque élève à éva­luer sa pro­gres­sion, à faire les bons choix et à construire son pro­jet professionnel.

Ces acti­vi­tés péda­go­giques sont orga­ni­sées de la façon suivante :

Le parcours de professionnalisation

En asso­ciant 2 majeures et 1 défi socié­tal, vous avez la pos­si­bi­li­té de bâtir un par­cours cor­res­pon­dant exac­te­ment à vos aspi­ra­tions. La cohé­rence de vos choix est garan­tie par le sui­vi per­son­na­li­sé (10 rendez‐​vous tout au long du cur­sus) de votre accom­pa­gna­teur pédagogique.

2 choix parmi 10 majeures

  • Environnement indus­triel et territorial
  • Gestion de pro­duc­tion et logistique
  • Gestion et finance d’entreprise
  • Science des données
  • Informatique
  • Ingénierie bio­mé­di­cale
  • Procédés pour l’énergie
  • Matériaux
  • Mécanique
  • Électronique des sys­tèmes cyber‐physiques

1 choix parmi 8 défis sociétaux

  • Transition éner­gé­tique
  • Transport et mobi­li­té intelligents
  • Leviers et mana­ge­ment du renou­veau industriel
  • Design, créa­tion et innovation
  • Eco concep­tion
  • Big data
  • Santé et méde­cine personnalisées
  • Nanotechnologies

Les modules d’ouverture pro­fes­sion­nels sur les sec­teurs d’ac­ti­vi­té et sur les métiers vous aide­ront à affi­ner et vali­der votre pro­jet en le confron­tant aux réa­li­tés, enjeux et attentes des entreprises.

Les stages

  • 1ère année, l’identification : le stage opé­ra­teur /​ obser­va­teur
    Votre stage, d’un mois, prend la forme d’une décou­verte du monde de l’entreprise comme opé­ra­teur sur le ter­rain. Cette période vous per­met d’observer le plus fine­ment pos­sible le fonc­tion­ne­ment de l’entreprise tant d’un point de vue tech­nique qu’humain, éco­no­mique ou opérationnel.
  • 2e année, la conso­li­da­tion : le stage appli­ca­tion /​ acteur
    Les choix que vous allez réa­li­ser (tool­boxes, majeure 1, défi) vous per­met­tront de deve­nir opé­ra­tion­nel et de vous diri­ger vers un second stage d’application d’une durée de 3 mois. Vous aurez toute liber­té de cher­cher votre stage avec l’appui de votre CV tra­vaillé en amont avec votre accompagnateur.
  • 3e année, la maî­trise de l’incertain : le stage ingénieur
    Le stage se mue en véri­table pro­mon­toire vers le monde pro avec une durée de 5 mois. En deve­nant force de pro­po­si­tion, vous inté­gre­rez une entre­prise dans le but de prendre votre auto­no­mie et vous habi­tuer à vos futures responsabilités.

Les mobi­li­tés sor­tantes sont toutes sou­te­nues finan­ciè­re­ment par la Région Rhône‐​Alpes et par Erasmus+.

Proposer un stage

Dans l’optique de rap­pro­cher les entre­prises de nos étu­diants et afin de les accom­pa­gner dans leur pro­jet pro­fes­sion­nel, notre éta­blis­se­ment a mis en place un Career Center en par­te­na­riat avec JobTeaser.
Les étu­diants béné­fi­cient d’un intra­net qui offre de nom­breuses fonctionnalités :

  • espaces de pré­sen­ta­tion des entre­prises et de leurs métiers (+ de 1500 vidéos métiers) ;
  • annonce des évé­ne­ments car­rière des entreprises ;
  • dif­fu­sion d’offres de stage, d’alternance et d’emploi ;
  • alertes emails offres et événements.

En postant votre offre via ce formulaire, vous pour­rez suivre son évo­lu­tion en direct (vali­da­tion, nombre de vues), l’archiver lorsqu’elle est pour­vue, la modi­fier en toute auto­no­mie ou encore la repu­blier. Une fois votre compte créé, vous pour­rez ajou­ter de nou­velles offres rapi­de­ment en accé­dant direc­te­ment à votre compte recru­teur grâce à votre email et au mot de passe choisi.

Les projets fil rouge

  • Projet citoyen (S6)
    Dans un groupe élar­gi à une dizaine d’étudiants, vous tra­vaille­rez pour un “client” externe à l’école dans un for­mat proche de celui que vous trou­ve­rez en entre­prise ou en labo­ra­toire de recherche.
  • Projet Tech’ (S7)
    Les élèves, par groupes de 4, résolvent un pro­blème scien­ti­fique et tech­nique, en met­tant en œuvre des connais­sances et com­pé­tences inter­dis­ci­pli­naires. Le livrable est à carac­tère tech­nique : démons­tra­teur, logi­ciel, modèle, prototype…
    Ces pro­jets sont aus­si l’occasion pour les élèves de décou­vrir des labo­ra­toires et équipes de recherche de l’école.
  • Projet inno­va­tion, créa­tion et entre­pre­neu­riat (PRICE, S8)
    Véritable labo­ra­toire de la vie pro­fes­sion­nelle, ce pro­jet vous amè­ne­ra à explo­rer les mul­tiples facettes de la créa­tion de valeur, depuis l’idée ini­tiale jusqu’à la réa­li­sa­tion, voire à la créa­tion d’une entre­prise. Par groupe de 4 élèves, vous deve­nez un acteur d’un pro­ces­sus d’innovation.
    Consultez la pla­quette PRICE.
  • Projet industriel (S9)
    Vous abor­dez une pro­blé­ma­tique indus­trielle posée par un client externe et répon­dez en binôme, sur les choix tech­niques et finan­ciers, la pla­ni­fi­ca­tion, la fai­sa­bi­li­té et le cahier des charges.
  • Projet recherche (S10)
    Afin de com­plé­ter votre expé­rience, vous décou­vri­rez le tra­vail en labo­ra­toire de recherche avec l’étude appro­fon­die d’un sujet d’actualité scien­ti­fique qui fera l’objet d’une publi­ca­tion en anglais.

Syllabus du cycle ICM

Collège des hautes études Lyon sciences – CHEL[s]

Déployé sur plu­sieurs cam­pus du site Lyon‐​SaintÉtienne, le réseau CHEL[s], par ses actions, enri­chit la dyna­mique de for­ma­tion offerte par ses six grandes écoles publiques. Ancré dans la cité et rayon­nant à tra­vers des outils numé­riques, il favo­rise la curio­si­té, la créa­ti­vi­té et la plu­ri­dis­ci­pli­na­ri­té pour les étu­diants, les ensei­gnants, les cher­cheurs et le grand public. Il ouvre des par­cours per­son­na­li­sés et crée des ren­contres pour mieux appré­hen­der le monde de demain.

Découvrez le livret de présentation du CHEL[s] 2020-2021.

Voyage d’intégration

L’École donne tout son sens à l’expression « accueil des étu­diants » avec son Voyage d’Intégration, 1ère étape de la for­ma­tion des futurs ingé­nieurs civils des mines.

Loin des voyages d’intégration tra­di­tion­nels, l’École pro­pose depuis plus de 25 ans un voyage unique où « confiance, décou­verte, équipe, entraide, plai­sir, curio­si­té » sont les mots clefs qui reflètent les valeurs qui façonnent l’esprit des futurs ingé­nieurs diplômés.

Une équipe com­po­sée de per­son­nels de l’école et d’élèves de deuxième année se mobi­lise pour éla­bo­rer le pro­gramme des 4 jours : de la ran­don­née, de l’aventureavec sen­sa­tions fortes (via ferrata,descente en rap­pel de 80 m), une acti­vi­té chan­tier deré­ha­bi­li­ta­tion d’un ancien mou­lin et la des­cente dela Drome en canoë le tout enca­dré par des guides pro­fes­sion­nels. Des ate­liers de com­mu­ni­ca­tion (joutes ver­bales, impro­vi­sa­tions) et des temps de détente (bar­be­cue et soi­rée gala) sont éga­le­ment au programme.

Mines Saint‐​Étienne, une porte ouverte sur le monde

Le cur­sus ICM des Mines de Saint‐​Étienne est fon­da­men­ta­le­ment tour­né vers l’international.

Impensable d’espérer une car­rière d’ingénieur digne de ce nom sans se tour­ner vers l’international. Maîtriser de façon accom­plie au moins deux langues étran­gères, réa­li­se­rau moins deux séjours à l’étranger,dont l’un aca­dé­mique et l’autre pro­fes­sion­nel, et ce dans deux pays dif­fé­rents, sont autant d’atouts qui valo­ri­se­ront votre pro­fil sur le mar­ché du travail.

À l’École des Mines de Saint‐​Étienne, tout est mis en œuvre pour que votre for­ma­tion ICM rime avec inter­na­tio­nal et que vous soyez à l’aise dans un contexte multiculturel.

Des élèves‐​ingénieurs du monde entier

Sur notre cam­pus sté­pha­nois, vous serez en per­ma­nence au contact d’étudiants issus de l’ensemble de nos uni­ver­si­tés et écoles par­te­naires. Le faible effec­tif de nos pro­mo­tions vous don­ne­ra l’opportunité d’établir des rela­tions de proxi­mi­té avec des étu­diants qui voient le monde d’un autre œil. Cet envi­ron­ne­ment mul­ti­cul­tu­rel repré­sente une extra­or­di­naire chance de pou­voir apprendre à tra­vailler de manière effi­cace avec des par­te­naires de dif­fé­rentes cultures.

Un visa pour le monde

Vous aurez éga­le­ment l’obligation de par­tir vous for­mer et/​ou effec­tuer des stages à l’étranger grâce aux nom­breux par­te­na­riats tis­sés par l’école. Avec l’aide de l’équipe “mobi­li­tés”, vous pour­rez décou­vrir l’Europe, les Amériques et l’Asie dans les meilleures universités.

L’international à l’École des Mines

  • 151 universités et écoles partenaires dans le monde entier dont de nom­breuses dans les zones à fort poten­tiel éco­no­mique comme les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), le Sud‐​est asia­tique et les incon­tour­nables pays d’Amérique du Nord et d’Europe.
  • 35 conven­tions Erasmus
  • 35 doubles diplômes avec des éta­blis­se­ments pres­ti­gieux ou obten­tion d’un deuxième diplôme dans le cadre d’un accord de par­te­na­riat entre deux éta­blis­se­ments d’enseignement supérieur
  • de nom­breux seconds diplômes (SD) cor­res­pon­dants à l’obtention d’un deuxième diplôme hors accord de par­te­na­riat, durant la période de scolarité
  • 171 mobi­li­tés réa­li­sées à l’étranger en 2018 – 19 par les élèves de 2et 3année
  • 25  % de cours en anglais en 2e et 3e années
  • 2 à 3 langues vivantes étu­diées par­mi 8 proposées
  • 6 mois à l’étranger en moyenne (stage ou mobi­li­té académique)
  • 25  % des étu­diants pro­viennent de 20 pays différents
  • Une ses­sion de for­ma­tion à l’interculturel en tronc commun

Politique de transfert de crédits (PDF)

Langues et cultures

L’enseignement obli­ga­toire de deux langues étran­gères est réso­lu­ment orien­té vers les besoins lin­guis­tiques de la vie pro­fes­sion­nelle et l’apprentissage de l’interculturalité.

  • Petits groupes de niveaux (16 élèves maximum)
  • Tutorats : une péda­go­gie ori­gi­nale et qui a fait ses preuves depuis de nom­breuses années : tous les 15 jours, tra­vail per­son­na­li­sé par deux avec un professeur.

Fact sheet for international students (PDF)

Droits de scolarité

Les droits de sco­la­ri­té s’é­lèvent à 2 650 euros par an. Pour les étu­diants non‐​européens, le mon­tant est de 4 150 euros.

Bourses et aides financières

Plusieurs dis­po­si­tifs sont pro­po­sés aux élèves : bourses sur cri­tères de res­sources, bourses à l’international, prêts à taux réduits…

Autres frais

À ces droits de sco­la­ri­té, il faut ajou­ter une contri­bu­tion aux acti­vi­tés d’intégration, de mutuelle étu­diante, d’as­su­rance per­son­nelle (mon­tant variable en fonc­tion du niveau de cou­ver­ture) et la contri­bu­tion vie étu­diante et de cam­pus (CVEC).

Coûts don­nés à titre d’information.

Logement : la Maison des élèves

Gérée par Mines Saint‐​Étienne Alumni, dont elle est pro­prié­taire, la Maison des Élèves (ME, pro­non­cée “Meuh”) située à proxi­mi­té de l’École et à moins de 10 minutes du centre‐​ville, est centre de la vie étu­diante. Les trois pro­mo­tions y coha­bitent dans des loge­ments entiè­re­ment équi­pés et câblés avec un accès à Internet gra­tuit et illi­mi­té : 222 chambres et 143 stu­dios conven­tion­nés APL, dont 5 loge­ments acces­sibles aux per­sonnes à mobi­li­té réduite.

Des espaces com­muns sont amé­na­gés pour per­mettre aux rési­dents de la ME de se culti­ver, se diver­tir et faire du sport.

Vivre à la ME, c’est aus­si béné­fi­cier d’une assis­tance admi­nis­tra­tive et tech­nique conti­nue et d’une sur­veillance per­ma­nente. Les tarifs varient entre 155 € pour les chambres, 285 € pour des stu­dios indi­vi­duels et 390 € pour les stu­dios réser­vés aux per­sonnes à mobi­li­té réduite et aux couples (tarifs indi­ca­tifs 2017 – 2018 et déduc­tion faite des APL).

Contact :

administration-me@emse.fr
Tél. 04 77 42 93 00 et 04 77 42 01 83

Site web : http://www.me-mines-saint-etienne.org

Plaquette (PDF)

Logement hors Maison des élèves : dis­po­si­tif de cau­tion locative

Visale est un dispositif du groupe Action Logement qui a été créé afin de favo­ri­ser l’accès au loge­ment. Il per­met aux bailleurs pri­vés de conti­nuer à per­ce­voir des loyers lorsque le loca­taire ne peut plus les hono­rer, quel que soit le motif. cette assis­tance (en savoir plus) à des­ti­na­tion des jeunes de moins de 30 ans prend en charge le paie­ment du loyer et des charges loca­tives de la rési­dence prin­ci­pale, en cas de défaillance de paiement.

Restauration

Les élèves peuvent déjeu­ner dans le res­tau­rant du cam­pus indus­triel, situé à proxi­mi­té de l’École et de la Maison des élèves.

Le repas est fac­tu­ré à un élève envi­ron 5 €, sub­ven­tion de l’école déduite.

La vie associative

Intégrer MINES Saint‐​Étienne, c’est aus­si faire le choix d’une vie étu­diante et asso­cia­tive riche. Vous pour­rez retrou­ver toutes les asso­cia­tions dans la plaquette alpha.

Parmi celles‐​ci, citons en particulier :

WoMines

Womines est une asso­cia­tion de filles de l’École des Mines dont le but est de favo­ri­ser l’intégration des ingé­nieures en les pous­sant à valo­ri­ser leurs com­pé­tences (confé­rences sur la place de la femme dans l’entreprise, cadeaux de féli­ci­ta­tions aux admis­sibles, cours de conseil en image…). L’association orga­nise par ailleurs des acti­vi­tés plus ludiques pour leur bien‐être.

La Junior Entreprise : Mines Études et Projets

Depuis sa créa­tion en 1981, Mines Études et Projets, Junior‐​Entreprise de l’École des Mines de Saint‐​Étienne n’a ces­sé de mettre en avant son esprit d’innovation et de res­pon­sa­bi­li­té socié­tale, son enga­ge­ment et son professionnalisme.

Les futurs ingé­nieurs de l’École des Mines de Saint‐​Étienne, par la diver­si­té des par­cours de for­ma­tion, peu­ven­tré­pondre à de très nom­breu­ses­pro­blé­ma­tiques indus­trielles ou de ser­vices pro­po­sées par les entre­prises. Pour les élèves, s’engager dans la Junior‐​entreprise de l’école consti­tue un pre­mier pas dans le monde de l’entreprise.

Mines Études et Projets a été récom­pen­sée pour la qua­li­té de son tra­vail par le label Meilleur Espoir en 2015et a inté­gréen 2016 la liste des 30 meilleures Junior‐​Entreprises de France.

http://mep-je.fr

Saint‐​Étienne, ville estudiantine attractive

Carrière

Le lien fort avec le tis­su éco­no­mique, les stages et pro­jets indus­triels garan­tit un excellent pla­ce­ment des diplô­més et une durée de recherche d’emploi très réduite.

  • 68 % des élèves sont embau­chés avant d’être diplô­més, 100 % dans les 6 mois
  • 33 % sont à l’étranger et 65 % sont en lien régu­lier avec l’international
  • 23 % sont en thèse ou pour­suite d’études
  • 27 % tra­vaillent en PME, 48 % dans un grand groupe et 23% en entre­prise de taille intermédiaire
  • 45,2 k€ : salaire brut moyen annuel à la sor­tie de l’école, primes et avan­tages inclus

Source : enquête inser­tion 2019

Mines Saint‐​Étienne Alumni

Mines Saint‐​Étienne Alumni, fon­dé en 1867, pour­suit essen­tiel­le­ment quatre buts :

  • l’entraide et la soli­da­ri­té entre les ICM exer­çant ou ayant exer­cé leur acti­vi­té en France ou à l’étranger, dans des fonc­tions très variées d’ingénieurs, cadres et diri­geants de haut niveau dans l’in­dus­trie et les services ;
  • péren­ni­ser la qua­li­té du diplôme ICM, sou­te­nir le déve­lop­pe­ment de l’École et contri­buer à sa promotion ;
  • aider les élèves par des conseils et des sou­tiens finan­ciers (loge­ment, sub­ven­tions, bourses, prêts) ;
  • contri­buer à la pro­mo­tion des sciences, de la tech­no­lo­gie et du métier d’in­gé­nieur au sein de la socié­té civile.

Site web : http://www.mines-saint-etienne.org/

InterMines, la force du réseau des Ingénieurs Civils des Mines

Depuis 30 ans, les trois asso­cia­tions des diplô­més des Écoles des Mines de Paris, Saint‐​Étienne et Nancy mettent en com­mun leurs moyens via le réseau InterMines. Celui‐​ci a pour objet d’affirmer la pré­sence des Ingénieurs Civils des Mines dans le monde socio‐​économique, de pro­mou­voir leurs actions et leur image et de les repré­sen­ter auprès des ins­tances dirigeantes.

Elle regroupe aujourd’hui plus de 16 500 diplô­més issus des trois Écoles.

L’association pro­pose un cer­tain nombre de ser­vices très utiles aux diplô­més pour pro­fi­ter de ce réseau : groupes pro­fes­sion­nels, groupes régio­naux et inter­na­tio­naux, annuaire, Intermines Carrières…

Site web : http://www.inter-mines.org

Consultez le CV Book 2019, 3e édition

Mines Saint‐​Étienne, le clip 

FAQ

Intégrer l’École

Comment se passe le WEI ?

Quand ? Où ? Combien cela coûte‐​​t‐​​il ? Que faut‐​​il pré­voir ? Est‐​​il obligatoire ?

Ce n’est pas un WEI à pro­pre­ment par­ler, c’est un voyage d’in­té­gra­tion orga­ni­sé par l’ad­mi­nis­tra­tion de l’é­cole. Il se déroule sur 4 jours et com­mence début sep­tembre. En gros, c’est 4 jours d’ac­ti­vi­tés en plein air (ran­don­née, canyo­ning, via fer­ra­ta…) à Ailefroide, dans le mas­sif des Écrins (pas de soi­rées). Que faut‐​​il pré­voir : un duvet très chaud (on dort en tente), des vête­ments de mon­tagnes (bon­net, écharpe, etc.), mais pas besoin de com­bi­nai­son de ski non plus. 😉 Il est obli­ga­toire et est indé­pen­dant de l’in­té­gra­tion à l’é­cole. Et il coû­tait 240€ l’an­née der­nière pour les non‐boursiers. 🙂

Pouvez‐​​vous m’éclairer un peu sur la densité des programmes ?

En 1re année il y a cours du lun­di au ven­dre­di avec 3 après‐​​midis de libre (les lun­dis, mer­cre­dis et jeu­dis). Pendant celles‐​​ci, vous avez de temps en temps des oraux ou bien des pro­jets de groupe sur les­quels tra­vailler. Il y a donc envi­ron 26 h de cours par semaine.

La sélection se fait‐​​elle via nos notes ?

La sélec­tion se fait sur concours et par consé­quent du clas­se­ment sur les épreuves écrites et orales. Ce clas­se­ment dépend des notes obte­nues par rap­port à celles des autres can­di­dats. Pour avoir de grandes pro­ba­bi­li­tés d’in­té­grer, il vaut donc mieux avoir de bons résultats. 😉

La réponse est donc oui, elle se fait sur les notes. 🙂

Existe‐​​t‐​​il une prépa intégrée ou un IUT pour intégrer ?

Il n’y a pas de filière en « pré­pa inté­grée » pour entrer à l’école.

Par contre, l’école pro­pose 4 filières d’ingénieur sous sta­tut sala­rié (for­ma­tion ini­tiale par appren­tis­sage et for­ma­tion conti­nue), dans 4 spé­cia­li­tés : génie indus­triel ; génie des ins­tal­la­tions nucléaires ; valo­ri­sa­tion éner­gé­tique ; sys­tèmes élec­tro­niques embar­qués. Dans ces filières, le recru­te­ment se fait sur dos­sier après un pre­mier diplôme scien­ti­fique ou tech­no­lo­gique d’au moins 2 ans (DUT prin­ci­pa­le­ment, BTS dans une moindre mesure). En géné­ral, la spé­cia­li­té du DUT/​​BTS est en rela­tion avec la spé­cia­li­té du cur­sus ingé­nieur (exemple : pour génie indus­triel, 60% des élèves pro­viennent du DUT génie méca­nique et pro­duc­tique ; pour sys­tèmes élec­tro­niques embar­qués, c’est le DUT Génie élec­trique et infor­ma­tique indus­trielle qui est la source principale).

À partir d’une deuxième année en Licence, puis je intégrer l’école ?

Il est néces­saire pour inté­grer l’école en 1re année d’ingénieur (ICM ou ISMIN) d’avoir vali­dé une licence (3 ans d’études supé­rieures = 180 cré­dits ECTS). La can­di­da­ture peut être dépo­sée pen­dant l’année de L3. Attention : les élèves admis en 1re année par concours ont les pré­re­quis cor­res­pon­dant aux CPGE scien­ti­fiques (filières MP/​​PC/​​PSI/​​PT/​​TSI), il est donc tout à fait recom­man­dé d’avoir un excellent niveau en mathé­ma­tiques et en phy­sique (et à un moindre degré d’exigence, en infor­ma­tique). La maî­trise de l’anglais et d’une LV2 est éga­le­ment néces­saire. Les étu­diants ayant un par­cours uni­ver­si­taire plus spé­cia­li­sé (exemple : licence de mathématiques/​​informatique, licence de sciences de la vie) peuvent tou­te­fois envi­sa­ger d’intégrer le cur­sus ICM (géné­ra­liste) en pour­sui­vant jusqu’en M1, et en inté­grant direc­te­ment en 2e année ; le par­cours étant en effet qua­si tota­le­ment élec­tif, il est pos­sible de consti­tuer des par­cours indi­vi­dua­li­sés cor­res­pon­dant aux prérequis.

Faut‐​​il cuber pour intégrer ?

Il est dif­fi­cile de répondre à cette ques­tion. Voici tou­te­fois quelques élé­ments d’appréciation :

  • il y a un impact néga­tif à cuber qui est la perte des points de boni­fi­ca­tion attri­bués aux 32 (facile à évaluer) ;
  • et en contre­par­tie un impact posi­tif qui est d’avoir eu 2 ans pour absor­ber le pro­gramme, ce qui per­met en géné­ral d’avoir de meilleurs résul­tats (dif­fi­cile d’évaluer de façon sta­tis­tique ce bénéfice).
Les boursiers sont ils exonérés des frais de scolarité ?

C’est oui, les bour­siers béné­fi­cient de l’exo­né­ra­tion des frais.

Avez‐​​vous des bourses pour les étudiants étrangers ?

Il n’existe pas de bourses à pro­pre­ment par­ler, mais des prêts d’hon­neurs et des avances. Des prêts d’honneur peuvent être attri­bués aux élèves par une com­mis­sion d’at­tri­bu­tion  sié­geant à Mines Saint‐​​Étienne Alumni. Elle est des­ti­née à sub­ve­nir aux besoins de cer­tains élèves qui ont des dif­fi­cul­tés finan­cières pour pour­suivre leurs études. Les dos­siers doivent être dépo­sés auprès de la Délégation géné­rale avant fin octobre de chaque année. Le prêt, indexé sur le coût de la vie, est effec­tué sans inté­rêt. Le béné­fi­ciaire s’engage sur l’honneur à le rem­bour­ser au plus tard 8 ans après son entrée à l’École.

Pour com­plé­ter le dis­po­si­tif des prêts d’honneur, Mines Saint‐​​Étienne Alumni a mis en place des avances de tré­so­re­rie rem­bour­sées pen­dant la sco­la­ri­té pour répondre à des besoins nou­veaux et très spé­ci­fiques : retard dans le ver­se­ment de bourses, cau­tion ban­caire néces­saire à l’ob­ten­tion d’un visa pour un élève étran­ger, acqui­si­tion d’un uni­forme de l’École, dépenses liées à un départ en stage à l’étranger…

Existe‐​​t‐​​il un simulateur pour connaître le montant des bourses sur critères sociaux ?

L’école s’a­ligne sur le sys­tème de bourse du CROUS, vous pou­vez donc faire une simu­la­tion à l’a­dresse sui­vante : https://www.messervices.etudiant.gouv.fr/envole/.
Les ver­se­ments (pour l’an­née pré­cé­dente) sont faits de manière semestrielle.

Quels sont les frais de scolarité d’un étudiant étranger ?

Les frais de sco­la­ri­té pour les étu­diants fran­çais et euro­péens s’é­lèvent à 2 650 € par an. Pour les élèves non euro­péens, les frais de sco­la­ri­té atteignent 4 150 € par an. En plus de ces frais, il faut pré­voir qu’il y aura des contri­bu­tions à la CVEC, aux acti­vi­tés d’in­té­gra­tion, à la mutuelle étu­diante ain­si qu’à une assurance.
En venant à Mines Saint‐​​Étienne dans le cadre d’un accord avec un éta­blis­se­ment étran­ger les étu­diants paient géné­ra­le­ment les frais de leur éta­blis­se­ment d’o­ri­gine et pas les frais de Mines Saint‐​​Étienne. Contacter votre éta­blis­se­ment d’o­ri­gine pour plus de détails.

Formation

Quel est le pourcentage de filles en ICM ?

Actuellement, la pro­por­tion de filles dans la pro­mo est com­prise entre 20 et 30% (23% en 2018, 27% en 2019).

Combien de temps peut‐​​on partir et en quelle année ?

Il y a deux types de départ à l’é­tran­ger pos­sibles au cours du cur­sus, en sachant que chaque élève doit effec­tuer au moins 3 mois consé­cu­tifs dans un pays étran­ger hors pays natal pour vali­der le qui­tus inter­na­tio­nal, néces­saire à l’ob­ten­tion du diplôme ICM. Le pre­mier est l’é­change aca­dé­mique : il s’ef­fec­tue en prio­ri­té pen­dant le pre­mier semestre de 2A et dure un semestre entier. Il peut éga­le­ment se faire pen­dant le der­nier semestre de 3A, déca­lant alors le tra­vail de fin d’é­tudes (TFE) d’un semestre. Le second est le stage pro­fes­sion­nel à l’é­tran­ger. Ce der­nier concerne le stage de 3 mois en fin de deuxième année et le TFE en fin de troi­sième année. Il est bien sûr pos­sible de cumu­ler tous les départs à l’é­tran­ger pos­sibles pen­dant son cur­sus à l’École !

Comment se déroulent les cours ?

Pour ISMIN, il existe des cours magis­traux en amphi­théâtre, mais ils sont mino­ri­taires. Le reste du temps il s’a­git de cours ou de TD en quart de pro­mo­tion (groupes d’une grosse ving­taine d’é­lèves) dans des salles de classe comme au lycée ou en pré­pa. Souvent le cours repose sur un dia­po­ra­ma et un poly­co­pié mais chaque pro­fes­seur a son mode de fonc­tion­ne­ment. Il existe des cours plus expé­ri­men­taux dans leur for­mat, avec des ani­ma­tions, des tra­vaux de groupe, des pro­jets… de quoi varier les plaisirs. 😉

Est‐​​il facile de partir un semestre ou une année à l’étranger ?

Il est pos­sible de par­tir pen­dant 6 mois dès la deuxième année et pour une année pen­dant ta troi­sième. L’école faci­lite beau­coup l’accès à l’international. La moi­tié de la pro­mo décide de par­tir à l’étranger en deuxième année en général !

Enseignement en aéronautique/​​spatial ?

Effectivement, il n’y a pas d’u­ni­té d’en­sei­gne­ment dédiée direc­te­ment à l’aéronautique/​spatial dans le cur­sus ICM. Mais vous pou­vez quand même faire de la mécanique/​​matériaux, de l’in­for­ma­tique… qui peuvent vous ouvrir les portes des entre­prises de l’aé­ro­nau­tique et du spa­tial ! Si vous recher­chez vrai­ment une spé­cia­li­sa­tion, vous pouvez :

  1. faire votre troi­sième année à Sup’Aéro (mais la sélec­tion est rele­vée) ou bien encore à l’ENSMA ;
  2. trou­ver faci­le­ment des cours dans des uni­ver­si­tés étran­gères par­te­naires de l’École (Canada, Corée, Angleterre, bref un peu par­tout dans le monde).

Cette seconde option est géné­ra­le­ment moins sélec­tive et vous per­met­tra aus­si de vali­der votre mobi­li­té à l’internationale.

Utilise‐​​t‐​​on quotidiennement un ordinateur portable dans le cursus ICM ?

Certains pré­fèrent prendre des notes et tra­vailler sur leur ordi­na­teur, et viennent à l’é­cole avec. C’est un peu à vous de voir ! Pour les tra­vaux pra­tiques qui néces­sitent un ordi­na­teur, il y a des salles équi­pées au sein de l’é­ta­blis­se­ment, avec tous les logi­ciels néces­saires.  Si vous sou­hai­tez vrai­ment ®ache­ter un ordi­na­teur, on vous conseille d’at­tendre la ren­trée : déjà pour deman­der éven­tuel­le­ment un avis à tes pro­fes­seurs et 2A, et ensuite parce que par­fois, l’é­cole ou le BDE peuvent avoir des par­te­na­riats qui vous per­mettent d’a­voir des avantages/​​réductions sur tes achats.

Je comprends pas bien ce que veux dire ICM et ISMIN

Il s’a­git des deux diplômes dis­pen­sés par l’é­cole en for­ma­tion ini­tiale d’in­gé­nieur ; ils cor­res­pondent donc à deux cur­sus (3 ans) pour les­quels tu peux être admis (selon tes vœux et ton clas­se­ment aux concours Mines‐​​Ponts et Mines‐​​Télécom). Le cur­sus ICM se passe sur le cam­pus de Saint‐​​Étienne et ISMIN à Gardanne (proche d’Aix‐​en‐​Provence et de Marseille). ICM est le diplôme his­to­rique de l’é­cole : Ingénieur Civil des Mines (for­ma­tion géné­ra­liste, avec des spé­cia­li­tés) et ISMIN est une for­ma­tion plus récente : Ingénieur Spécialité Microélectronique et INformatique (avec encore des spé­cia­li­tés en troi­sième année). Dans les deux cas, il y a pos­si­bi­li­té d’ob­te­nir un double diplôme de l’autre for­ma­tion en pas­sant sa troi­sième année sur l’autre cam­pus, après avoir pré­sen­té ce vœu et avoir été accepté.

Les diplômes ISMIN et ICM sont‐​​ils reconnus par la CTI ?

Les diplômes ICM (Ingénieur Civil des Mines – le cur­sus d’in­gé­nieur géné­ra­liste) et ISMIN (Ingénieur Spécialité Microélectronique et INformatique) sont bien enten­du tous les deux accré­di­tés par la CTI.

Si on veut les com­pa­rer à d’autres diplômes d’in­gé­nieurs, les diplômes ICM et ISMIN sont sem­blables, dans l’i­dée, à ceux pro­po­sés par les autres grandes écoles d’in­gé­nieurs fran­çaises recru­tant au niveau BAC+2 (prin­ci­pa­le­ment sur les concours post‐​​classes pré­pa­ra­toires). On peut com­pa­rer par exemple aux autres écoles de l’Institut Mines‐​​Télécom, dont Mines Saint‐​​Étienne fait par­tie, ou encore plus spé­ci­fi­que­ment avec Mines Paris et Mines Nancy, puisque ces deux écoles délivrent elles aus­si un diplôme géné­ra­liste d’ICM.

De quelle académie dépend l’école ?

Mines Saint‐​​Étienne dépend de l’académie de Lyon pour tous ses cur­sus (ingé­nieur et mas­ter) à l’exception des cur­sus Ingénieur spé­cia­li­té en micro­élec­tro­nique et infor­ma­tique et Master 2 en Nanosciences/​​nanotechnologies (Hybrid elec­tro­nics) qui dépendent de l’académie Aix‐Marseille.

Vie sur nos campus

Les sports praticables à l’école sur le campus de Saint‐Étienne ?

Voici une liste non exhaus­tive mais je pense assez com­plète des sports pra­ti­qués sur le cam­pus : Football, Handball, Basketball, Volleyball, Ultimate, Natation, Voile. Il y aus­si des ins­tal­la­tions spor­tives à la rési­dence étu­diante comme un ter­rain de ten­nis, un city, un panier de bas­ket­ball, une salle de fut­sall, une salle de squatch et une salle fitness !

Quelles sont les associations les plus actives ?

Je dirais que l’association la plus active sur le cam­pus est la COMIF. C’est celle qui s’oc­cupe de gérer la mai­son des élèves, du snack aux dif­fé­rentes pauses ain­si que du bar de l’é­cole (le « Tibbar ») qui se tient une fois par semaine. Le BDE orga­nise à peu près tous les mois une soi­rée à la mai­son des élèves. L’association Minitel, qui s’oc­cupe du réseau de la rési­dence (la « rez ») orga­nise des tour­nois de jeux vidéos assez régu­liè­re­ment ain­si que d’autres évé­ne­ments, tels que des for­ma­tions, etc. Globalement toutes les asso­cia­tions sont actives, et per­mettent à cha­cun de faire ce qu’il aime dans les meilleures condi­tions. Pour com­plé­ter et avoir une réponse plus détaillée,  je mets le lien de la plaquette alpha.
 — Bastien CHOIGNARD, élève ISMIN

Est‐​​ce que Saint‐​​Étienne est une ville étudiante ? Beaucoup d’événements y sont‐​​ils organisés ?

Oui, Saint‐​​Étienne est une ville étu­diante. Il y a des écoles d’in­gé­nieur, d’art, de com­merce, etc. La plu­part du temps, chaque école orga­nise Ses propres évé­ne­ments mais quelques‐​​uns sont ouverts à tous les étu­diants de la ville.

Les associations de l’école organisent‐​​elles beaucoup d’activités ?

Oui énor­mé­ment ! Il y a beau­coup d’as­so­cia­tions à l’é­cole, qui sont d’ailleurs domi­ci­liées à la « ME » (Maison des Élèves), où la plu­part des élèves logent, pour être au contact de la vie étu­diante. Elles sont de tout genre : il y a bien sûr les asso­cia­tions clas­siques telles que le Bureau des élèves, le Bureau des sports et le Bureau des arts qui orga­nisent soi­rées, repas, acti­vi­tés spor­tives et artis­tiques tout au long de l’an­née. Mais ce ne sont pas les seules : il y a une asso­cia­tion qui s’oc­cupe à part entière du bar de la ME, le Cercle, la COME qui gère les locaux et leurs ins­tal­la­tions (salle ciné, salle fit­ness, salles de sports, city, etc.), l’Associflard qui orga­nise des bar­be­cues, des marches gour­mandes et tout type d’é­vè­ne­ments culi­naires, deux asso­cia­tions qui s’oc­cupent des deux voyages extra­s­co­laires de l’an­née… et j’en passe ! Bref, vous aurez vite com­pris qu’il y a une mul­ti­tude d’as­so­cia­tions bien dif­fé­rentes, mais toutes moti­vées à orga­ni­ser des évè­ne­ments pour ani­mer la vie de la ME. Il n’y a donc aucune pos­si­bi­li­té d’en­nui au cours de l’année !

Prendre un appartement ou vivre à la Maison des élèves ?

On conseille vive­ment de loger à la Maison des Élèves (ME). Cela per­met de mieux connaître sa pro­mo et de par­ti­ci­per faci­le­ment aux acti­vi­tés et soi­rées. Chaque étage de la ME a sa propre une ambiance, ce qui per­met à cha­cun de choi­sir ce qui convient à sa per­son­na­li­té :). Les Maisons des Élèves ras­semblent les acti­vi­tés des dif­fé­rents clubs, asso­cia­tions et leurs salles de réunion. Sans oublier la salle de jeux : ping‐​​pong, baby‐​​foot, billard et bien sûr son espace de convi­via­li­té sonorisé.

La ME des ICM est à quelques minutes à pied de l’é­cole ; celle des ISMIN est sur le cam­pus de l’école.

Site web de la Maison des élèves à Saint‐​​Étienne : http://www.me-mines-saint-etienne.org

Comment est l’ambiance des soirées de Mines Saint‐Etienne ?

Top ! Colorées ! Joyeuses ! Innovantes ! et pleins de belles choses à décou­vrir sur place 😉

Comment est l’ambiance de la maison des élèves ?

L’ambiance est très convi­viale, il y a sou­vent des acti­vi­tés et soi­rées pro­po­sées. Il faut se ren­sei­gner sur les dif­fé­rents étages pour en choi­sir un où l’on se sent bien (calme, fes­tif, spor­tif, etc).

Carrières

Le réseau Alumni est‐​​il vraiment utile ?

Pouvez‐​​vous me don­ner des exemples d’ac­tions du réseau ?

Le réseau Alumni est réel­le­ment utile. Durant la for­ma­tion des étu­diants, les anciens élèves mènent des actions très ciblées à l’at­ten­tion des élèves : retour d’ex­pé­rience, accom­pa­gne­ment per­son­na­li­sé à la construc­tion de sa car­rière, relec­ture de CV, consti­tu­tion d’un CV Book, acti­va­tion du réseau Alumni pour la recherche de stage/​​projet/​​VIE, par­rai­nage étudiant‐​​ancien… Et ceci n’est qu’un petit aper­çu de l’es­prit soli­daire que le/​​la jeune diplômé(e) peut ensuite retrou­ver lorsqu’il/​elle entre dans la vie active auprès de ses autres cama­rades Alumni. Bienveillance et franche cama­ra­de­rie, voi­ci l’ADN des actions menées par les anciens élèves.

Combien coûte la cotisation auprès des Alumni ?

La coti­sa­tion à l’association Mines Saint‐​​Étienne Alumni est pro­gres­sive : elle com­mence à 20€ pour les jeunes diplô­més coti­sant par pré­lè­ve­ment et aug­mente pro­gres­si­ve­ment jusqu’à 90€ par pré­lè­ve­ment après 3 ans d’ancienneté ou plus.

Site web : http://www.mines-saint-etienne.org/

Quelle est le but de l’association des Alumni ?

L’association des Alumnis, « Mines Saint‐​​Étienne Alumni », fon­dé en 1867, agit en quelques sortes comme un comi­té d’en­tre­prise mais à l’é­chelle des diplô­més et des étu­diants. Elle pro­pose dif­fé­rents évé­ne­ments et donne accès à de nom­breux avan­tages (aides, cré­dits, offre d’emploi, de stage…). En 2020, l’as­so­cia­tion des Alumnis de Gardanne (ISMIN) a fusion­né avec celle de Saint‐​​Étienne (ICM), il n’y a donc plus qu’une seule association.

Site web : http://www.mines-saint-etienne.org/

Existe‐​​t‐​​il une plateforme d’annonce de stages accessible aux recruteurs

Oui : pour cela, le Career Center de l’école des Mines de Saint‐​​Étienne est à votre disposition.

Pour dépo­ser votre offre, cliquez ici.

En pos­tant votre offre via ce for­mu­laire, vous pour­rez suivre son évo­lu­tion en direct (vali­da­tion, nombre de vues), l’archiver lorsqu’elle est pour­vue, la modi­fier en toute auto­no­mie ou encore la repu­blier. Une fois votre compte créé, vous pour­rez ajou­ter de nou­velles offres rapi­de­ment en accé­dant direc­te­ment à votre compte recru­teur grâce à votre email et au mot de passe choisi.

Pour en savoir plus

Candidats, consultez
le site ICM 2021


Chiffres clés

  • 1 pro­fes­seur pour 5 élèves
  • 150 étu­diants par promotion
  • 80% du par­cours au choix
  • + 65 par­cours de professionnalisation
  • 50% du temps aux mises en situation
  • ¾ des diplô­més ont un second diplôme
  • 141 accords internationaux
  • 35 accords de double‐diplômes
  • 68 % des élèves sont embau­chés avant d’être diplô­més, 100 % dans les 6 mois
  • 16 500 ingé­nieurs ICM diplô­més au sein du réseau InterMines
  • 45 k€ : salaire brut/​an en 1er salaire

Témoignages

Vidéos d'Alumni
5 questions à nos élèves et Alumni

Pascal Ray, directeur de Mines Saint‐​Étienne vous parle

 


Contacts

Marc Roelens
Responsable du cur­sus ICM
marc.roelens@mines-stetienne.fr
Tél. : 04 77 42 01 73

Narjis Kournif
Mobilité entrante des étu­diants internationaux
narjis.kournif@mines-stetienne.fr


Partenariats académiques internationaux

Politique de transfert de crédits

Fact Sheet for Exchange students 2020


Certificat for Quality in Internationalisation (CeQuInt)CeQuInt : Good Practice in Internationalisation