PANORAMINES

Durabilité des matériaux et corrosion : une boucle opérationnelle unique en Région

Partager ce contenu :

Industriels et chercheurs regroupés au sein de CorRTEx : le consortium « Corrosion Research, Technology and Expertise » a été officiellement lancé le 3 octobre sur la plateforme d’innovation collaborative Axel’One à Solaize. Il rassemble 8 partenaires publics et privés dont Mines Saint-Étienne, autour d’un équipement commun : un outil unique en région Auvergne Rhône-Alpes pour détecter plus précocement la corrosion et réduire les risques associés.

Le consortium CorRTEx rassemble Axel’One, le CNRS, l’IFP Energies nouvelles, l’Institut de la Corrosion, l’INSA Lyon, MECM, Mines Saint-Etienne et l’Université Lyon 1, associés pour créer à Lyon et Saint-Étienne un partenariat public-privé dans le domaine de la corrosion.

CorRTEx souhaite pouvoir ainsi répondre aux besoins des industriels en matière de corrosion de leurs équipements et installations. L’objectif est de mutualiser des outils et des compétences autour de la corrosion dans une approche open-innovation. Les ambitions sont de reproduire au laboratoire, au sein d’une boucle de corrosion instrumentée, les conditions sévères pratiquées dans l’industrie.
Cette boucle de corrosion haute pression et haute température, permettant de simuler des environnements corrosifs variés est dotée d’instrumentations de mesure en ligne.
Elle permet d’une part de tester la résistance à la corrosion de divers matériaux et d’autre part de comprendre l’origine des endommagements subis par les installations. CorRTEx souhaite ainsi développer de nouveaux outils et méthodes permettant de détecter plus précocement la corrosion pour réduire les risques associés et prévenir la corrosion des structures métalliques exposées à des milieux complexes.

À Mines Saint-Étienne, le consortium s’appuie sur les compétences et les activités des équipes du département Mécanique Physique et Interfaces du centre Sciences des matériaux et des structures, axées sur l’étude des effets de l’environnement sur la durabilité des matériaux de structure.

« Le projet lancé il y a 3 ans, aujourd’hui boucle opérationnelle, permettra notamment d’améliorer la durabilité des installations pétrolières et chimiques et de tester les nouveaux matériaux pour les énergies renouvelables (géothermie). »

Workshop ‘corrosion’ et inauguration de la boucle CorRTEx à Solaise le 3/10/2019

La boucle de corrosion présente sur Axel’One PPI est unique en région car elle permet de reproduire des conditions industrielles variées avec la possibilité de travailler à haute pression (jusqu’à 200 Bar), haute température (jusqu’à 350°C), sous flux et en présence de différentes solutions d’analyse en ligne. Elle permet de traiter les problématiques de corrosion et d’endommagement qui se rencontrent dans de nombreux environnements en lien avec l’énergie : captage, transport, stockage et valorisation du CO2, géothermie, production de pétrole et de gaz…

L’outil investi à hauteur de 500 000 € a été financé pour moitié par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et pour moitié par les membres du consortium.

Contact : Krzysztof Wolski, directeur du centre SMS
Lire le communiqué de presse


En photos

25 Oct. 2019

« Une partie des orateurs !  » La journée d’animation scientifique, basée sur les exposés des doctorants a permis des échanges riches pour (re)découvrir les activités de recherche du Laboratoire Georges Friedel (UMR CNRS 5307 – LGF Matériaux, Mécanique, Procédés) sur des sujets très variés. 

23 Oct. 2019

Lancement des Entrepreneuriales 2019 dans le cadre du Salon des entrepreneurs à Marseille : 25 élèves ISMIN, dont 7 porteurs de projet ont participé à la soirée de speed-dating pour constituer les équipes. Résultats dans quelques jours à suivre ici.