PANORAMINES

Le New Deal Biotech, la biotechnologie en Auvergne

NewTechBiotech

Partager ce contenu :

Si l’Auvergne se distingue par sa filière biotech d’excellence dans les domaines de la santé, la nutrition, la cosmétique, la chimie verte ou encore l’environnement, elle souhaite avant tout attirer les talents de ces secteurs, notamment grâce au « New Deal Biotech ». Cet appel à projets, lancé par la région, permet à des créateurs de développer leur startup dans des conditions optimales, au sein d’un territoire des plus dynamiques et novateurs. L’objectif est de les inciter à s’installer dans l’agglomération de Clermont-Ferrand.

Un environnement favorable aux biotechonologies

Pour rappel, les biotechnologies sont définies par le mariage de la science du vivant aux technologies comme l’informatique, la chimie ou la physique. On y retrouve des domaines d’activité phares comme la pharmacie, la cosmétique, l’agroalimentaire, la chimie verte, la nutrition ou encore l’environnement. Les entrepreneurs exerçant dans ces secteurs très dynamiques se voient offrir l’occasion de développer leur activité par le biais du New Deal Biotech.

En effet, ce dispositif, totalement unique en France, « permet de donner aux bio-entrepreneurs le temps et les moyens de se consacrer entièrement et en toute sérénité à leur projet dans un environnement dédié aux activités de biotechnologies », comme l’expliquent les organisateurs. Durant une année, les entrepreneurs auront accès à un environnement dédié aux biotechnologies, mais pas seulement.

Des projets scientifiques innovants

En effet, outre des laboratoires équipés et des bureaux permettant la poursuite de leurs recherches, d’environ 30 m², les lauréats de l’appel à projets New Deal Biotech percevront une dotation de 12 000 euros, et ils bénéficieront d’un accompagnement d’un an par l’incubateur Busi et le Biopôle Clermont-Limagne, qui compte pas moins d’une cinquantaine d’entreprises.

Le 21 février dernier, le Biopôle et ses partenaires ont ainsi remis les prix New Deal Biotech aux porteurs de 6 projets scientifiques innovants :

  • Une nouvelle gamme de produits phytosanitaires naturels,
  • Collecte des cheveux et extraction de kératine de grande qualité,
  • Une plateforme de médecine préventive grâce au microbiote intestinal,
  • Développer des parfums et de nouveaux ingrédients de parfumerie à partir de plantes d’Auvergne,
  • Production d’un nouveau système de dépollution de l’air avec des plantes,
  • Conception de nouveaux outils de diagnostic de contamination microbienne.

Les métiers de l’ingénierie de la santé ou de la valorisation énergétique vous intéressent ? Découvrez les formations proposées par les Mines Saint-Étienne, l’une des écoles d’ingénieurs les plus prestigieuses de France.

En photos

23 Mai. 2019

L’Institut Fayol organisait le 22 mai une rencontre destinée aux entreprises, industriels et acteurs socio-économiques sur la «Transformation numérique et économie circulaire : des leviers complémentaires pour innover»

21 Mai. 2019

14 élèves ISMIN ont participé au « Start-up week-end » Aix-Marseille du 17 au 19 mai avec un travail dense en équipes pluridisciplinaires : plusieurs d’entre eux sont sur le podium