PANORAMINES

Romain Quey est lauréat 2019 de la médaille de bronze du CNRS

Partager ce contenu :

L’École est très fière de compter son premier médaillé du CNRS ! Cette distinction qui couronne les travaux de recherche d’un jeune chercheur spécialiste de son domaine est une très belle reconnaissance des travaux de Romain Quey sur la déformation des matériaux polycristallins. C’est aussi une réussite remarquable pour l’IMT, Mines Saint-Étienne et le Laboratoire Georges Friedel, UMR CNRS 5307.


Romain Quey est chargé de recherche CNRS au Laboratoire Georges Friedel, unité mixte de recherche Mines Saint-Étienne / CNRS, UMR 5307 (Institut des Sciences de l’Ingénierie et des Systèmes, INSIS), dans l’équipe Physique et Mécanique pour la Métallurgie, département du centre Science des Matériaux et des Structures (SMS).

« Chaque année, l’attribution des médailles du CNRS célèbre les chercheurs  et agents qui contribuent de manière exceptionnelle au dynamisme et à la renommée de l’institution. La médaille de bronze récompense un premier travail consacrant un chercheur spécialiste de son domaine et membre d’un laboratoire du CNRS. »

Cette distinction couronne les trois activités phares de Romain Quey :
  • Ses recherches scientifiques sur la déformation des matériaux polycristallins, qui concernent à la fois l’observation 3D, la simulation numérique et la modélisation de l’évolution des microstructures polycristallines en grandes déformations.
  • La valorisation logicielle de ses recherches, via le logiciel de génération et de maillage de microstructures polycristallines Neper.
  • La recherche partenariale de haut niveau menée avec des équipes de chercheurs nationaux et internationaux, sur des thématiques allant de la rupture des roches au transport thermique dans les nanomatériaux.
« Cette distinction représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées », son parcours au sein de l’école l’atteste :
  • Romain Quey a obtenu à l’école un Master Recherche en sciences et génie des matériaux, puis a préparé sa thèse au centre SMS, intitulée « Suivi de microtextures dans l’aluminium en grande déformation à chaud » sous la direction de Julian Driver, et soutenue en 2009.
  • Après avoir effectué deux années de postdoctorat, dont une à Cornell University (Étas-Unis) et une au CEA Grenoble, il est recruté en 2011, en qualité de chargé de Recherche CNRS au Laboratoire Georges Friedel.
  • Il a reçu en 2015 le Prix Jean Mandel, décerné par l’École Polytechnique et Mines ParisTech, pour « ses travaux originaux sur l’évolution des microstructures polycristallines des métaux en grandes déformations ».
  • Il a également obtenu en 2015 un financement ANR jeune chercheur pour son projet  «3DPLASTICITY» (étude 3D de la plasticité dans les polycristaux déformés basée sur des expériences en diffraction et des simulations en plasticité cristalline).
  • Il est partenaire, depuis 2018, du projet européen ERC Advanced Grant « M4D, Materials in 4 dimensions ». Le projet traite du suivi et de l’analyse 3D de l’évolution de microstructures polycristallines lors de procédés d’élaboration conventionnels ou en fabrication additive.
  • Il est également directeur-adjoint du GDR « Recristallisation et croissance de grains » et a organisé les premières journées annuelles à l’école en juin 2018.

Nous lui adressons nos plus vives félicitations pour cette réussite et pour son parcours qui contribuent pleinement au rayonnement national et international de l’IMT, de l’École et du Laboratoire Georges Friedel.


En photos

1 Juil. 2019

La première pierre du futur parc EXPLORA a été posée par Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, Samy Kefi-Jérôme, vice-président de la région AURA, Guillaume Desbrosse,  directeur de la Rotonde et Gilles Artigues, premier adjoint de Saint-Étienne.
En savoir +

28 Juin. 2019

Félicitations aux 9 nouveaux labellisés BADGE – Management en entreprise (Bilan d’Aptitude Délivré par les Grandes Écoles) de la Conférence des Grandes Écoles délivré par Mines Saint-Étienne.
En savoir + sur cette formation