MINES Saint-Étienne

Mastère Spécialisé Management de la Transition Industrielle

« Compte‐​tenu de la fermeture exceptionnelle de notre établissement à compter du 17 mars jusqu’à nouvel ordre, tous les dossiers de candidatures doivent être adressés par voie numérique dûment complétés et annexés à l’adresse mail générique de la formation choisie. Merci de votre compréhension. »

Le rythme sou­te­nu des évo­lu­tions tech­no­lo­giques, éco­no­miques et sociales au niveau natio­nal et inter­na­tio­nal néces­site une proac­ti­vi­té des entre­prises per­met­tant de sai­sir les oppor­tu­ni­tés offertes par ces évo­lu­tions mais aus­si de prendre en compte les risques affé­rents.

Une tran­si­tion indus­trielle s’est ain­si déclen­chée par ce contexte évo­lu­tif de l’entreprise mar­qué notam­ment par une demande de plus en plus diver­si­fiée et des clients exi­geants, une prise de conscience accrue des dimen­sions envi­ron­ne­men­tale et sociale de l’entreprise, une avan­cée impor­tante en matière de numé­rique, et une concur­rence rude qui va au‐​delà de la guerre des prix.

Dans ce contexte, le mas­tère spé­cia­li­sé Management de la Transition Industrielle, à tra­vers une approche trans­ver­sale et mul­ti­dis­ci­pli­naire, vise à for­mer des ingé­nieurs capables de défi­nir et mettre en œuvre des stra­té­gies per­met­tant à l’entreprise de favo­ri­ser une orien­ta­tion client tout en repen­sant ses dimen­sions réseau de valeur et ter­ri­to­riale, amé­lio­rer sa per­for­mance en inté­grant le numé­rique et les nou­veaux modes de pro­duc­tion et d’assurer la prise en compte sys­té­ma­tique de ses dimen­sions sociales et envi­ron­ne­men­tales.

Khaled MEDINI
Responsable péda­go­gique du Mastère spé­cia­li­sé MTI

Contexte de création

Réussir la nou­velle révo­lu­tion indus­trielle est le défi d’avenir de nom­breuses ETI et PME fran­çaises dans le cadre de l’Alliance du futur lan­cé en avril 2015 par le Président de la République, Monsieur François Hollande.

Dans un contexte où les nou­velles tech­no­lo­gies, comme la fabri­ca­tion addi­tive ou l’internet indus­triel, bou­le­versent l’industrie en pro­fon­deur cette for­ma­tion a été conçue pour for­mer les ingé­nieurs capable d’entrainer le pro­ces­sus de tran­si­tion en accom­pa­gnant les entre­prises à pro­duire autre­ment, à gagner en réac­ti­vi­té et en com­pé­ti­ti­vi­té. De la concep­tion à la fin de vie en pas­sant par la pro­duc­tion et la logis­tique, sur l’ensemble de la chaine de valeur et en pre­nant en compte toutes les par­ties pre­nantes, les Managers de la Transition Industrielle sau­ront moder­ni­ser et trans­for­mer le modèle indus­triel et ain­si par­ti­ci­per à réaf­fir­mer la place de la France au meilleur rang mon­dial dans le sec­teur de l’industrie.

Jeune diplô­mé, vous avez une appé­tence pour le mana­ge­ment indus­triel, l’organisation et le pilo­tage de nou­veaux modes de pro­duc­tion, le numé­rique et les nou­velles tech­no­lo­gies, vous sou­hai­tez appro­fon­dir vos com­pé­tences et les cou­pler par une expé­rience signi­fi­ca­tive en entre­prise, le mas­tère spé­cia­li­sé répon­dra à vos attentes.

Étape 1 : Étude des dos­siers de jan­vier jusqu’au 22 sep­tembre

La pre­mière étape dans votre démarche consiste à télé­char­ger le dos­sier de can­di­da­ture et de le retour­ner dument com­plé­té avec ses annexes par voie pos­tale (avant le 22/​09). Pour être valide, le can­di­dat dépo­sant devra être titu­laire de l’un des niveaux de diplôme et/​ou expé­rience sui­vant :

  • un titre d’ingénieur géné­ra­liste ou de spé­cia­li­té (méca­nique, agroa­li­men­taire, chi­mie, etc.) ;
  • un Master 2 (génie indus­triel, mana­ge­ment) ;
  • un Master 1 tech­nique ou scien­ti­fique cou­plé à 3 années d’expérience pro­fes­sion­nelle dans une fonc­tion liée à la ges­tion de pro­duc­tion et/​ou sup­ply­chain mana­ge­ment.

Étape 2 : Entretiens indi­vi­duels de jan­vier jusqu’au 30 sep­tembre

Après étude et rece­va­bi­li­té du dos­sier de demande d’admission, l’étudiant devra moti­ver sa can­di­da­ture lors d’un entre­tien indi­vi­duel. A cette étape le jury valide l’adéquation entre le pro­jet de for­ma­tion et le pro­jet pro­fes­sion­nel.

Étape 3 : Le jury d’admissibilité

L’admissibilité d’un can­di­dat est condi­tion­née à la vali­da­tion des 2 pré­cé­dentes étapes, et au fait que l’étudiant a trou­vé une entre­prise par­te­naire qui assu­re­ra l’encadrement d’une thèse pro­fes­sion­nelle pen­dant une durée de 6 mois en alter­nance.

L’entreprise d’accueil, une nécessité

La for­ma­tion en Mastère Spécialisé Management de la Transition Industrielle repose sur une période de for­ma­tion et sur une expé­rience signi­fi­ca­tive en entre­prise. De ce fait, l’étudiant devra avoir trou­vé une entre­prise qui accepte de lui confier des mis­sions en lien avec la for­ma­tion et les com­pé­tences à acqué­rir et d’encadrer un pro­jet de thèse pro­fes­sion­nelle (la conven­tion de stage doit être signée au plus tard un mois après le pre­mier jour de la for­ma­tion, à défaut l’étudiant ne pour­rait pour­suivre sa for­ma­tion).

La for­ma­tion se déroule sur 2 semestres avec 354 heures répar­tis sur 6 Groupes Pédagogiques (GP), et un semestre dédié au stage ain­si qu’une thèse pro­fes­sion­nelle.

Groupes Pédagogiques (GP) et Unités Pédagogiques (UP)

GP 1 – Entreprise et son éco­sys­tème

  • UP 1.1 – Entreprise dans son éco­sys­tème
  • UP 1.2 – Paradigmes et enjeux de la tran­si­tion indus­trielle
  • UP 1.3 – Nouveaux modes de mana­ge­ment et de consom­ma­tion

GP 2 – Conception des sys­tèmes : nou­veaux modes de pro­duc­tion

  • UP 2.1 – Personnalisation de masse
  • UP 2.2 – Systèmes Produit‐​Service
  • UP 2.3 – Ingénierie Simultanée
  • UP 2.4 – Économie de l’ingénieur

GP 3 – Organisation et mana­ge­ment des sys­tèmes

  • UP 3.1 – Gestion de pro­duc­tion & SCM
  • UP 3.1 – Outils infor­ma­tiques pour le mana­ge­ment des opé­ra­tions
  • UP 3.1 – Performance glo­bale – Tableaux de bord
  • UP 3.4 – Modélisation et simu­la­tion des sys­tèmes indus­triels

GP 4 – Excellence opé­ra­tion­nelle

  • UP 4.1 – Management opé­ra­tion­nel
  • UP 4.2 – Performance et indi­ca­teurs opé­ra­tion­nels
  • UP 4.3 – Ergonomie et fac­teurs humains

GP 5 – Technologie et sys­tèmes d’information

  • UP 5.1 – Systèmes cyber‐​physiques
  • UP 5.2 – Interopérabilité des sys­tèmes d’information
  • UP 5.3 – Big Data pour la tran­si­tion indus­trielle
  • UP 5.4 – Sécurité et risques
  • UP 5.5 – Digitalisation – « Digital Twins, Mirror World »

GP 6 – Environnement et RSE

  • UP 6.1 – Approches régle­men­taires et nor­ma­tives
  • UP 6.2 – Analyse du Cycle de Vie (ACV)
  • UP 6.3 – Meilleures Techniques Disponibles (MTD)

La thèse pro­fes­sion­nelle est une recherche appli­quée à un pro­jet pro­fes­sion­nel en entre­prise qui béné­fi­cie d’un enca­dre­ment aca­dé­mique. Soutenu devant un jury, cet exer­cice per­met de struc­tu­rer la réflexion en appro­fon­dis­sant une pro­blé­ma­tique d’entreprise et de l’exposer en s’appuyant sur une argu­men­ta­tion claire et pré­cise. Point d’orgue de la for­ma­tion en Mastère Spécialisé, elle compte pour 30 cré­dits ECTS (75 au total) dans le pro­gramme.

Coût de la for­ma­tion et frais péda­go­giques :

  • 10 000 euros pris en charge par l’étudiant sous conven­tion de for­ma­tion ini­tiale avec stage.
  • 12 000 euros (HT) pris en charge par l’entreprise pour étu­diant sala­rié sous conven­tion de for­ma­tion conti­nue.

Je souhaite télécharger le dossier de candidature :

* : champs obligatoires.

Contacts

ms-mti@mines-stetienne.fr

Khaled Medini
Responsable péda­go­gique

Laurent Neuville
laurent.neuville@mines-stetienne.fr
Tél. : 04 77 42 00 49

Plaquette PDF

Modalité d’ins­crip­tion

Télécharger le dos­sier de can­di­da­ture

Pour toute demande en VAE contac­ter le res­pon­sable admi­nis­tra­tif.