PANORAMINES

« Une expérience à tester en apesanteur »

Partager ce contenu :

Le projet de 4 élèves ingénieurs ISMIN sur la mesure de masse en microgravité a été retenu par le Centre National d’Études Spatiales (CNES) : ils développeront un prototype permettant la mesure de précision de petits objets. Un projet d’études ambitieux mené désormais en partenariat industriel et développé au sein de l’espace prototypage du Campus.

Toutes nos félicitations pour cette première étape brillamment franchie !
L’objectif de l’appel à projet du CNES était d’imaginer une expérience à tester en apesanteur, lors d’un vol parabolique. Le projet de Baptiste Lefèvre, Mathieu Latournerie, Adèle Perdon et Baptiste Massardier, élèves ISMIN de 1ère année, a été retenu par le Centre National d’Études Spatiales. Ils sont invités à participer à une campagne de vols paraboliques en octobre 2019.

La problématique

« Tous les systèmes de balance dont nous disposons sont inutilisables en apesanteur. Les seules solutions embarquées dans la station spatiale internationale servent à la mesure de la masse des astronautes et non au travail scientifique de précision».
Il existe deux systèmes pour mesurer la masse des astronautes à bord de la station spatiale internationale : le premier fait osciller l’astronaute à peser ; le second le fait accélérer de façon linéaire. Ils ont décidé de développer un prototype pour proposer une solution de mesure fiable et précise

Le prototype 

Leur dispositif de mesure de masse se présente sous la forme d’une centrifugeuse. Un moteur met en rotation une boite qui contient l’objet à peser. Différents capteurs permettent de mesurer la vitesse, la force centrifuge et l’accélération.

Les partenaires 

Au-delà des échanges suivis avec le CNES dans le cadre de leur projet, nos élèves développent leur expérimentation au sein du projet ID-fab du Campus G Charpak Provence avec le soutien de Marc Hamand et Roger Delattre.
Ils bénéficient par ailleurs d’une expertise technique des ingénieurs de l’entreprise Novespace (filiale du CNES, organisatrice des campagnes de vols paraboliques), pour veiller à la conformité de l’expérience durant le vol avec les normes de sécurité en vigueur.
Ils ont également conclu un partenariat avec l’entreprise ST Microelectronics, qui fournit le matériel électronique nécessaire à la fabrication du prototype.

Nos étudiants partagent des compétences en mécanique, électronique et informatique et souhaitent se spécialiser dans le domaine spatial :

« Ce projet est pour nous une porte d’entrée vers ce secteur et nous sommes actuellement à la recherche de partenaires financiers pour le mener à bien ! »

Nous les suivrons dans cet ambitieux projet qui valorise la démarche pédagogique concrète, l’expertise R&D et la collaboration industrielle, pour répondre à un besoin technique existant. Nous leur adressons tous nos vœux de réussite.

Contacts pour l’équipe Projet : Baptiste Lefèvre, Marc Hamand


En photos

1 Juil. 2019

La première pierre du futur parc EXPLORA a été posée par Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, Samy Kefi-Jérôme, vice-président de la région AURA, Guillaume Desbrosse,  directeur de la Rotonde et Gilles Artigues, premier adjoint de Saint-Étienne.
En savoir +

28 Juin. 2019

Félicitations aux 9 nouveaux labellisés BADGE – Management en entreprise (Bilan d’Aptitude Délivré par les Grandes Écoles) de la Conférence des Grandes Écoles délivré par Mines Saint-Étienne.
En savoir + sur cette formation