PANORAMINES

Quatre questions à Thierry Chiche, parrain de nos futurs diplômés

Partager ce contenu :

Ingénieur Civil des Mines de Saint-Étienne promotion 1989, diplômé de l’Institut Français du Pétrole, aujourd’hui Président exécutif de ELSAN, leader français de l’hospitalisation privée, Thierry Chiche nous fait l’honneur de parrainer la remise des diplômes du 16 février prochain. Découvrez son parcours et les messages qu’il souhaite délivrer aux futurs diplômés au premier rang desquels la responsabilité, le sens qu’ils donneront à leur carrière et les valeurs qu’ils transmettront.

Thierry Chiche a débuté sa carrière en usine chez Renault en Slovénie puis à Flins dans des fonctions logistiques puis de management de production. Son parcours industriel s’est poursuivi au sein de Michelin en tant que chef de fabrication, directeur d’usine puis directeur industriel Europe. Il a ensuite occupé des fonctions de direction générale et de membre du Comité exécutif au sein du groupe.

Après 20 ans chez Michelin, Thierry Chiche a créé début 2017 une start-up digitale, LOTANA Tech, qui développe My Anatol, un assistant personnel digital. Depuis fin 2017, il est Président exécutif d’ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France qui couvre l’ensemble de l’offre de soins et fort de 23 000 collaborateurs.

Pourquoi avez-vous accepté d’être parrain ?

C’est avant tout un grand honneur et une reconnaissance de la part de cette grande école qui m’a formé. C’est aussi une proposition qui «oblige» dans le sens où la diplomation est un moment inoubliable dans le parcours d’un ingénieur, l’aboutissement d’un cursus, le passage à la vie professionnelle. Je garde d’ailleurs un souvenir ému de ma propre remise de diplôme, parrainée par Raymond H. Lévy, le PDG de Renault à l’époque.
En tant que parrain, je me sens donc responsable de transmettre et partager en de brefs instants des expériences utiles, de pistes de réflexions, quelques recommandations.

Justement, quels messages souhaitez-vous leur délivrer ? 

« Le monde vous appartient et rien n’est impossible ! « . Ce diplôme d’ingénieur civil des Mines offre de multiples possibilités mais il faut garder l’ambition de s’en saisir. Dans cette promotion, certains pourront devenir Président(e) d’un grand groupe, Entrepreneur, Maire, Prix Nobel… Je rêve que cette promotion regorge de personnalités exceptionnelles.
Il leur faudra aussi bientôt comprendre à quoi ils souhaitent consacrer leur volonté, leur énergie : pour quoi faire ? Se poser la question des réalisations dont ils souhaitent émailler leur vie professionnelle, réalisations en cohérence avec leurs valeurs personnelles.

Ce diplôme, représente aussi une grande responsabilité, un devoir. Devoir de reconnaissance envers leurs familles, leur environnement. Devoir de reconnaissance pour la Nation et la société qui leur a donné le privilège de pouvoir réaliser de si belles études. Il leur faudra donc être prêt à rendre, à servir, après avoir été servis. Ma recommandation sera de toujours faire preuve d’humilité, qui avec la ténacité sont les caractéristiques les plus répandues chez les grands leaders.

Pouvez-vous nous rappeler votre parcours professionnel et quel regard portez-vous sur celui-ci aujourd’hui ?

J’ai passé les dix premières années de ma vie professionnelle en usine. J’ai tenu à débuter comme ouvrier sur une chaîne de montage puis j’y ai appris le management, avec humilité. Dans une usine, les diplômes ne sont pas aussi importants que le respect de la parole donnée, le respect des autres, l’empathie… Beaucoup de valeurs qui ne s’apprennent pas en école d’ingénieur. Ces expériences ont énormément influencé ma carrière et m’ont permis d’atteindre des responsabilités auxquelles je n’aurais jamais même rêvé.

Dans une seconde phase, en tant que directeur d’usine, directeur industriel, j’ai consolidé mon expérience et pris des risques pour transformer les organisations. Pas de leadership sans prise de risque. J’ai toujours également cherché à apprendre. Chacun d’entre nous est le premier responsable de son développement personnel et cela suppose une grande discipline tout au long de sa vie.

Depuis presque 10 ans, j’occupe des postes de direction générale et de présidence, chez Michelin puis chez ELSAN, leader français de l’hospitalisation privée.

Pour conclure, un mot sur l’entrepreneuriat ?

Je suis issu d’une famille d’entrepreneurs, j’ai toujours admiré mon grand-père qui n’a pas eu la chance de faire des études mais qui a créé plusieurs entreprises tout au long d’une vie pourtant difficile.
Chaque fois que j’ai voulu me lancer, j’ai reçu des promotions que je ne pouvais refuser, jusqu’au jour où j’ai franchi le pas en renonçant au poste de membre du comité exécutif de Michelin pour créer ma start-up, My Anatol, désormais hébergée à Station F à Paris.
Je suis aussi président-actionnaire d’ELSAN, ma deuxième aventure entrepreneuriale.


 

La remise des diplômes aux Ingénieurs Civils des Mines, promotion 2015, docteurs et Mastères Spécialisés 2018, se déroulera samedi 16 février à partir de 15h au centre de congrès de Saint-Étienne.


 

En photos

1 Juil. 2019

La première pierre du futur parc EXPLORA a été posée par Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, Samy Kefi-Jérôme, vice-président de la région AURA, Guillaume Desbrosse,  directeur de la Rotonde et Gilles Artigues, premier adjoint de Saint-Étienne.
En savoir +

28 Juin. 2019

Félicitations aux 9 nouveaux labellisés BADGE – Management en entreprise (Bilan d’Aptitude Délivré par les Grandes Écoles) de la Conférence des Grandes Écoles délivré par Mines Saint-Étienne.
En savoir + sur cette formation