PANORAMINES

Justine Montagne, tout feu tout flamme

Cette étudiante en 2e année du cursus Fusion a eu le privilège de porter la flamme olympique lors de son passage à Saint-Étienne le samedi 22 juin. Une expérience mémorable pour la future ingénieure de 22 ans.

La pluie n’a pas douché son enthousiasme ni altéré son sourire.

Samedi 22 juin, peu après 18h, Justine Montagne a effectué son relais sous le regard admiratif de plusieurs élèves en uniforme de Mines Saint-Étienne et de badauds portés par l’événement.

Partie de la place du Peuple, Justine a rejoint la place Dorian voisine en trottinant. Ces quelque centaines de mètres parcourus la torche à la main resteront gravés dans sa mémoire : « C’était impressionnant et même un peu intimidant. J’avais peur de mal faire, de ne pas transmettre la torche de la bonne main au relayeur suivant ou simplement de glisser sur le sol humide à cause de la pluie. Au final, tout s’est bien passé. Je n’oublierai jamais ce moment. Je suis consciente d’être privilégiée. »

Avant de circuler dans les rues de l’agglomération stéphanoise et d’embraser le stade Geoffroy Guichard en fin de journée, la flamme olympique avait débuté son périple ligérien à Roanne puis à Charlieu, avant de passer par Montbrison et Feurs à la mi-journée et faire un crochet par Saint-Chamond et Firminy.

8,2 km ont finalement été parcourus par la flamme lors de son parcours à Saint-Étienne.

Texte : Nicolas Guillaume – Photo : Lucas Cortes