PANORAMINES

Deux projets sur la fabrication additive labellisés par l’Académie Franco-Allemande

Partager ce contenu :

Le comité de pilotage de l’Académie franco-allemande pour l’Industrie du Futur, réuni le 22 octobre 2019, a confirmé la sélection de deux projets pour la phase 2 de maturation : « ADAM » et « RDS Production », portés par Mines Saint-Étienne avec des équipes scientifiques de l’IMT et de la TUM.

Ces projets avaient été retenus en octobre 2018 pour la phase 1, à l’issue d’un appel à projets lancé par l’Académie franco-allemande, ils sont reconduits pour la phase 2 de maturation. Chaque projet recevra un financement de 100k€ de l’IMT (pour un budget global de 200k€). 

Alloy Design for Additive Manufacturing (ADAM)

Ce projet porte sur la fabrication additive, en particulier par fusion laser (LBM, Laser Beam Melting). Il s’agit d’optimiser le choix de la composition de l’alliage utilisé pour ce procédé de fabrication additive de manière à limiter les défauts et à optimiser les caractéristiques mécaniques du produit final. Le projet consiste à effectuer des essais d’impression 3D de nouveaux alliages à base d’aluminium destinés à des applications aéronautiques. L’idée est de mélanger des poudres de métaux, puis de faire des tests de fusion laser pour voir le comportement du métal fondu, et en déduire de nouvelles compositions d’alliages.
Il est mené avec les partenaires académiques : Centre SMS, Mines Saint-Étienne (Christophe Desrayaud, Anna Fraczkiewicz, Julien Favre), Institut IWB de la Technische Universität München, TUM, Institute for Machine Tools and Industrial Management (Andreas Bachmann) ; et les partenaires industriels : Constellium et Thalès (France), Airbus, Scanlab, Linde, Aircraft Philipp (Allemagne, Munich).
Contact : Julien Favre.


Modeling and decision-making platform for Reconfigurable, Servitized Production systems Digitalized (RDS-Production)

Dans ce projet, la recherche vise à développer des méthodes de conception de systèmes de production reconfigurables, en s’appuyant sur la modélisation de composants et de logiciels interopérables (par jumeaux numériques), sur des techniques d’IA et de recherche opérationnelle pour assister la prise de décision dans les reconfigurations, sur des approches de cycle de vie serviciels des équipements d’un système de production, et enfin sur des méthodes de décision multi-critères.
Ce projet est mené avec les partenaires de la TUM, Technische Universität München, IMT Atlantique, et Mines Saint-Étienne.
Contact : Xavier Delorme, Xavier Boucher, Institut Fayol et Alexandre Dolgui, Dépt Automatique productique Informatique, IMT Atlantique


En photos

17 Mar. 2020

Fin de chantier pour le Château Laurin, futur espace dédié à l’innovation et l’entrepreneuriat sur le Campus G. Charpak Provence @Mines Saint-Étienne !

16 Mar. 2020

L’École a eu le plaisir d’accueillir Mme Pascale Braconnot, directrice de recherche au CEA et membre du Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement pour une conférence « Développement durable et responsabilité sociétale » auprès de nos étudiants.