MINES Saint-Étienne

Marc Palazo

Alumni ICM - août 2018

Pouvez-vous nous expliquer votre parcours professionnel en quelques mots ?

Après avoir été diplômé de l’École nationale supérieure des Mines j'ai passé un mastère spécialisé à l’école (Management des grands programmes et projets) avec une orientation internationale. J'ai effectué ma première expérience professionnelle à l’international en Ukraine auprès du ministère des affaires étrangères. J'ai intégré ensuite Smile en 2000 en étant successivement chef de projet, directeur de projets, directeur commercial et enfin CEO/président de Smile depuis 2007. Sous ma présidence le groupe s'est profondément transformé en passant de 100 à 1250 salariés aujourd’hui. Nous comptons atteindre 100M€ de revenus en 2018. Smile est le leader européen de la transformation digitale ouverte et de l’intégration de solutions open source et présent dans 9 pays. Je suis par ailleurs un membre actif de l’écosystème IT et open source en particulier : Administrateur du Syntec Numérique et président du comité Open Source, Membre du Board de Sensiolabs (créateur de Symfony) et membre du Board de la société Akeneo (PIM).

Qu’est-ce que Mines Saint-Etienne vous a apporté sur le plan de votre projet professionnel ?

L'école des Mines m'a apporté plusieurs choses capitales. Tout d'abord son renom. Les Mines Saint-Étienne est une école connue et reconnue dans le monde des entreprises qui donne une crédibilité d'un point de vu professionnel. Par ailleurs l’école des Mines est une école généraliste permettant de construire son bagage "technique" au fur et à mesure en fonction des options choisies. Par ailleurs la sélection des élèves entrant à l'école est pour moi importante. Nous étions des promotions relativement restreintes (110 personnes) et tous avions un parcours de bon niveau. Cela permet de se challenger au quotidien. Enfin les conditions de travail sont d’un très bon niveau : les locaux, le matériel, les professeurs et intervenants étaient très bien.

Quel a été votre meilleur moment à Mines Saint-Étienne ?

Il y a pas mal de bons moments à la fois studieux et festifs : le mot du président à notre arrivée, les galas, les soirées, la remise des diplômes. Si je ne devais en retenir qu'un ce serait la remise des diplômes.

Que pouvez-vous nous dire de la mobilité à l’étranger au sein de Mines Saint-Étienne ?

À l’époque (et oui 1996-1999…) la mobilité à l’étranger n’était pas très développée aux Mines. Il y avait des échanges avec quelques écoles étrangères pour faire sa troisième année à l’étranger mais pas forcément dans le domaine de l’option que j’avais choisie (informatique). C’est d’ailleurs une des raisons qui m’ont poussé à faire un 3ᵉ cycle après mon diplôme afin de rajouter cette composante à mon parcours. Je sais que depuis c’est quelque chose qui s’est bien développé et c’est très bien.

Pouvez-vous définir votre vision en quelques mots de l’association des anciens élèves ?

L’association pour moi a un triple rôle : le premier est de créer un réseau entre anciens qui permet d'être aidé/appuyé au cours de son parcours professionnel. Le deuxième point concerne le rayonnement de l'école. En fédérant les forces vives et au travers ses actions elle permet à l'école de rayonner et de maintenir son aura. Enfin un des points importants, l'association vient en aide aux mineurs en difficulté (accident de la vie, problème professionnel...).

#Exigeant

#Généraliste

#Histoire

#Prestige