skip to Main Content

L’INGÉNIEUR ISMIN

Un profil original plébiscité par les recruteurs

L’ingénieur ISMIN est fondamentalement un créateur et porteur de solutions innovantes et durables en nouvelles technologies à base de numérique.

Il possède une vision globale et une maîtrise accomplie des systèmes embarqués grâce à une large culture scientifique, une double compétence en micro-électronique et informatique et l’alliance de solides capacités conceptuelles et opérationnelles.

Les ingénieurs ISMIN sont très recherchés par les entreprises pour la pertinence de leur profil transverse et pour leur potentiel d’évolution.

  • Leur savoir être et leur capacité d’influence en réseaux leur permettent d’être des managers agiles de projets collaboratifs très appréciés.
  • La pédagogie du cursus fondée sur l’initiative et l’autonomie, leur confère de très fortes facultés d’adaptation, de réactivité et de proactivité. Autant de qualités indispensables pour faire face à l’accélération des ruptures sur des marchés High Tech en recomposition permanente.
  • Profondément ouverts sur la diversité du monde, les ingénieurs ISMIN sont des femmes et des hommes curieux et inventifs, tout en étant particulièrement conscients de leurs responsabilités et de la nécessité de rendre compte de leur action au niveau sociétal. Leur capacité à faire preuve d’analyse et de jugement critiques est l’un de leurs atouts reconnus.
  • Leur pratique éprouvée de l’interculturalité et de l’international les rend particulièrement aptes à opérer dans des secteurs d’activité où le terrain de jeu est planétaire.

DES DéBOUCHéS RICHES ET VARIéS

Les métiers
dans différents secteurs high-tech
Témoignage
« La formation, les expériences dans les associations de l’École, à l’international et mon double diplôme Master Recherche m’ont permis de savoir exactement ce que je souhaitais faire comme métier. L’École m’aura appris qu’être ingénieur ISMIN, c’est être polyvalent, curieux et avoir une grande capacité d’adaptation. Les relations qui se créent entre les élèves perdurent après l’obtention du diplôme. Chaque fois que j’en ai l’occasion, je rencontre des anciens élèves. L’équipe d’encadrement a une volonté omniprésente d’aider les élèves à se développer, à s’exprimer, créer et s’engager  ! »
Nora Bennani
Promotion 2010,
Business Manager chez Eolen SSII pour les secteurs de l’automobile, les télécoms et le tertiaire

Une pédagogie immersive et interactive

Apprendre en se préparant à son futur environnement de travail

 Le secteur des nouvelles technologies présente des caractéristiques très particulières :
mode projet collaboratif, travail en réseaux ouverts, leadership par l’influence, approche design thinking, forte empathie client, esprit de « makers » capables de créer et prototyper rapidement…

  • C’est pourquoi, Mines Saint-Étienne a fait le choix structurant d’une pédagogie immersive, c’est-à-dire qui soit le reflet des futures pratiques professionnelles grâce à un terrain de jeu particulièrement propice.
  • Créé en 2008, le Campus Georges Charpak Provence forme un écosystème unique concentrant sur un même lieu, en interaction permanente, étudiants, enseignants-chercheurs, start-ups et entreprises leaders telles ST-Microelectronics ou Thalès Digital Identity and Security, au service de la recherche, de l’innovation et de l’entrepreneuriat.

Les axes directeurs pédagogiques

Ouverture au monde professionnel

À travers leur projet de professionnalisation, les élèves-ingénieurs bénéficient de l’appui logistique et des conseils de l’équipe pédagogique et des enseignants-chercheurs.

année 1
Stage découverte de l’entreprise.

Ce stage d’un mois permet la découverte de l’organisation d’une entreprise.

année 2
Projet industriel

Le projet industriel est l’une des originalités du cursus. Il est conduit par groupe de 3 ou 4 élèves pendant 4 mois à temps plein dans les locaux de l’école. Il consiste en la réalisation d’un prototype ou d’une maquette hardware ou software en réponse à un cahier des charges négocié avec une entreprise partenaire.

année 3
Stage de fin d’études

D’une durée de 6 mois, il se situe en fin de cursus. Ce stage prend la forme d’un projet d’ingénieur en entreprise et est axé sur un développement de type “bureau d’études” : réalisation d’un logiciel, d’un prototype de carte électronique, étude et déploiement d’un système d’information… Il peut être réalisé dans une entreprise (grand groupe, PME ou start-up) ou un laboratoire de recherche et peut se situer en France ou à l’étranger.

Exemples de projets industriels

Thermomètre acoustique différentiel

CEA-TECH/Systèmes Embarqués

Système de géolocalisation portatif pour le suivi des espèces et la gestion des ressources

LIRMM/biodiversité

Périphérique Bluetooth pour l’authentification sécurisée

sur iOS et Android NEOWAVE/Sécurité

Réseau maillé de smartphones via UltraSon

Light4Event/ Spectacle vivant

Vision par ordinateur pour la métrologie du trafic

CEREMA/Sécurité routière

Créateur de sondages dynamiques

ViaXoft/CRM

Témoignage
« Le projet industriel est une étape phare de la formation, très enrichissant à la fois sur le plan technique mais aussi sur le plan humain. Réalisé en équipe, il permet de mettre en pratique les connaissances que nous avons acquises. Nous participons activement à toutes les étapes de la réalisation d’un projet, depuis sa mise en place jusqu’au rendu final, un atout essentiel lors du recrutement. »
Sophie Kipfer
Promotion 2015

Un environnement propice à la recherche, à l’innovation et à l’entrepreneuriat

Les quatre départements de recherche du CMP
regroupent une cinquantaine de chercheurs :
> Conception et test de circuits intégrés sécurisés,
> Électronique sur support flexible, électronique imprimée,
> Microélectronique pour la fabrication et la logistique,
> Bio-interfaces, bio-capteurs, bio-systèmes.

Le centre est un acteur de premier plan du pôle de compétitivité mondial «Solutions Communicantes Sécurisées» et a reçu le soutien du CEA-Tech.

La recherche au cœur du Campus
G. Charpak Provence
L’École des Mines de Saint-Étienne développe un enseignement de haut niveau. Le Centre Microélectronique de Provence (CMP) est l’un des 5 centres de recherche et de formation de l’École.

« Avec du recul, je m’aperçois que le cursus ISMIN m’a apporté une vision pertinente du monde : réflexion sur l’innovation, intégration des dernières technologies dans le monde industriel, incitation à la création d’entreprise… Les possibilités offertes sont enrichissantes et recherchées par les entreprises. Maintenant doctorant en bioélectronique pour un labo de l’École des Mines et une start-up, ma formation me permet d’étudier de la haute technologie tout en étant capable de comprendre les besoins et spécificités de la mise sur le marché de nouveaux produits »
Thomas Lonjaret

Promotion 2013,
en PhD au département BEL du CMP

MicroPackS

Installée au sein même des locaux de l’École, MicroPackS est la première structure R&D nationale en matière d’assemblage de micro et nanotechnologies intégrant des préoccupations sécuritaires.
Elle est dotée de moyens scientifiques et techniques de haut niveau ouverts à la mutualisation publique/privée : équipements de 8 millions d’euros sur 600 m2 de salle blanche. Les enseignants-chercheurs interviennent en cours, en TD, lors des projets industriels et auprès des entreprises hébergées dans l’espace partenarial du campus.

TEAM@Mines
Saint-Étienne

Soutien à la création d’entreprise

Dès sa création, le Campus Georges Charpak Provence s’est doté d’un dispositif d’accompagnement de start-up innovantes en lien avec les activités du Centre Microélectronique de Provence ; TEAM@Mines Saint-Étienne est l’un des incubateurs Technologique du réseau WeTechUp de l’Institut Mines-Télécom.

Les élèves-ingénieurs ISMIN bénéficient d’un programme de sensibilisation à l’entrepreneuriat dont la présence de créateur d’entreprise sur le campus est un élément important. Ceux d’entre eux qui souhaiteraient déployer un projet, avant même la fin de leur cursus, peuvent être accompagnés et profiter de cet écosystème en intégrant le dispositif. Les entrepreneurs participent également à la formation en intervenant dans les cours, les séminaires et en proposant des stages ou projets ; de nombreuses preuves de concept pour ces start-up sont étudiées par les étudiants dans le cadre de projets ou d’étude de cas et déployées lors de stages de fin d’étude.
À ce jour, le dispositif TEAM@Mines Saint-Étienne accompagne 16 projets dont 10 sur le Campus GCP. 

Depuis sa création en 2004, 33 start-up sont entrées dans le dispositif TEAM@MINES Saint-Étienne
0 %
Taux de création
0 %
Taux de survie à 3 ans
0 %
Taux de survie à 5 ans
0 %
Projets d’élèves
Témoignage
« J’ai pu non seulement acquérir des aptitudes en ingénierie générale (comme la conduite et gestion de projet ou la sensibilisation aux questions de propriété industrielle par exemple) mais surtout des connaissances spécifiques, diversifiées et avancées, notamment en ingénierie des systèmes embarqués. C’est ce bagage que j’ai pu immédiatement utiliser et valoriser lors de mon entrée dans le monde industriel et plus particulièrement dans les domaines de la High-Tech. »
Mathieu Oliveri
Promotion 2005,
Directeur technique de Terradonna start-up accueillie au sein de la TEAM@Mines Saint-Étienne

Quelques exemples de start-up hébergées

SWAP

Développement des solutions connectées pour l’accompagnement des malades d’Alzheimer et pathologies associées

Selerys

Selerys conçoit et commercialise des solutions intelligentes pour prédire précisément les risques météorologiques.

Panaxium

concevoir et  fabriquer des composants électroniques pour l’industrie biomédicale.

@Health

Objets connectés pour la santé

Novathings
Automatiser la sauvegarde des données personnelles
So-Buzz

Social-média – éditeur de solutions numérique pour les réseaux sociaux.

Sportbak

Outil de tracking innovant pour le sportif amateur

mais aussi...

Agrove, Movin'smart, Techmoled...

international

Les élèves-ingénieurs du cycle ISMIN se préparent à travailler dans un environnement multiculturel

Une expérience longue d’un semestre à l’international…

  • Un stage en semestre 08 en entreprise
    à la place du projet industriel
  • Une période académique en semestre 09 dans l’une des universités partenaires
  • Un stage de fin d’études en semestre 10 dans une entreprise internationale

Un apprentissage personnalisé de l’anglais

Les élèves sont répartis dans des groupes de niveaux de taille réduite pour faciliter la pratique et les progrès. De plus, ils ont accès tous les 15 jours à un tutorat d’une demie-heure en binôme.

Deuxième langue obligatoire

Elle est proposée parmi l’allemand, l’espagnol,
le chinois, le japonais ou le portugais.
Au besoin, des groupes de niveaux sont mis en place.

Témoignage
« Passionnée depuis toujours par l’aéronautique, j’ai choisi le cycle ISMIN de l’École des Mines de Saint-Étienne dans le but de suivre la spécialité Ingénierie des Systèmes Embarqués (ISE) qui était proposée en 3e année. Une fois diplômée, en 2012, et après un stage de fin d’études qui m’a conduite aux États-Unis, j’ai choisi de compléter ma formation dans les systèmes avioniques en m’inscrivant à un Mastère Spécialisé technique à l’ENAC. Sortie de ce mastère fin 2013, je suis aujourd’hui en mission chez Airbus pour participer aux campagnes de tests des équipements destinés aux avions en opération. En parallèle, je m’investis dans l’association des anciens et continue à prendre part à la vie de l’école. Fière de mon parcours, je ne regrette aucun de mes choix et j’ai hâte de vivre la suite ! »
Sophie Laperche
Promotion 2012,
Airbus

Les débouchés

 Le cursus ISMIN est intégré à l’un des plus grands réseaux d’ingénieurs en France : l’Institut Mines-Télécom qui regroupe 12 300 étudiants et diplôme 8% des ingénieurs en France tous les ans.

0, 0 mois
Durée moyenne pour trouver un 1er emploi
0 %
travaillent dans un contexte international
0 %
poursuivent leurs études en thèse de doctorat
0 k€
salaire annuel moyen pour la promotion sortie en 2018
0 k€
après 5 ans d’expérience

enquête emploi 2019

Quelques entreprises qui recrutent les ingénieurs ISMIN :

  • Airbus Helicopters,
  • Accenture,
  • Hewlett Packard,
  • Amadeus,
  • Thalès Securité,
  • Sopra Group,
  • Capgemini,
  • Thalès
  • Communication,
  • ST-Microelectronics,
  • MBDA (groupe Airbus),
  • Wavestone…

parcours professionnel
des diplômés

Enquête insertion à 6 mois diplômés 2020

Secteurs d’activité
Transports 28%
Informatique, com 26%
Conseil 23%
Elec., télécom 13%
Santé, luxe 3%
Fonction principale
Informatique, SI 33%
R & D 27%
Audit, conseil 12%
Elec-microélec, ingénierie 9%
Supply chain 6%
Support production 3%
Technico-commercial, marketing 3%
Projets, affaires 3%

Pays de résidence

Localisation en France

Back To Top