Faits marquants 2016

Colloque IMT « Matériaux : réalités et nouvelles frontières »

Le centre SMS a for­te­ment contri­bué à la réus­site du 6ème col­loque de l’Institut Mines‐​Télécom « Matériaux : réa­li­tés et nou­velles fron­tières » : les 30 et 31 mars à Paris, avec 3 pré­sen­ta­tions orales, l’animation d’une ses­sion et 5 pos­ters ; des spé­ci­fi­ci­tés du centre au niveau de l’IMT ont été mises en avant avec l’accent sur les modé­li­sa­tions et les simu­la­tions numé­riques de pro­cé­dés d’élaboration et de carac­té­ris­tiques finales d’alliages métal­liques, de com­po­sites et de verres, ce qui ouvre des nom­breuses voies de col­la­bo­ra­tion avec d’autres Ecoles des Mines et des Télécoms : http://www.canalc2.tv/video/13835.

« Métallurgie, quel avenir ! » – premier colloque du Réseau National de Métallurgie

Organisé dans le cadre du bicen­te­naire à l’EMSE, ce col­loque a accueilli 200 par­ti­ci­pants assi­dus ; un très haut niveau des pré­sen­ta­tions et des dis­cus­sions ; thé­ma­tiques diver­si­fiées avec des « tables rondes » appli­ca­tives très for­ma­trices ; pré­sence de presque tous les acteurs natio­naux du domaine de métal­lur­gie (uni­ver­si­taires et indus­triels). En termes d’i­mage de l’Ecole et de la recherche qui y est menée, ce col­loque fera date dans la com­mu­nau­té natio­nale pour de longues années : c’est ici que « les col­loques du Réseau National de Métallurgie » auront pris nais­sance en 2016. C’est aus­si la capa­ci­té de mobi­li­sa­tion et d’ef­fort col­lec­tif, sus­ci­tée par Anna Fraczkiewicz – direc­trice du labo­ra­toire Georges Friedel et coor­di­na­trice de ce col­loque, qui font la spé­ci­fi­ci­té et la force de notre Ecole !

Inauguration de la Fédération de recherche CNRS Ingé‐​Lyse

Le centre SMS, via le Laboratoire Georges Friedel, a été moteur de la struc­tu­ra­tion régio­nale de la recherche fon­da­men­tale et trans­dis­ci­pli­naire au ser­vice des grands enjeux tech­no­lo­giques, éco­no­miques et socié­taux dans le domaine de l’ingénierie, ce qui a conduit à l’inauguration, le 20 octobre 2016, de la Fédération de Recherche CNRS IngeLySE : Ingénierie Lyon ‑Saint Etienne ; elle est co‐​animée par prof. Sylvain Drapier, le direc­teur adjoint de ce pôle unique en France regrou­pant plus de 2000 per­sonnes issues de 23 labo­ra­toires de recherche en sciences de l’ingénierie.

1er prix du concours Lyon Start‐​Up 2016

La toute nou­velle start‐​up « Opti’Waves » por­tée par Pauline Chanin‐​Lambert et Sébastien Saunier, centre SMS, vient de rem­por­ter le 1er prix du concours de pro­jets inno­vants Lyon Start‐​Up 2016, remis par Solvay et Sanofi. Première place par­mi les 150 pré­ten­dants ! Ce prix pres­ti­gieux ain­si que l’accompagnement par le centre et par l’Ecole leur per­mettent de déve­lop­per un nou­veau pro­cé­dé de cuis­son inno­vant pour la fabri­ca­tion de pro­thèses den­taires en céra­miques, basé sur une tech­no­lo­gie de rup­ture : la cuis­son par micro‐​ondes.

Prix du meilleur post‐​doc étranger de l’Université de Lyon

Gergely Molnar, post‐​doctorant à l’EMSE au centre SMS de Juin 2015 à Mai 2016, est lau­réat du prix du meilleur post‐​doc étran­ger de l’Université de Lyon. Il a tra­vaillé dans le cadre du pro­jet ANR MultiSil sur l’écoulement plas­tique des verres sili­ca­tés. Il a aupa­ra­vant effec­tué un pre­mier Post‐​Doc à l’Université de Lyon. Une belle réus­site dans cette période de rap­pro­che­ment entre Lyon et Saint‐​Etienne.

Lancement d’un réseau régional d’expertise en corrosion : CorRTEx

Quatre orga­nismes implan­tés en région Auvergne – Rhône‐​Alpes : l’Ecole des Mines de Saint‐​Etienne (centres SMS et SPIN), l’INSA de Lyon (Laboratoire Mateis), l’Institut Français du Pétrole – Energies Nouvelles et l’Institut de la Corrosion ont lan­cé, à l’occasion du congrès inter­na­tio­nal Eurocorr2016, un réseau col­la­bo­ra­tif dédié à l’étude du com­por­te­ment des maté­riaux métal­liques sous sol­li­ci­ta­tions extrêmes, dans les domaines de l’exploration, du raf­fi­nage et de la chi­mie, sous le nom de CorRTEx – Corrosion Research, Technology and Expertise.

Poste d’1 an de Guest Researcher au NIST aux Etats‐​Unis

Renée Charrière, une EC du centre SMS, accep­tée pour une période de 12 mois : mi‐​2016 – mi‐​2017 comme Guest Researcher au NIST, va contri­buer au déve­lop­pe­ment de nou­veaux algo­rithmes d’exploitation des mesures optiques sur les ins­tru­ments par­mi les plus avan­cés au monde. En même temps, son pro­jet d’un banc optique dépo­sé dans le cadre de l’appel « Instrumentation aux Limites » a été accep­té, ce qui ouvre des nou­velles pers­pec­tive dans le domaine de ren­du visuel et de manière plus géné­rale celui de la concep­tion de sur­faces fonc­tion­nelles ‘aug­men­tées’, tout en tenant compte de la per­cep­tion psy­cho­sen­so­rielle.

Bilan de première année de la Chaire Hexcel

Les 15 et 16 novembre se sont tenus des réunions et expo­sés liés au bilan annuel des acti­vi­tés de la Chaire Hexcel qui, en pré­sence de repré­sen­tants d’Hexcel, d’Airbus, de Safran, de nom­breux EC du centre et des étu­diants de deux Masters recherche, ont per­mis de mon­trer une belle dyna­mique, avec un post‐​doc et trois thèses lan­cés, dans cette acti­vi­té de simu­la­tion de pro­cé­dés d’élaboration des com­po­sites pour l’industrie de l’aéronautique.