PANORAMINES

Faire le choix d’une mobilité industrielle

Partager ce contenu :

Les mobilités industrielles sont encouragées par Mines Saint-Étienne et permettent dans une logique d’apprentissage personnel d’acquérir une expérience en entreprise. Opportunités motivées et perspective de collaborations pérennes : retour d’expériences de deux enseignants-chercheurs.


Yann Gavet, centre SPIN, a effectué sa mobilité au sein de Thalès Angénieux à Saint Héand, du 1er juin au 30 septembre 2017.
Il a travaillé sur la numérisation d’un système de réalité augmentée fonctionnant en temps réel sur un système embarqué à basse consommation. Ces développements ont permis d’orienter les choix technologiques du groupe et de faire gagner un temps précieux sur l’avancée du projet.

“Le choix de travailler 4 mois à 80 % de temps dans l’entreprise a permis une forte implication et une immersion très bénéfique au sein des équipes.”

L’expertise en traitement d’images de Yann Gavet alliée au savoir-faire en optique et électronique embarquée de Thalès Angénieux ont démontré l’intérêt de poursuivre des collaborations scientifiques et académiques.

Retour immédiat : un stage de master a été réalisé par un élève ICM et trois projets industriels ont été proposés autour de ces thématiques (dont un projet de recherche en cours).
D’autres formes de collaboration sont initiées et étendues aux élèves ingénieurs spécialisés en microélectronique (ISMIN), rendez-vous est pris sur le Campus G Charpak Provence et avec les enseignants-chercheurs des centres de l’école pour des échanges techniques.


Jenny Faucheu, centre SMS, a choisi une mobilité au sein d’Hexadrone à Saint-Didier en Velay, à raison d’un jour et demi par semaine de novembre 2016 à avril 2017.
L’objectif était de structurer la phase de lancement du “Tundrale premier drone industriel modulable développé par la start-up : une mission de consultante en innovation et une expérience unique qui nécessitait aussi un apport technique et un travail sur l’ergonomie de forme.

“Il s’agissait à la fois d’épauler le dirigeant dans cette structuration et d’identifier les potentialités de partenariat. Une relation de confiance s’est installée et une collaboration pérenne est envisagée “

Retours immédiats :
– deux stagiaires
ont rejoint Hexadrone en 2017 (étudiant M2 Master Prospective Design + 1 élève ICM 2A) ;
l’exposition d’une maquette du Tundra au sein de “Best Of Métiers” de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne (mars 2017) ;
– la constitution d’un dossier de thèse CIFRE en Sciences de Gestion auprès de l’ANRT (validé en février 2018), co-dirigée par Jenny Faucheu et Sandrine Berger-Douce (Institut Fayol) ;
le dépôt du projet MAGIC à l’appel à projets ASTRID 2018 sur la “nanotexturation de surfaces thermoactives pour du contrôle d’émissivité thermique” (partenariat Mines Saint-Étienne / MANUTECH USD / Hexadrone). Un projet d’envergure à suivre.

 

Depuis la mise en place de ce dispositif en 2012, sept enseignants-chercheurs de l’École ont fait le choix motivé d’une mobilité industrielle.

Ces missions rendues possibles par Mines Saint-Étienne, font l’objet d’une convention tripartite (École, entreprise, salarié) et permettent en particulier de mettre en adéquation compétences techniques et besoins des entreprises.


 

Congrès

Fil-Infos
________________________
Agenda
________________________
Congrès internationaux
________________________
Soutenances de thèse
________________________
Dans la presse
_________________________

Mines Saint-Étienne est lauréate du prix de l’enseignement à l’égalité F/H du concours #Ingenieuses’18 !

TEMPS FORTS EN PHOTOS

En photos

21 Juin. 2018

Les personnels de Mines Saint-Étienne réunis le 21 juin en séminaire stratégique : une journée conviviale et studieuse

20 Juin. 2018

Le dirigeable ID-Fly : un bel exemple de projet d’élèves ISMIN développé au sein du laboratoire ID-Fab sur le campus G Charpak Provence