PANORAMINES

Le projet AArteMIS lauréat de la prestigieuse ERC

Partager ce contenu :

 » Les méthodes développées au Centre Ingénierie et Santé permettent de détecter , bien avant qu’il ne soit trop tard, le site de rupture d’un anévrisme aortique lors d’un essai à rupture réalisé in vitro. »
_ Pierre Badel , enseignant-chercheur au CIS est lauréat de l’appel « Starting Grant » de l’European Research Council pour développer ses recherches sur la prévention de la rupture d’anévrisme . L’ERC attribuera 1.5 million d’euros sur cinq ans à ce projet.
_ Ce concours est l’un des plus sélectifs et prestigieux en Europe , il s’agit de la deuxième distinction de l’ERC dans l’histoire de l’École .

_ L’équipe du département STBio (Ingénierie des Surfaces et Tissus Biologiques), a récemment développé des outils permettant de détecter, bien avant la rupture réelle, la zone de rupture d’une aorte en gonflement.
_ La rupture d’anévrisme est un fléau qui tue des dizaines de milliers de personnes chaque année. Près de 2 millions de français seraient porteurs d’un anévrisme sans le savoir.

_ Le projet AArteMIS, du CIS, « Aneurysmal Arterial Mechanics: Into the Structure » devrait permettre d’ouvrir de nombreuses voies de recherche pour la mécano-biologie des tissus mous, mais aussi donner naissance à des applications cliniques majeures pour l’évaluation quantitative du risque de rupture des anévrismes.
~
Stéphane Avril , directeur du CIS, a effectué cet été un séjour à la Yale University pour travailler avec le Professeur américain Jay Humphrey , spécialiste mondial de la biomécanique cardiovasculaire, plaçant ainsi l’EMSE comme l’une des références mondiales dans ce domaine.
~
_ En savoir + http://www.emse.fr/~badel/
_ Contact : [Pierre Badel->mailto:badel@emse.fr]

—–
Décembre 2014

En photos

23 Mai. 2019

L’Institut Fayol organisait le 22 mai une rencontre destinée aux entreprises, industriels et acteurs socio-économiques sur la «Transformation numérique et économie circulaire : des leviers complémentaires pour innover»

21 Mai. 2019

14 élèves ISMIN ont participé au « Start-up week-end » Aix-Marseille du 17 au 19 mai avec un travail dense en équipes pluridisciplinaires : plusieurs d’entre eux sont sur le podium