MINES Saint-Étienne

École Ingénieuse et Solidaire

 

 

Mise à jour du 15 mai 2020

  • Initiatives AURA : Accessoire anti-contamination

Mise à jour du 6 mai 2020

  • Initiatives à portée nationale et internationale : La recherche opérationnelle en période de crise covid-19 (article cosigné par T. Garaix)
  • Initiatives en PACA : Détail des dons d’EPI de la Salle blanche
  • Liens utiles : 1001 ressources et initiatives citoyennes
  • Accès à d’Autres initiatives citoyennes

S’ingénier : Mettre en œuvre toutes les ressources de son esprit pour parvenir à son but, trouver réponses à une situation problématique (déf. Larousse).

>> Comment m’inscrire dans ce processus ? <<

L’épidémie de COVID-19 et le confinement qui en découle nous fixent et nous déplacent tout à la fois. Il s’agit de continuer à vivre avec une rupture essentielle : celle du lien, du commun, de l’appartenance. Si cette période de restrictions nous fragilise et menace de nous isoler, elle nous incite aussi à raviver nos réseaux sociaux, à nous engager personnellement et professionnellement, à chercher de nouvelles façons de penser, de faire, de s’évader.

L’EMSE, portée par son passé minier, est historiquement un lieu de solidarité et d’entraide. Enracinée dans son territoire depuis 200 ans, elle est actrice du développement économique et des mutations techniques et sociales de notre temps. Elle est le lieu où tou.te.s s’ingénient : à la réussite des élèves, à une recherche innovante, à des partenariats locaux, nationaux et internationaux de pointe. Déjà, des personnels de l’École mettent leurs compétences au service des besoins liés à la situation sanitaire, par des initiatives d’entraide spontanées : fabrication de masques tissus « maison », de masques imprimés 3D de la communauté des fablabs, mise à disposition de matériel médical par le CIS, fabrication de gel hydroalcoolique et don de matériels pour les ehpads…

Avec le projet « École Ingénieuse et Solidaire », nous souhaitons inviter tous les personnels à contribuer, de façon concertée et visible, à cet engagement altruiste et solidaire : continuer à s’ingénier, chacun et chacune, selon nos compétences et nos envies, par-delà le quotidien de confinement. L’idée est proche de celle d’un nudge (mouvement incitatif pour agglomérer et valoriser les prises d’initiatives ingénieuses et solidaires créant une stimulation collective pour la mobilisation).

Deux axes de travail proposés

Maintenir le lien entre nous

En lien avec les actions du groupe QVT (Qualité de Vie au Travail), il est nécessaire de permettre aux personnels de partager leurs centres d’intérêt, leur quotidien de confinement, et de partager des moments de convivialité et de conversation. L’interface existante peut également être l’occasion de se challenger, par des jeux ou des défis (un défi lecture ? un concours photo ? un défi de confection de masques ?). Enfin, ce projet ambitionne d’animer une communauté de personnes engagées pendant le confinement, pendant la levée progressive du confinement et pourquoi pas après. Toute personne pourra, selon ses compétences (y compris hors champ professionnel), contribuer à l’action de l’École dans cette période.

Créer des liens et être au service du territoire

Ce qu’une École d’ingénieurs peut apporter de connaissances :

  • L’École pour tous, dans la veine des universités populaires : donner accès à des cours en direct, à des archives de conférences…
  • La Rotonde, un centre de culture scientifique s’invite dans votre maison pour jouer avec les sciences en famille : expériences, tuto, live, ateliers…

Ce qu’une école d’ingénieurs peut apporter d’outils :

  • Au-delà de notre communauté de travail, ce projet souhaite contribuer à tisser/conserver des liens avec les habitant.e.s du territoire : les collectivités, les associations, les individus.
  • Le matériel informatique sorti du domaine, mis à disposition de familles non équipées, par l’intermédiaire d’associations
  • Les prototypes de tissus techniques mis à la disposition des couturier.e.s qui fabriquent des masques
  • Une plateforme informatique mettant en relations des besoins immédiats à satisfaire et des compétences à offrir (de façon plus individuelle et locale que la plateforme réserve-civique)

 

Par ce projet, il ne s’agit pas de se substituer aux services de l’État ou des collectivités (réserve civique, continuité pédagogique avec « Ma classe à la maison », santé, soins, alimentation).

Il s’agit de centraliser des actions solidaires qui se mettent en place, de proposer des actions concrètes en lien avec les missions et les valeurs de l’École et de les rendre visibles.

Il s’agit également de permettre à chaque membre de l’École de prendre une place dans cette dynamique, de façon ingénieuse et solidaire.


Initiatives en Auvergne-Rhône-Alpes

  • Livraison de masques, charlottes, combinaisons, sur chaussures à l’ehpad des buissons de Saint-Étienne.


     
  • Le centre SMS a également participé à l’effort collectif de l’école pour la lutte contre le covid-19. En faisant un don au service de réanimation du CHU de Saint-Étienne de sur-chaussures, de sur-blouses et de combinaisons intégrales Tyvek. Ces équipements de protections individuelles ont été donnés tout en gardant un minimum de réserve correspondant à l’utilisation des manipulations lors de la reprise.


  • Mines Saint-Étienne ayant accepté de mettre ses imprimantes 3D à disposition, Hubert Taxil, fab manager sur le campus de Saint-Étienne, les a récupérées pour fabriquer, à son domicile, des visières de protection, le temps du télétravail en confinement.

    YouTube – Les visières d’Hubert

    Voir les modèles mis à disposition : COVID Serre-tête empilables – Stackable Headset

  • Pauline Lambert et Thomas Gruel ont collaboré afin de concevoir et produire des modèles de visière adaptés aux équipements des gestes de soin en réanimation du CHU de Saint-Étienne. Environs 40 de ces visières spécifiques sont utilisées pour les gestes d’intubation de patients atteints du COVID-19 au CHU. Ils se différencient pour leur compatibilité avec les masques de protection FFP2 de type “canard’ et l’absence d’élastiques de maintien ( trop complexes à désinfecter).

Le 16 avril, une première série de douze ordinateurs a été préparée par la DSI pour être donnée à des jeunes non équipés par l’intermédiaire de Michael André qui est le point d’entrée de ces opérations de don.

Le 24 avril, une seconde série de onze ordinateurs a été préparée par la DSI. Ce qui porte le total à 23 machines !!!


Le Foyer du Personnel a lancé auprès du personnel de l’École un appel aux dons en direction des Fonds de soutien du Groupement des Hôpitaux Publics de la Loire et de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM). L’objectif est d’inciter aux dons, le foyer s’engageant de son côté à donner 30 euros pour chaque preuve de don fournie.
Objectif : 100 dons, soit un engagement du Foyer de 3000 euros !

Le Foyer du Personnel a également approvisionné en douceurs et autres gourmandises chocolatés, le personnel de Réanimation du CHU de Saint Étienne, en première ligne dans ce combat contre la maladie. Il a été fait appel pour cela à des commerçants chocolatiers locaux, qui eux aussi traversent une période difficile, et auprès desquels il faut répondre présent !


Étudiant en double diplôme pharmacie-ingénieur ICM, Thomas Ledoux est actuellement mobilisé pour apporter un renfort en officine. Il assure des vacations dans une pharmacie où il avait déjà travaillé pendant ses études. Merci à lui pour son engagement.

« Suite à la situation exceptionnelle causée par le COVID 19, j’ai décidé d’aider à ma manière. Ainsi, j’ai répondu à une pharmacie qui manquait de personnel en cette période. En plus du métier habituel, nous informons au quotidien les patients de venir uniquement en cas de nécessité et rappelons les gestes barrières face au virus. De plus, nous distribuons gratuitement aux professionnels de santé des masques pour qu’ils puissent continuer d’exercer en sécurité. Je suis heureux d’apporter mon soutien dans ce moment où nous devons être tous solidaires. »

Yanir Choubane, élève ICM 3A de filière médecin-ingénieur, est également mobilisé dans la lutte contre le Covid19 en tant qu’infirmier/aide-soignant aux Urgences de Lariboisière. Bravo et grand merci à lui aussi pour cette initiative solidaire.

« Je suis dans le service 24-48h pour les patients des urgences en attente d’une hospitalisation. Je suis en contact avec les patients pour les soins, les repas, éventuellement prendre leurs constantes, désinfecter les chambres, le tout avec des protections covid-19. Je fais aussi du brancardage de patients. En cela, nous faisons aussi des gestes d’infirmiers et devons toujours être sur le qui-vive pour réapprovisionner ce qu’il manque. »


L’Institut Henri Fayol de Mines Saint-Étienne anime un groupe de travail sur l’agilité des systèmes de production en situation de restrictions logistiques, en relation avec la région Auvergne Rhône-Alpes.


Pour la prise en charge des patients : transfert de matériel et fourniture d’équipements spécialisés (matériel respiratoire, masques, gel hydroalcoolique) du Centre Ingénierie Santé de l’École vers les services de réanimation du CHU de Saint-Étienne.


Dans l’arsenal des équipements permettant de réduire les risques de contracter la COVID19, le “grabber” (ou agrippeur en français) fait son apparition. Son crochet permet de saisir des objets tels que les poignées de portes et son extrémité permet d’appuyer sur les boutons ou écrans tactiles. Cet ustensile évite ainsi le contact direct avec des surfaces potentiellement contaminées. Pour ne pas risquer une contamination indirecte, l’outil doit être rangé dans son étui dès qu’on ne s’en sert plus.



Initiatives en Provence-Alpes-Côte d’Azur

La salle blanche du Centre Microélectronique de Provence dispose d’EPI pour ses activités.
Au total, ce sont 7500 masques, 500 gants, 25 L de solution hydroalcoolique et 95 combinaisons jetables qui ont été distribués…

Masques :

  • 5000* : direction générale des services techniques d’Aix-en-Provence
  • 1500 : Centres de secours (Sapeurs-pompiers de Mimet 1200 masques, Sapeurs-pompiers de Fuveau 300 masques)
  • 500 : CPTS (Communauté Professionnelle Territoriale de Santé) Provence Santé
  • 500 : EHPAD Gardanne (le domaine de l’olivier)

Solution hydroalcoolique :

  • 20L* : direction générale des services techniques d’Aix-en-Provence 
  • 5L : pôle santé de Simiane-Collongue

Gants :

  • 500 : EHPAD Gardanne (le domaine de l’olivier)

Combinaisons jetables :

  • 95 : laboratoire bactériologie/virologie, Hôpital d’Aix-en-Provence

*Dons à la ville d’Aix-en-Provence :
  • Personnel municipal affecté aux opérations de nettoyage et désinfection de l’espace public : 1900 masques et 10 litres de gel hydroalcoolique
  • Police municipale : 500 masques et 5 litres de gel hydroalcoolique.
  • État civil : 200 masques
  • Agents gérant le marché alimentaire hebdomadaire : 50 masques et 2 litres de gel à disposition des usagers. Pour info, la consommation est d’environ 1,5 litres par jour d’ouverture du marché
  • 4 Résidences sénior (accueillant des personnes agées non médicalisés) : 800 masques
  • Personnel soignant hors hôpitaux : 400 masques et 3 litres de gel hydroalcoolique
  • Pharmacies : 50 masques
  • Bénévoles participant à l’aide alimentaire : 600 masques
  • Agents de caisse de la distribution alimentaire : 500 masques

Le Campus Georges Charpak Provence a préparé et fourni 20 litres de solution hydroalcoolique à la mairie d’Aix-en-Provence qui les redirigera vers son large réseau de distribution (hôpitaux, cliniques, EHPAD, Croix-Rouge, agents de la ville ou bénévoles…). Il pourra en être produit davantage sur demande..


François Bernier, responsable de la plateforme R&D Id-Fab du Campus G. Charpak Provence a commencé la production de masques anti-projection le 21 mars à domicile à destination du centre médical et de la pharmacie du Rove principalement.

Depuis le 20 avril, le secteur de la plasturgie a pris le relai, produisant un volume quotidien évidemment bien supérieur à celui d’un fablab. S’il suit bien sûr les consignes, François, maker dans l’âme, reste attentif aux objets qu’il pourrait produire avec ses imprimantes 3D et qui permettraient de renforcer la lutte contre l’expansion du Covid19.

YouTube – François – L’esprit Maker


Le Foyer du Personnel a lancé auprès du personnel de l’École un appel aux dons en direction des Fonds de soutien du Groupement des Hôpitaux Publics de la Loire et de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM). L’objectif est d’inciter aux dons, le foyer s’engageant de son côté à donner 30 euros pour chaque preuve de don fournie.
Objectif : 100 dons, soit un engagement du Foyer de 3000 euros !


Des masques ont été donnés aux livreurs du Secours Populaire qui sont en première ligne pour aider les plus démunis dans cette période de confinement.


Dans le cadre des projets “ISA”, nos élèves restent actifs auprès de la population Gardannaise. Que ce soit vers les plus jeunes en mettant en ligne sur le site de la ville des expériences scientifiques (voir ci-dessous), mais également auprès des séniors en assurant des séances à distance avec les bénéficiaires du service citoyens solidaires.

http://www.ville-gardanne.fr/Ateliers-a-faire-a-la-maison

Tous les autres projets ISA sont également maintenus afin que nos élèves continuent leurs engagements citoyens et solidaires.

A noter également un engagement de la part d’une partie du personnel DF et de l’ensemble de l’équipe MDE pour maintenir d’une façon hebdomadaire un lien par téléphone ou SMS, avec les élèves n’ayant pas pu regagner leur foyer familial.


La DSI a mis à disposition un cloud sécurisé dans le cadre du projet de recherche COVID/Homeless porté par l’AP-HM autour de l’impact de l’épidémie SARS-Cov2 sur les personnes sans-abri.



Initiatives à portée nationale et internationale

Les outils du Centre Ingénierie et Santé de Mines Saint-Étienne (jumeaux numériques, simulateurs) sont mis à disposition du CHU de Saint-Étienne pour l’optimisation de l’organisation et des parcours patients dans le cadre de la reconfiguration en mode crise des services de soins critiques et d’hospitalisation en fonction des flux de patients contaminés.

Ces outils sont aussi mis à disposition du réseau d’établissements (EHPAD, SSIAD, Clinique…) de EOVI mcd Santé et Services pour optimiser la gestion des stocks stratégiques d’EPI (équipements de protection individuels) et de produits pharmaceutiques.


Développement d’un logiciel de calcul d’équipements de protection et de médicaments

Le centre CIS avec la participation du CMP a développé un logiciel pour calculer les besoins en différents types d’équipements de protection (gants, masques, charlottes…) et de médicaments dans les établissements de santé. Ce calcul se décline selon le type d’établissements (EHPAD, SSIAD, cliniques…) et le type de personnel en prenant en donnée d’entrée le nombre de patients atteints du Covid et le stade d’avancement de la maladie.

Le logiciel inclut également un outil de gestion de stocks, qui simule l’évolution des stocks en fonction de la consommation des produits et en fonction des livraisons effectuées et des patients contaminés.


Mines Saint-Étienne a participé au groupe de co-création / idéation avec Décathlon et l’université de Stanford pour la transformation du masque « Easybreath » en masque de protection respiratoire soignants + patients. Le produit va être industrialisé – dès que l’approbation FDA aura été obtenue (en cours), avec déploiement industriel aux États-Unis.


Masques recyclés :

Un consortium organisé par l’université de Grenoble et le CHU de Grenoble, auquel participent le CEA, l’INRS, l’Inserm et l’IMT travaille à permettre le recyclage des masques (par différentes techniques de stérilisation, lavage avec un détergent à 60 ou 95 °C, passage en autoclave à 121 °C pendant 50 minutes, irradiation par des rayonnements gamma ou bêta, exposition à l’oxyde d’éthylène ou chauffage à 70 °C en chaleur sèche ou dans l’eau).

IMT Atlantique travaille avec un banc de validation pour tester la performance de filtration des masques après ces différents traitements. Mines Saint-Étienne est entrain de rejoindre le consortium pour valider la filtration d’un point de vue biologique.

Validation de nouvelles productions de masques :

Des industriels sont en train de se lancer dans la fabrication de masques pour les soignants, Mines Saint-Étienne travaille avec la DGA à la calibration de la capacité de filtrage de prototypes de masques produits par 3 industriels, avec application des protocoles TULIP de la DGA. Il s’agit ici de mesure de la filtration biologique en testant des aérosols avec des charges virales ou bactériennes.


Les initiatives de la Rotonde dans cette période particulière sont quotidiennes sur ses réseaux et sites internet : informations pour lutter contre les fakenews et propositions d’atelier pour faire des sciences à distance :


La recherche opérationnelle appliquée à la logistique hospitalière en période de crise Covid19

Un article cosigné par Thierry Garaix et publié sur le site du CNRS :
https://ins2i.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/la-recherche-operationnelle-appliquee-la-logistique-hospitaliere-en-periode-de-crise

La recherche opérationnelle est apparue dans un contexte de crise au cours de la Seconde Guerre mondiale pour pallier aux besoins militaires, en étant applicable rapidement sur le terrain notamment pour la gestion des convois d’approvisionnement. Par la suite généralisée par le domaine industriel, elle offre aujourd’hui son expertise pour les besoins logistiques dans la lutte contre le COVID-19, où l’approvisionnement de certains produits se heurte au problème de pénurie mondiale.

Suite…


Contact

Proposer une initiative / faire remonter une initiative en cours.

ecole-solidaire@emse.fr

Liens utiles

Actualités IMT

Autres initiatives citoyennes

En savoir plus…