Recherche

Chaires

Chaire industrielle Hexcel de recherche et d’enseignement

Modélisation numérique avancée pour l’élaboration par infusion de composites structuraux nouvelle génération

Au cœur de l’innovation et des développements des nouveaux matériaux et technologies pour les avions de nouvelle génération, la chaire Hexcel aux Mines Saint-Étienne s’attache à comprendre, modéliser, simuler et maîtriser la fabrication et le comportement en service des pièces de structure en matériaux composites hautes performances.

Ce projet de recherche XXL est porté, pour MINES Saint-Étienne, par le professeur Sylvain Drapier qui encadre simultanément 3 thèses et un post-doc :

  • Thèse/VER micro (PDG) : Loïc Chevalier (2015-2018)
  • Thèse/VER meso : Laure Bouquerel (2016-2016/CIFRE)
  • Thèse/Point de Gauss, FE2, Arlequin : Koloina Andriamananjara (2015-2018)
  • Post Doc/Rabih Mezher (2016-2018)

Il en résulte une synergie puissante, qui concourt à la connaissance de composites structuraux de nouvelle génération.

L’apport conjoint d’Hexcel, partenaire industriel exclusif, et de MINES Saint-Étienne, partenaire scientifique, représentent un budget consolidé de près de 2 M€ sur 5 ans.

Notons qu’Hexcel, entreprise internationale et leader mondial dans son domaine, a choisi Mines Saint-Étienne pour la toute première chaire de son histoire après avoir sélectionné le site de Roussillon pour implanter son nouveau site de production de fibre de carbone.

Cette chaire a un impact fort sur les majeures Mécanique et Matériaux du cursus Ingénieur civil des mines de Mines Saint-Étienne : tous les enseignements nécessaires à une formation en aéronautique innovante et de très grande qualité sont réunis.

 

Chaire en mathématiques appliquées

Optimisation et QUantification d’Incertitudes pour les Données Onéreuses (OQUAIDO)

Site web dédié : oquaido.emse.fr.

L’utilisation de plus en plus fréquente de la simulation numérique nécessite de développer des méthodes mathématiques pour exploiter au mieux ces simulateurs et les données qu’ils produisent. L’union faisant la force, la chaire en Mathématiques appliquées Oquaido « Optimisation et QUantification d’Incertitudes pour les Données Onéreuses » portée par l’École des Mines de Saint-Étienne réunit des partenaires académiques et des partenaires de recherche technologiques partageant un intérêt commun sur ces thématiques :

  • l’Institut Camille Jordan – UMR 5208 (École Centrale de Lyon – CNRS) ; le Laboratoire I3S « Informatique, signaux systèmes de Sophia Antipolis – UMR 7271 (Université de Nice Sophia Antipolis – CNRS) ; l’Institut de Mathématiques de Toulouse – UMR 5219 (Université de Toulouse III Paul Sabatier – CNRS) pour les académiques ;
  • l’Institut de Radioprotection de de Sûreté Nucléaire, le Bureau de Recherches Géologiques et Minières ; Safran Tech ; IFP Energies Nouvelles, le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives et Storengy pour les acteurs de la recherche technologique.

Les partenaires de la chaire travaillent conjointement sur des cas test issus du monde industriel. Ces cas test ont été choisis pour leur difficulté à être traités avec des méthodes classiques et donc pour la recherche amont qu’ils appellent.

Un pas vers l’ouverture des grands verrous scientifiques suivants est attendu :

  • les entrées catégorielles ;
  • les codes stochastiques ;
  • les entrées/sorties fonctionnelles ;
  • le grand nombre d’entrées ;
  • les contraintes spécifiques (positivité, monotonie, non-stationnarités…) ;
  • les gros volumes de données.

Olivier Roustant (professeur à MINES Saint-Étienne) est responsable de cette chaire. Il reçoit le concours de Rodolphe Le Riche, également enseignant-chercheur aux MINES de Saint-Étienne.