Actualités

| Institut Henri Fayol |

Responsabilité sociétale des entreprises : quelles méthodes de comptabilité pour prendre en compte le développement durable?

Présentation de la méthode CARE puis échanges avec Jacques Richard*, professeur émérite à l’Université Paris Dauphine

Compte-rendu du séminaire de l’atelier 2 de l’UMR 5600 Environnement Ville Société / Institut Fayol de Mines Saint-Etienne

1er décembre 2017, Mines Saint-Etienne

Jacques Richard est professeur de gestion à l’université Paris-Dauphine, Expert-Comptable et Commissaire aux comptes associé au Groupe Alpha spécialisé dans l’aide aux comités d’entreprise, il est membre du Conseil National de la Comptabilité et du Comité de la Réglementation Comptable. Auteur ou coauteur de plus d’une trentaine d’ouvrages, il a publié des livres en Anglais, Allemand,Russe, Japonais, Suisse, Français ; il est notamment l’auteur de Comptabilité Générale (Dunod) qui en est à sa 8ème édition et coauteur de The International Encyclopaedia of Management (Routledge) ainsi que de Comptabilité et développement durable (Economica).

Depuis une quinzaine d’année, Jacques Richard s’intéresse au lien entre comptabilité et développement durable : la gestion quotidienne d’une entreprise est basée sur la comptabilité. Comment une entreprise pourrait-elle réellement prendre en compte les capitaux naturel et social si elle n’effectue pas de bilan comptable sur ces sujets ? Par exemple, les normes comptables obligent l’entreprise à intégrer dans son bilan annuel l’amortissement de ses machines. L’obligeant ainsi à prendre en compte dans son bilan annuel le fait que son activité dégrade les machines. Mais qu’en est-il de la prise en compte de la dégradation du capital naturel et humain ? Rien n’est prévu à ce sujet dans les normes comptables internationales (les IFRS).

La méthode CARE a pour objectif d’éviter le clivage entre la gestion financière et la gestion environnementale et sociale. Elle prend pour base la comptabilité en coûts historiques et vise à estimer les coûts de maintien et de restauration des fonctions environnementales sous la contrainte que les trois capitaux – financier, naturel et humain, – soient conservés séparément et non globalement. Ce modèle est basé sur l’idée que l’organisation est tenue de « réparer » la dégradation des capitaux (financier, humain et naturel) dont elle est responsable (Rambaud et Richard, 2015).

L’exposé de Jacques Richard rappelle que des questions éthiques se cachent derrière les choix de méthodologie comptable. Il plaide pour la prise en compte, par la comptabilité, des problématiques environnementales et sociales, mais encourage également les chercheurs en sciences pour l’environnement à s’intéresser d’avantage aux méthodologies comptables afin de réellement intégrer les questions environnementales dans les outils qui guident réellement les choix des décideurs.

Richard J Comptabilité et développement durable Ed Economica (2012)

Richard J et Plot E (2014) La gestion environnementale . Ed La Découverte

Richard J « The dangerous dynamics of capitalism : from static towards futuristic IFRS accounting » (2015b Critical Perspectives on accounting (CPA),30,9-34

Rambaud A et Richard J (2015) « The triple depreciation line instead of the triple bottom line: toward a genuine integrated reporting » CPA, Dec.

Rambaud A La valeur d’existence en Comptabilité Thèse Université Paris Dauphine (2015).

Richard J « Refonder l’entreprise » in Vol 19 du Centre Français de Droit Comparé (2015a,175-216)

Description de la méthode CARE
Support de présentation : Comptabilité et cogestion environnementale (le modèle CARE)


Proposition de thèse

Prise en compte de l’incertitude multi échelle pour l’aide à la décision

Dépôt des candidatures par email à  exbrayat@emse.fr  avant le 10 mai 2017

Contexte scientifique et objectifs
Les sciences environnementales et notamment l’évaluation des risques naturels utilisent largement la modélisation numérique pour des phénomènes physiques comme les écoulements gravitaires (torrent ou avalanches). L’utilisation intensive de ces modèles à base de résolution numérique de systèmes d’EDP (dits modèles complets), pose le problème de la propagation des incertitudes traitées comme la partie stochastique des grandeurs d’intérêt ; cependant ces codes ne fonctionnent qu’avec des paramètres et/ou variables issues d’estimations empiriques ou qualitatives par dire d’expert. Lorsque cette information n’est plus assimilable à une donnée fréquentiste observable (soit : la variabilité et la confiance ne sont plus de type probabiliste) des choix de représentation de la composante imprécise de l’information doivent être faits. Pour ces données qualitatives ordinales ou non, de nature souvent imprécises ou vagues on parle d’incertitude épistémique.
Plusieurs travaux, récents (Tacnet 2009, Carladous 2017) montrent que les théories des possibilités, et du Raisonnement Évidentiel pour représenter l’imperfection de l’information, la propager et aider à décider, sont applicables en gestion de risque et d’efficacité d’ouvrages. L’usage classique des codes déterministes ne permet pas d’intégrer d’autres formes d’incertitude. De récents travaux ont permis d’intégrer par des modèles dits hydrides à la fois des distributions de probabilités et de possibilités (Baudrit 2005, Despouy et al. 2012). D’autre part, l’utilisation de plusieurs simulateurs utilisant des données imparfaites peut être vue comme un consortium d’ ‘experts’ (dits sources de données) dont on peut attendre soit une convergence, soit une redondance soit un conflit de résultats. Les techniques dites de fusion permettent alors de fournir un degré d’ignorance sur les différentes convergences d’avis.
Il s’agit alors dans ce projet de thèse d’intégrer l’imprécision ou/et l’incertitude multi échelle dans le cadre de l’aide à la décision : 1) au niveau de son utilisation dans des simulateurs (propagation d’incertitude) mais aussi 2) sa traçabilité (son devenir dans et au travers de la simulation à base de raisonnement ou d’EDP) 3) ainsi que l’exploitation de cette information pour l’aide à la décision en sortie de modèles.

Consultez l’offre


Proposition de thèse

Evaluation multicritère et multi-objectif des performances à l’échelle locale des entreprises au regard des Meilleures Techniques Disponibles

IMPORTANT : Le dossier de candidature devra comprendre un CV, une lettre de motivation, au minimum une lettre de recommandation et les coordonnées de contact pour recommandation.

Ce projet de thèse s’inscrit dans la thématique « Evaluation environnementale / MTD » du département Génie de l’Environnement et des Organisations. Il fait suite aux travaux de recherche sur la période 2013–2016 engagés avec des industriels (EDF) et institutions françaises (INERIS) et européennes (bureau de l’IPPC – Séville) sur l’identification des techniques dites MTD à l’échelle nationale et internationale.

Ce travail de thèse fera appel à différentes compétences scientifiques transverses à l’institut Henri Fayol :

  • Evaluation environnementale et MTD / département Génie de l’Environnement et des organisations
  • Analyse multicritère et multiobjectifs, traitement et analyse de données, optimisation et construction de scénarios de référence.

Dépôt des candidatures par email à laforest@emse.fr avant le 23 avril 2017

Consultez l’offre (PDF)


Offre d’emploi

Concours maître-assistant en Génie Industriel spécialité Supply Chain Management

L’École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne (MSE), École de l’Institut Mines Télécom, sous tutelle du Ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique est chargée de missions de formation, de recherche et d’innovation, de transfert vers l’industrie et de culture scientifique, technique et industrielle.

Le poste sera rattaché au département Génie de l’Environnement et des organisations qui s’inscrit dans une perspective de performance économique, environnementale et industrielle des Systèmes et Organisations.

L’ambition du département est d’apporter des solutions nouvelles en matière de modélisation, d’évaluation, de simulation et d’analyse des processus industriels et des systèmes territoriaux dans un double contexte d’industrie et de ville durables. L’originalité du département réside dans la double compétence et la double vision entre Sciences de l’Environnement et Sciences du Génie Industriel. Cette approche bi-disciplinaire est structurée en 4 thèmes relevant majoritairement de l’atelier 2 – Flux, Circulation, Matières, Energies, Déchets et Territoires de l’UMR 5600 (Environnement, Ville et Société). Les verrous scientifiques associés sont : évaluation de la performance durable d’un modèle économique ; organisation, planification et gestion des chaînes logistiques avec une logique collaborative et multi-acteurs ; définition et création d’indicateurs de pression ou d’impact environnementaux lisibles et compréhensibles, et adaptation aux différentes échelles et objets ; identification de la vulnérabilité des organisations et de leur pouvoir de résilience.

  • Thème « Evaluation des pressions et des impacts environnementaux »
  • Thème : « Résilience et soutenabilité du territoire »
  •  Thème « Chaines logistiques et territoire »
  •  Thème « Mutation industrielle vers le service »

Pour renforcer les compétences de ce département, l’école des mines recrute un Maître Assistant en Génie Industriel dans la spécialité Supply Chain management.

Date limite de candidature : 23 avril 2017.

Consultez la fiche de poste (PDF)


Offre d’emploi

Concours maître-assistant en sciences de gestion – spécialité systèmes d’information / innovation

La personne recrutée s’impliquera activement dans les équipes pédagogiques en charge des filières de formation. À ce titre, la conception de nouvelles activités et le développement de pédagogies innovantes, notamment grâce aux fonctionnalités du numérique, sont partie intégrante de la mission d’enseignement.
Le candidat devra être en mesure de délivrer ses enseignements et éventuellement de concevoir des MOOC en anglais. Un volume horaire minimal annuel sera à assurer. Les activités de conception, d’encadrement et d’animation sont prises en compte dans celui-ci.

Critères d’évaluation de la personne recrutée Activités d’enseignement, insertion dans le projet de l’équipe, du centre et du laboratoire de recherche, contribution au projet stratégique de l’Ecole, production scientifique (qualité et nombre de publications dans des
revues de rang A au sens de l’HCERES), recherche partenariale (partenariats industriels directs, recherche collaborative, accompagnement de start-ups …) et partenariats internationaux constitueront les principaux éléments d’évaluation du maître-assistant recruté.
Celui-ci devra être capable de soutenir une Habilitation à Diriger des Recherches dans les 5 à 7 années suivant son recrutement.

Date limite de candidature : 23 avril 2017.

Consultez la fiche de poste (PDF)


Offre d’emploi

Concours maître-assistant en informatique

Les thématiques de recherche en informatique qui sont développées à l’Institut Fayol portent sur la représentation et le raisonnement sur les connaissances pour l’accès aux contenus et données, la coordination et l’adaptation de services, la confiance et la confidentialité dans la société numérique. Ces recherches sont déclinées dans le domaine des systèmes d’informations, du Web et de l’Internet des Objets, dans le contexte des systèmes industriels, des systèmes intelligents pour la gestion d’énergie, des transports et/ou des villes.

Dans le cadre du département « Informatique et Systèmes Intelligents » de l’Institut Henri Fayol et de la thématique « Connected Intelligence » du Laboratoire Hubert Curien les missions suivantes seront confiées au candidat :

  • réalisation de travaux de recherche en liaison approfondie avec le milieu économique et académique des résultats obtenus ;
  • contribution au développement de contrats et de projets en partenariat avec des universitaires et des entreprises, au niveau régional, national et à l’international ;
  • co-encadrement de thèses ;
  • participation active aux transferts de connaissances et de technologie ;
  • préparation de séminaires, colloques, congrès.

Date limite de candidature : 23 avril 2017.

Consultez la fiche de poste (PDF)