L'école

Autonomie et handicap

Journée Handi’Tech
Jeudi 18 mai 2017

L’École des Mines de Saint-Étienne mène depuis plusieurs années une politique volontariste dans la prise en compte du handicap sous la responsabilité de la préfète des études.

Les deux objectifs principaux sont :

  • l’accueil, l’intégration et l’accompagnement jusqu’à un premier emploi des élèves porteurs de handicap ;
  • la préparation de l’ensemble de ses élèves-ingénieurs à travailler avec des collaborateurs et clients porteurs de handicap.

L’originalité des actions de l’École des Mines de Saint-Étienne est sans doute dans la démarche employée pour atteindre ces objectifs, car elle met en synergie la commission autonomie-handicap de l’école, qui réunit préfète des études, directrice des ressources humaines, assistante sociale, responsable CHSCT, représentant du comité exécutif, enseignants & administratifs, et l’association Handi Mines, créée par les élèves du cursus Ingénieur Civil des Mines.

À titre d’exemple, des réalisations menées depuis plusieurs années au sein de l’établissement

Formation et sensibilisation

  • Chaque année, une journée banalisée dans le calendrier des 3 promotions ICM, et ouverte au personnel de l’école, est consacrée à la sensibilisation aux différentes typologies de handicap.
    Bilans des journées de sensibilisation aux handicaps : édition 2015édition 2016édition 2017

    Vidéo de l’édition 2017
  • En 2016, deux de nos élèves ICM (Guillaume Paillot, 2A et Hind Houmam, 3A) ont pris part au Free Handi’se Trophée édition 2016. Ce parcours sportif auquel participent habituellement des entreprises (binôme handi-valide) était ouvert cette année à une équipe constituée d’étudiants (participation sur une journée). Le parcours complet alternait plusieurs disciplines et durait 1 semaine (départ Annecy, arrivée Nice).
  • En 2015, des élèves de première année se sont vus confier la conduite d’un projet citoyen d’une durée de 4 mois. Centré sur les troubles DYS (dyslexie et dysorthographie / dysphasie / dyspraxie / troubles d’attention avec ou sans hyperactivité / développement des processus mnésiques / dyscalculie), le projet a abouti à des propositions à mettre en œuvre au niveau de l’établissement, au développement d’une application numérique en lien avec un designer stéphanois et à une série d’événements.
  • Autres réalisations : inventaire par les élèves des améliorations possibles dans l’accessibilité et dans les aménagements de lieux d’étude et de vie et réflexion sur l’accès aux contenus pédagogiques pour un public porteur de handicap, recommandations aux enseignants en termes de bonnes pratiques, participation à des concours (TousHanScène proposé par l’association Tremplin), victoire au Trophée HandiFriends dans la catégorie Intégration.

Relations entreprises et collaborations pédagogiques

  • Contacts avec des entreprises destinées à devenir des partenaires pour l’accompagnement d’étudiants en situation de handicap (bourses, stages, emploi) et signature de plusieurs conventions se traduisant par un soutien en nature ou financier.
  • Tables rondes : prise en compte sociale du handicap, management des travailleurs handicapés dans les entreprises (ex : jeu de rôle animé par Volvo Renault Trucks).
  • Mise au point d’un jeu convivial sur le thème du handicap.

Tous ces événements et actions ont été très visibles dans l’établissement et ont certainement contribué à une meilleure connaissance de la problématique du handicap. Le progrès le plus sensible a été dans la prise de conscience par les élèves de leur rôle futur de cadres dirigeants confrontés à la réalité du handicap dans leur entreprise.

Implication dans des réseaux et associations

Des travaux effectifs en collaboration avec des associations et réseaux tels que la Conférence des Grandes Écoles (CGE), l’Université de Lyon (Comue) sont engagés pour permettre aux étudiants porteurs de handicaps de bien préparer leur scolarité au sein de l’école et de prendre conscience que le handicap n’est pas un obstacle aux études supérieures.

Un travail est également mené en amont pour accroître la visibilité et l’attractivité de l’école, handi-accueillante, via une information systématique au niveau des classes préparatoires et un panel de supports de communication adaptés. L’objectif est d’éviter l’autocensure des étudiants et de leur donner la possibilité de déclarer leur handicap via un formulaire confidentiel de déclaration pour bénéficier d’un accompagnement et d’une offre de service adaptés, sans pour autant craindre d’effets négatifs pendant les études (culture bienveillante & discrétion).

Au niveau de l’établissement, le bâtiment historique situé sur le cours Fauriel à Saint-Étienne date de 1927. D’importants travaux de mises aux normes et accessibilité ont déjà eu lieu (accueil, sanitaires, signalétiques, accessibilité de l’école et des logements étudiants) et se poursuivent grâce au soutien financier octroyé par la Région Auvergne Rhône-Alpes (banque d’accueil accessible, dispositifs de boucle magnétique…).
Les sites de Gardanne et le Campus industriel, plus récents, sont aux normes.

Contact

Hélène Pangot
Préfète des études / référent handicap
helene.pangot@mines-stetienne.fr
Tél. : 04 77 49 97 20

handicap@emse.fr